Les Français et les régimes : une relation complexe

Ipsos a interrogé en janvier 2015 un millier de Français sur leur relation au poids et aux régimes. Bilan : 6 Français sur 10 se soucient de leur poids, plus de 4 sur 10 ont déjà suivi au moins un régime… pour des résultats souvent décevants.

Balance / Surpoids

L’étude a été commandée à IPSOS par Metabolic Profil (un programme de nutrition personnalisé). Publiés en ce mois d’avril 2015, les résultats mettent en évidence ce que l’on soupçonnait déjà : les Français se préoccupent de leur image, mais ne trouvent pas toujours les bonnes solutions.

Sur les 1 003 personnes interrogées,  56% des femmes étaient de corpulence normale et 55% des hommes en surpoids ou obésité. Premier constat : la perception de leur corpulence n’est pas toujours en phase avec la réalité. Ainsi, 20% des personnes en surpoids ou obèses considèrent que leur poids est normal.

Toujours selon ces résultats, plus de 6 personnes sur 10 affirment faire attention à leur poids. D’ailleurs, 42% expliquent que le poids affecte leurs loisirs. Si elles souhaitent maigrir, c’est avant tout pour « se sentir mieux dans leur corps » (66%), « être plus en forme » (36%) et « être en meilleure santé » (35%).

Alors, question : que font-elles pour faire fléchir l’aiguille de la balance.
Réponse : des régimes !

Plus de 4 personnes sur 10 ont déjà suivi un régime alimentaire dans leur vie… En moyenne d’ailleurs, ce n’est pas un, mais quatre régimes (!) qu’elles ont suivis dans leur vie. Près de la moitié de ces personnes ont consulté un spécialiste pour les accompagner dans leur démarche… Mais les résultats n’ont pas toujours été à la hauteur de leurs attentes. Jugez plutôt : 4 sondés sur 10 ont ressenti de la frustration, près de la moitié n’ont pas perdu autant qu’ils le souhaitaient, et 65% ont ensuite repris du poids (tout ou une partie de ce qu’ils avaient perdu) !

Pourquoi de tels taux d’échec ?
L’étude met en avant trois raisons majeures :
« ne pas assez pouvoir profiter des bonnes choses » (33%),
« avoir du mal à résister aux sollicitations extérieures » (32%),
et « trop compliqué à gérer au quotidien » (30%).

Une nouvelle preuve que les régimes restrictifs ne sont pas les plus adaptés pour une perte de poids et une stabilisation sur le long terme.

Reste que les Français semblent toujours avoir du mal à corriger leurs habitudes alimentaires : selon cette étude : seulement 56% des Français mangent des fruits et légumes tous les jours ou presque.
Dans le même temps, ils sont la moitié à avouer grignoter entre les repas au moins une fois par semaine

Réagissez