Le lait, faut-il l’interdire ?

Une question excessive ?

Aujourd’hui, laits et produits laitiers sont souvent l’objet d’attaques accusatrices fondées sur des notions pseudo-scientifiques, d’angoisses épuisantes, et de menaces foudroyantes de cancers,…

Lait, lequel choisir ?

Des histoires gourmandes

«Une seule goutte de lait, même cachée dans un gâteau, suffit à dérégler le processus du métabolisme…» ?

Très tôt, l’homme a trouvé le lait à son goût et a cherché à l’utiliser dans sa cuisine. Kefir des peuples caucasiens, lait Ribot versé sur les pommes de terre ou galettes en Bretagne, «skyr» lait caillé dont les vikings furent très friands…. Les traditions fromagères s’installent partout : Moyen Orient, Asie centrale, Europe… Le lait est devenu «formage», puis fromage, mot apparu pour la première fois dans la langue française en 1180.

Entremêts apparus au Moyen âge, lait de poule reconstituant, chocolat au lait dès le XVII è siècle, divines sauces blanches dites béchamels au XVIIIè…. Chaque époque voit naitre de nouvelles recettes. Pensez-y au moment de dresser votre table ou de vous lancer dans un brutal interdit alimentaire!

A l’origine, le veau

«L’être humain est le seul mammifère à boire le lait des autres animaux, et à continuer à boire du lait après son sevrage»

Relisons nos cours de biologie de l’école primaire. La vache et l’Homme sont des mammifères, certes, mais à l’état adulte l’un devient ruminant, et l’autre omnivore, un avantage évolutif certain. Ce caractère a permis à l’Homme de sélectionner ses aliments dans un environnement parfois hostile. En résumé, l’un broute de l’herbe et l’autre, débrouillard et malin, se délecte d’une délicieuse côte de bœuf, gratin dauphinois. Devrait-on réserver les carottes aux lapins et la salade aux escargots ?

Le lait, peut-on vraiment ne pas le supporter ? Ne pas confondre intolérance et allergie

Il est exact que certaines personnes sont intolérantes au lait. Ceci s’explique par une déficience en lactase, enzyme digestive, dont le rôle est de digérer le lactose, sucre présent dans le lait. Lorsque l’activité de la lactase est basse, le lactose passe dans le gros intestin où il est fermeté par les bactéries coliques. Cela peut donner des douleurs, des diarrhées,…. A ne pas confondre avec l’allergie d’origine immunitaire, qui elle, est rarissime chez l’adulte.

Si vous êtes sensible

Passez aux yaourts ou fromages, dont les taux de lactose sont à dose homéopathique. Ne les supprimez pas à l’aveugle, mais choisissez des vrais produits laitiers pour leur qualité nutritionnelle et gustative.

Réagissez