Conseils pour stabiliser son poids après un régime

A retenir : il n'y a pas que les restrictions dans la vie !

régime

La question : Bonjour. Au cours des deux dernières années j’ai considérablement modifié mon mode de vie. Cela a débuté avec la course à pied en solo pour le loisir puis j’ai été piqué par le virus du semi-marathon et marathon (pour lesquels j’ai suivi des plan fournis sur votre site). Conscient que cette passion de la course n’était pas vraiment compatible avec mes kilos superflus, j’ai fait un régime qui m’a fait perdre une petite dizaine de kilos en 4 mois. Je voudrais stabiliser cette perte de poids en mettant en place un régime adapté à mon activité physique (je cours 3 à 4 fois par semaine et je nage 1 à deux fois par semaine). Quels seraient vos conseils pour mettre en place un plan nutritionnel adapté à mon activité et mon métabolisme ? Pourriez-vous me recommander des ouvrages en français ou en anglais qui traitent de ce sujet ?

La réponse de Dominique Poulain, diététicienne

Le fait de parvenir à votre poids de forme est déjà une belle victoire. Soit ! Mais, la phase après régime est incontournable pour ne pas reprendre le poids perdu au terme des 4 mois d’attention et d’effort. Il n’y a pas que des restrictions dans la vie du sportif !!!

Au fil du temps, les anciennes habitudes alimentaires peuvent revenir sur les tables et par voie de conséquence les kilos perdus. Stabiliser le poids sur le long terme est possible avec quelques précautions :

  • Difficile d’échapper au plaisir d’une bonne 3ème mi-temps pour fêter une médaille ! Si vous êtes confronté à des moments de bombance goulus, ils ne doivent pas être anticipés ou punis par des restrictions alimentaires. Reprenez le cours tranquille de vos repas sans rayer des listes entières d’aliments.En cas de besoin :
    • Ne paniquez pas à la moindre fluctuation pondérale. Accordez-vous une limite de 3 kilos.
    • Pendant quelques jours, reprenez comme point de repère votre programme de perte pondérale.
    • Privilégiez le « fait maison » pour mieux gérer les quantités de matières grasses ajoutées
    • En fin de repas, repérez le moment où vous n’avez plus faim. C’est à ce moment qu’il faut poser sa fourchette. Ne vous obligez pas à terminer toutes vos assiettes.
  • Restez fidèle aux féculents, légumes secs ou pain selon vos goûts et à chaque repas. Ils apportent de l’énergie tout au long de la journée afin de supporter vos charges d’entraînement quasi hebdomadaires.
  • Ayez un coup d’avance sur les repas en congelant quelques plats que vous n’aurez plus qu’à réchauffer les jours de fatigue. Vous éviterez de grignoter sans … faim.

Réagissez