Trail : Short, cuissard ou corsaire ?

Une question impérative à se poser

Lorsque l’on s’élance sur un trail, il n’est pas toujours facile de choisir sa tenue. Sébastien Chaigneau vous guide.

utmb corsaire, short ou cuissard

Vous êtes inscrit, entraîné, l’heure de composer votre sac et votre tenue a sonné. Mais faut-il opter pour le short, le cuissard ou le corsaire ?

En fait, tout va dépendre de la course et la décision se fera en fonction du profil de celle-ci, de votre temps de course et, bien sûr, de la météo.

Les jours d’été avec un temps de saison annoncé, le corsaire et le collant long ne seront pas d’actualité, sauf si vous devez courir au-dessus de 2000 mètres. A ces altitudes, le temps peut varier très vite et la température, devenir extrême, avec un thermomètre variable dans un sens comme dans l’autre. Il est donc important d’avoir dans votre sac de quoi vous changer.

Modulez !

Maintenant, de nombreuses courses imposent un matériel obligatoire, avec le port au minimum du corsaire. C’est rarement une lubie de l’organisation : cette demande répond aux conditions de course (soirée ou nuit, longue distance, altitude…) et aux prévisions météorologiques. Vous le porterez en permanence ou pas, mais il devra être dans votre sac quoi qu’il arrive.

Personnellement, je préfère courir en short et utiliser des jambières qui vont me permettre de moduler ma tenue en fonction de la température. Mais c’est un choix très personnel. Ne vous posez pas non plus trop de questions, conservez vos habitudes, d’autant plus que vous avez toujours la solution de vous changer en route, que ce soit à des points prévus à cet effet ou parce que vous aurez mis une solution de rechange dans votre sac.

Votre seul objectif devra être de ne jamais avoir froid ni trop chaud (c’est tout aussi mauvais) afin de ne pas trop transpirer et de perdre ainsi trop d’eau et de minéraux.

Découvrez toute l’offre textile running sur www.lepape.com

Réagissez