Le test des chaussures Asics Noosa Tri 11

Florent Baglina a testé la Noosa Tri 11, digne héritière de la lignée des Asics Noosa Tri. Il nous livre ses impressions.

Asics Noosa Tri 11

Le testeur
Florent Baglina
Poids : 69 kg
Taille : 1m77
Avec deux années de course à son actif, Florent effectue 6 entraînements par semaine dont 2 à pied.

Chronos :
10 km : 43 min (triathlon de Paris)
Semi Marathon : 1h33mn

Les conditions du test :
Une centaine de kilomètres parcourus sur route, chemins plus ou moins tracés et piste, en mode reprise suite à une blessure au pied un peu persistante.

Le test 

Mise à jour de la version précédente, on ne présente plus la Asics Noosa Tri que j’ai pu tester dans sa version 11 après quelques semaines d’entrainement au ralenti. La Noosa tri 10 (modèle 2015) m’avait déjà bien plu pour sa polyvalence et j’en ai fait mon partenaire idéal pour les entraînements et les compétitions un peu longues.

Fidèle à la lignée Noosa, le modèle 11 est tout sauf sobre. Flashy et disponible dans tout un tas de coloris, toujours très fluo, on sait de quoi il s’agit au premier regard. Au déballage on est bien chez Asics, une demi-pointure plus grande que sa taille normale (de chaussures de sport) et nous voilà comme à la maison.

Le mesh a été complètement retravaillé, sur le modèle 10 il était constitué de 2 couches superposées. Sur le 11, une seule couche de matière, il semble plus solide et mieux aéré. En plus du mesh, totalement revu, ce qui marque la différence avec le modèle précédent c’est le système astucieux qui permet de maintenir la languette en place.

On passe les lacets dans des boucles prévues à  cet effet tout le long de celle-ci et deux dernières petites boucles sur chaque côté de la languette, au niveau du serrage, assurent le positionnement final pour qu’elle ne bouge plus. Autre nouveauté, la partie haute au niveau du talon est un peu flex pour faciliter l’enfilage en zone de transition. Comme d’habitude, les Noosa Tri sont livrées avec une paire de lacets élastiques dont l’efficacité est déjà prouvée.

Quand on les met aux pieds pas de points durs, la chaussure est très confortable. Pas de surprise, la Noosa Tri 11 vous donnera toujours cette sensation de place dans la toe box. Ce n’est pas une « racer », c’est une compétitrice qui s’adresse surtout aux longues distance mais qui assure quand même un très bon maintien et qu’on peut utiliser un peu partout.

Sur la route pas de mauvaises surprises non plus. Du footing léger à la piste, la chaussure s’adapte et répond à la moindre sollicitation. Les modifications apportées à la semelle la rendent plus nerveuse que le modèle précédent, les défauts de « mollesse » que j’avais perçus sur le modèle 10 ont disparus.

Cette modification dans la semelle intermédiaire lui fait gagner à peu près 30g (~250g par chaussure), les chaussures sont bien légères. En termes d’accroche, la semelle reste identique au modèle précédent, adaptée à la route comme aux sentiers elle ne vous fera pas défaut même sur revêtement mouillé. Je me suis même surpris à avoir plus d’accroche qu’un de mes compagnons d’entrainement en chaussure de trail sur une sortie bien humide.

On retrouve les technologies déjà présentes sur la 10 (IGS, Propulsion Trusstic, Gel Cushioning System…) qui vous permettront d’avaler les kilomètres en toute sécurité. L’amorti est bon, la chaussure est dynamique, et procure de bonnes sensations. Du footing tranquille avec son chien, à la sortie VMA ou la sortie longue et appuyée, cette chaussure est toujours aussi polyvalente, confortable et très fiable sur la durée, pas étonnant que Asics la conseille pour les longues distances.

Conclusion

Pour la version 2016 de la Noosa, Asics a su garder ce qui marchait de la version précédente et a visé juste sur ses améliorations tout en maintenant son prix de vente. Le mesh sans couture est super agréable à porter, la chaussure est plus légère et plus dynamique, la languette ne bouge plus et la semelle reste sans défaut. Je cherchais un modèle dans lequel je pourrais avoir confiance pour soulager mon pied, bien amorti et fun, la Noosa Tri 11 a parfaitement rempli son contrat.

Petit plus, si vous tardez un peu à finir le vélo sur votre prochain Ironman et que vous courrez de nuit vous verrez apparaître un Noosa fluorescent au dos de la chaussure qui ne laissera pas vos meilleurs fans indifférents ni même les autres !

Caractéristiques des chaussures

Marque : Asics
Modèle : Noosa Tri 11
Poids : 275 grammes en 43
Prix : 140 €

Retrouvez toute la gamme d’Asics Nossa Tri 11 sur lepape.com

Réagissez