Le test des chaussures Brooks Adrenaline GTS 14

Pompier et coureur à pied, Jonathan a chaussé le modèle Adrenaline GTS 14 de Brooks pendant un mois d'entraînement. Découvrez ses sensations.

BrooksAdrenaline GTS 14

Le testeur 

Jonathan Denis

24 ans
Pompier

Taille : 1m74
Poids : 77 kg

Pratique du running depuis 6 ans

Chronos :

Marathon : 3h59
Semi-marathon : 1h46mn
10 km : 48mn

Les conditions du test

J’ai testé ce modèle pendant un mois en parcourant 250 km sur route et chemins stabilisés, par temps sec ou humide.

Le test 

Concernant le design, ces chaussures s’inscrivent dans la continuité du modèle 2013. Celui que j’ai testé est gris et orange, pour un résultat sobre et élégant. Il existe d’autre coloris plus « funky » !

Il faut noter que ce modèle est une chaussure avec un contrôle de pronation qui permet de contrôler votre foulée surtout lorsque vous devez faire face à de la pronation de fatigue. L’Adrénaline GTS mise essentiellement sur le maintien, la stabilité, l’amorti et le confort.

Pour le confort, une fois le pied à l’intérieur, la première chose qui surprend c’est la largeur de la Toebox (partie avant de la chaussure) : il y a de la place pour les doigts de pied, sans pour autant que l’on s’y sente flotter. Le chausson offre de bonnes sensations de confort, il maintient le pied sans avoir à se soucier du laçage.

Le mesh est aéré, le pied prend l’air et respire, c’est une sensation agréable qui fait de la GTS 14 un modèle confortable. Ainsi, même après plusieurs heures dans la chaussure, le pied ne chauffe pas et l’humidité est bien évacuée. Néanmoins la contrepartie est que la chaussure laisse pénétrer l’eau plus facilement que d’autres modèles, le pied est vite mouillé. Malgré tout le pied ne glisse pas et la chaussure garde de son dynamisme.

En revanche en ce qui concerne l’amorti. J’avoue avoir été un peu déçu. Après les premières foulées, on remarque rapidement que l’amorti est sec voire insuffisant et on ressent les chocs au contact du sol. Après 2h30 de course, j’ai eu mal au dos. Conséquence selon moi : ces chaussures aiment la vitesse mais pas la distance ! Du moins pas au-dessus du semi-marathon ou de 2h30 de course.

J’ai toutefois noté un bon dynamisme. La semelle accroche bien, retransmettant le dynamisme de la chaussure même sur sol humide. C’est au final un modèle très stable qui gère bien les changements d’appuis.

Enfin, je n’ai eu aucun problème lors de mes séances de fractionné, même si ce n’est pas la spécialité de cette chaussure.

Conclusion 

Les GTS 14 offrent un bon confort et sont dynamiques, mais elles manquent d’amorti à mon goût. EA mon niveau, elles sont parfaites pour un 10 km ou un semi mais je les déconseille sur des temps de courses de plus de 3 heures, sous peine de maux de dos pour un coureur lourd.

Définitivement, ce sont des chaussures que je continuerai à utiliser aussi bien en entrainement qu’en compétition pour leur confort et leur dynamisme. Elles s’adaptent à tous les profils de coureurs et de terrains. A utiliser principalement par temps sec. C’est un modèle clairement conçu pour la route mais elles sont stables et flexibles et l’on peut s’aventurer sur quelques chemins stabilisés… et secs !

Un modèle à conseiller pour les débutants mais aussi les coureurs occasionnel à régulier de plus de 70kg et plus.

La fiche des chaussures Brooks Adrenaline GTS 14

Marque : Brooks
Modèle : Adrenaline GTS 14
Utilisation : entraînement
Foulée : pronatrice
Technologies utilisées : 

  • Semelle MoGo : pour plus de souplesse, de dynamisme et de durabilité
  • ADN : structure moléculaire variant instantanément en fonction du poids et de l’impact au sol du coureur, apportant plus d’amorti et de dynamisme en s’adaptant à la vitesse.

Poids : 320 gr en taille 42.5
Prix : 130€

Acheter les Brooks Adrenaline GTS 14 sur lepape.com

Quelques photos du test des Brooks Adrenaline GTS 14

1 réaction à cet article

  1. Mal au dos. Dormez dans un lit long. Pour les grands, c’est un lit de 210, voire plus.

    Ainsi vous récupèrerez mieux.

    Répondre

Réagissez