Le test de la Garmin Forerunner 225

Hassan Chahdi a souhaité tester la nouvelle Garmin Forerunner 225 avec capteur de fréquence cardiaque au poignet. Comme beaucoup de coureurs (surtout parmi le haut niveau) il espérait une montre qui lui permette de ne pas avoir de ceinture cardiaque. Son retour après plusieurs semaines d'utilisation.


Garmin 225

Le testeur

Hassan Chahdi

26 ans (né le 7 mai 1989)
1m69
57.5 kg

Spécialités : fond et demi-fond
Club : Entente Athlétique Centre Isère

Nombre d’entraînement par semaine : 9
10 ans d’athlétisme

Palmarès

1989 : 2e au championnat d’Europe de cross espoirs à Dublin
2010 : Champion d’Europe de cross espoir à Albufeira
2011 : 3e au championnat d’Europe de cross à Velenje
2012 : 2e au championnat d’Europe de cross à à Budapest
2013 : 5e au championnat d’Europe de cross à Belgrade

Champion de France de cross long en 2015
Champion de France de 10Km en 2015
Champion de France 3000m indoor en 2015
Vice-champion de France de cross long en 2011
Vainqueur des Interrégionaux Centre-Est de cross long en 2011
Champion de Rhône-Alpes de cross long en 2010, 2011, 2013 et 2014

Ses records

1 000 m : 2mn29s11
1 500 m : 3mn45s45
3 000 m indoor : 7mn56s39
5 000 m : 13mn42s92
10 km : 29mn07s (2015)
semi-marathon : 1h01mn38s

Le produit

Lorsque je réceptionne le produit je suis séduit par la montre qui est agréable au poignet. Sa taille est adaptée, ni trop grosse, ni trop petite. Je dois avouer que j’avais hâte de tester cette montre car comme beaucoup de coureurs (et je suppose de coureuses) j’attendais avec impatience un modèle qui nous permettrait d’avoir notre fréquence cardiaque sans avoir recours à une ceinture thoracique.

La prise en main

Ayant déjà utilisé des montres Garmin, je n’ai pas été surpris par le programme de démarrage. Ce fut très simple (poids, taille…). La mise en place des paramètres est facile, les changements se font tout aussi facilement que ce sont le choix des unités pour les allures, les km/h, la distance, les choix de moyenne… les données affichées sur l’écran.

On comprend très vite le fonctionnement des cinq boutons. Je note aussi qu’il est possible de faire un affichage sous forme de jauge par rapport au rythme cardiaque, c’est assez sympa même si je dois avouer que ce n’est pas un écran que j’ai utilisé mais je trouve l’idée sympa pour les personnes qui ont besoin de savoir si on peut pousser encore un peu la « machine » ou si on n’est pas loin d’être dans le rouge.

L’utilisation

J’ai utilisé la montre principalement lors de mes footings mais aussi lors de mes séances de fractionnés en nature et sur piste. L’épaisseur de la montre et le petit joint qui se situe entre celle-ci et le poignet (qui permet à la montre de bien adhérer durant l’effort) l’empêche d’être très élégante. Mais avec un look un peu sportif, elle est facile à porter tous les jours d’autant qu’il y a un capteur d’activité. Un outil dont je ne me sers pas mais qui peut rendre service et peut être assez ludique pour toutes celles et ceux qui souhaitent suivre leur activité 24h/24.

Le test

Je note immédiatement la simplicité d’utilisation de la montre et le fait que la batterie se décharge très lentement. Cependant, je suis un peu frustré par la programmation d’entraînement car je la trouve trop simple dans la mesure où l’on ne peut pas entrer de séance comme du fractionné en pyramide par exemple.

Restait à tester la principale particularité de cette montre. Le capteur de fréquence cardiaque. Dans un premier temps je dois avouer que j’ai été très déçu, je n’ai pas trouvé cela très fiable avec beaucoup de variations importantes et des valeurs très élevées parfois (trop par rapport à mes données personnelles) mais pour une raison que j’ignore au bout de 3 semaines d’utilisation, la fréquence cardiaque est devenue beaucoup plus juste avec des valeurs logiques par rapport à mes sensations. J’ai aussi remarqué que la FC était plus fiable lorsque la montre est bien chargée. Faites-y donc très attention si vous ne voulez pas avoir de surprises. Notez également qu’il faut porter la montre bien serrée et il ne doit pas y avoir d’espace entre le joint et votre poignet.

Pour le GPS, pas de remarque particulière. Il fonctionne comme les autres montres Garmin. Tout comme pour la fréquence cardiaque j’avais l’impression au début qu’il était moins fiable mais au fil des jours il s’est avéré similaire aux autres modèles de la marque. La mise en route est rapide. Un petit appui sur Run (bouton rouge) pour afficher l’interface pour votre séance et un autre pour dire c’est parti.

Je parlerais ensuite de l’affichage, il est un peu petit compte tenu de la grandeur de l’écran, c’est un peu dommage même si en course je n’ai eu aucun soucis pour vérifier mes données.

Une fois votre séance effectuée, il vous suffit de vous connecter à un ordinateur pour y charger vos données et analyser votre séance. Vous pouvez aussi vous connecter via votre téléphone en bluetooth à travers l’application android ou apple.

Conclusion

J’ai été très satisfait de cette montre. Après une légère déception lors des premières séances en notant des décalages entre les données et la réalité, j’ai pu constater que les données étaient correctes. Pensez à faire systématiquement les mises à jour proposées car elles apportent systématiquement une amélioration. Et surtout petit conseil utilisé la montre toujours à pleine charge afin d’être certains qu’ il n’y aura pas de variations. Une montre qui conviendra à toutes les coureuses et coureurs cherchant à progresser et ne plus avoir de ceinture cardiaque. Attention toutefois si vous êtes un geek car la programmation possible de séances spécifiques personnelles (type pyramidale) n’est pas possible mais pour toutes les autres séances il n’y aura aucun soucis.

 

plus - simple d’utilisation
– Bonne précision du GPS
– Bonne précision de la fréquence cardiaque
(si bien chargée et bien positionnée)
– la fréquence cardiaque au poignet
(plus de ceinture cardiaque)
moins - Pas de possibilité de programmer une séance de fractionné
– le chargement avec pince pas très pratique

La fiche technique de la montre Garmin Forerunner 225

  • Fréquence cardiaque au poignet
  • Ecran couleur
  • Live Track : Suivi de votre parcours en temps réel
  • Accéléromètre intégré
  • Suivi de vos activités quotidiennes (Activity Tracking)
  • Autonomie: 6 semaines en mode montre / 8h en mode GPS
  • Couplage de la montre avec appareil AndroidTM ou compatible  et apple avec Garmin ConnectTM
  • Connectivité sans fil Bluetooth Smart
  • Etanchéité: 50 m
  • Poids: 54 g

Dans la boîte:

  • Forerunner 225
  • Câble de chargement
  • Manuel d’utilisation

Prix : 299 €

Découvrez la montre Garmin 225 sur lepape.com

La galerie photos

Réagissez