J’ai testé pour vous le Piloxing Knockout

Intensité, cardio et renforcement musculaire, musique électronique et gants lestés, bienvenue dans votre premier cours de piloxing knockout !

piloxing

A peine la porte de la salle de sport du HealthCity Saint Germain franchie, la musique se met en route et me plonge dans l’ambiance. Ici, ça sera volume sonore élevé et énergie maximale !

Stéphanie Carpentier, « importatrice » du Piloxing Knockout en France, me tend une paire de petits gants lestés. Ils ne sont pas obligatoire pour pratiquer mais comme c’est mon premier essai, autant y aller à fond ! Et puis ils ne pèsent que 250 grammes me dis-je dans ma tête, ça ne pas changer grand chose. Je ne pouvais pas avoir plus tort mais j’y reviendrais en fin de test…

Inventé par la suédoise Viveca Jensen, le KNOCKOUT® associe la puissance et l’énergie de la boxe, le contrôle et la souplesse du pilates à l’intensité des exercices de pliométrie. Tout un programme ! Et après un rapide échauffement pour mettre en route la machine et faire monter un peu le rythme cardiaque, on entre dans le vif du sujet.

Basé sur le principe de l’interval training, des séquences courtes et intenses, répétées plusieurs fois, le Piloxing Knockout vise avant tout à effectuer un travail cardio-vasculaire intense. Un cours dure 45 minutes et se compose de 6 rounds (boxe, pilates et knockout le tout répété deux fois) d’exercices à haute intensité. Ici, on travaille à 100 % de la fréquence cardiaque maximale (FCM) et ça se sent !
Les exercices au sol ou debout s’enchaînent, entrecoupés de courtes phases de récupération de 45 secondes entre chaque round. La musique joue un rôle primordial dans la séance et il faut calquer ses mouvements sur son rythme…plus facile à dire qu’a faire.

Très rapidement mon cœur s’emballe et je transpire à grosses gouttes, pas de doutes, l’intensité annoncée est bien présente ! C’est d’ailleurs la seule méfiance qu’il faut avoir avant de vous inscrire dans un cours de Piloxing Knockout. Si vous n’êtes pas habitué aux entraînements à haute intensité, le choc risque d’être violent. Chaque exercice peut néanmoins être exécuté dans une version moins exigeante (pompes à genoux et non en position classique par exemple) afin de découvrir l’activité, le plus important étant de ne pas s’arrêter pendant un round.

Les rounds s’enchaînent et mes muscles se tétanisent de plus en plus… Les 5 dernières minutes me paraissent interminables et les encouragements (très nombreux !) de notre coach ne sont pas de trop pour venir à bout de la séance. Si vous aimez les cours collectif où l’énergie du groupe vous pousse à vous dépasser, le Piloxing Knockout est fait pour vous. Musique, cris des participants et dynamisme du coach, se sont 45 minutes de folie qui vous attendent.

Le retour au calme est d’ailleurs le bienvenu en fin de séance est permet de faire redescendre un peu le rythme cardiaque et de pratiquer quelques étirements. C’est aussi le moment d’enlever les gants lestés : j’ai l’impression d’avoir les bras qui flottent tous seuls ! Qui aurait cru que 150 grammes à chaque main feraient une telle différence…

Je sors de la séance épuisé mais ravi de la découverte de cette nouvelle discipline. Physique et très énergivore, le Piloxing Knockout s’adresse donc avant tout aux sportifs amateurs de séances intenses qui souhaitent allier renforcement musculaire et travail cardio-vasculaire, le tout en musique et en rythme !

Réagissez