Du fructose avant un départ de course?

Glucose ou fructose

Glucose ou fructose
La question : L’utilisation du fructose permettrait de lutter contre le stress (ce qui est mon cas ), avant le départ, qu’en pensez vous ? Un mélange sirop d’agave eau, est-il recommandé ? Quel dosage et quelle prise avant le départ ? Lors d’une course de moins d’une heure(12.5 kms), la prise d’un morceau de sucre lors d’un coup de mou, est-il utile ou néfaste pour se rebooster ?

Merci pour vos conseils que je suis régulièrement et qui se sont avéré payants pour mes deux premières courses auxquelles j’ai participé en 2012.

La réponse de Yannick Guillodo, médecin du sport

Bonjour,

Vous mettez le conditionnel et c’est bien : « le fructose PERMETTRAIT … »

S’il est bien quelque chose qui est difficile à combattre, c’est le stress. Il s’agit en fait d’une réaction normale (et non pathologique) face à une situation qui ne nous est pas habituelle. Le nerf sympathique « prend le dessus », entraînant une accélération du rythme cardiaque. De ce fait, il peut exister quelques sueurs, rougeurs, minimes tremblements. Tout le monde est plus ou moins sujet à cela ; les gens du spectacle appellent cela le trac.

Le premier « traitement » est évident : rendre la situation « déclenchante » plus normale, donc habituelle. A force de faire des compétitions, vous allez acquérir une certaine habitude de la situation et vous allez diminuer cette mauvaise sensation. Il faut passer par cela : l’entraînement c’est aussi cela.

S’il existe un traitement et un seul c’est de « bloquer » l’accélération du rythme cardiaque ; il arrive parfois que certains « artistes » prennent des « béta-bloquant », médicaments qui empêchent la tachycardie ;  avec ce type  de médicament, on reste « zen » face à une situation stressante puisque le cœur ne peut pas s’accélérer.

Mais cela n’est pas concevable pour une activité sportive type course à pied, car l’effort demande une accélération du rythme cardiaque. De plus, sachez que ces médicaments sont interdits dans le  sport car il s’agit d’un dopant , améliorant d’une façon artificielle les aptitudes notamment dans des sports d’adresse tels le golf, les tirs (un tireur qui contrôle artificiellement son stress est avantagé).

Alors le fructose ? Pourquoi  pas ?  Cela peut entrer dans « un rituel » qui vous aide à mieux gérer cette phase pré compétitive. Oui,  prenez un peu de fructose, je n’y vois pas d’inconvénient. 

Mais il est inutile dans une course courte de se « re sucrer ». Faites plutôt attention à votre collation d’avant course.  

Réagissez