TRAIL DU SAPPEY EN CHARTREUSE (3ème manche du Witt)

18 février 2017 - Hairon versus Perrier La revanche

Nadir Dendoune avec les membes du SiboTeam

Sur les contreforts chartrousins à quelques pas de Grenoble, pas moins de 200 traileurs s’étaient donné rendez-vous samedi soir pour cette nouvelle manche du Witt organisé par SiboConseil. Et au Sappey en Chartreuse, le podium de Prapoutel était de nouveau au complet mais avec un tiercé gagnant dans un ordre différent.

Des conditions quasi printanières, une neige parsemée bien qu’encore présente et toujours l’imposant massif de Chamechaude en guise de comité d’accueil. Et toujours la bonne humeur du SiboTeam, un départ au soleil couchant, de quoi motiver les 200 invités  à s’élancer avec panache sur la boucle de 8km pour 400m de D+ empruntant des singles bien techniques le plus souvent en sous-bois. Au programme, un tour ou deux à effectuer selon la motivation et l’entraînement de chacun. Mais c’est  bien sur le 16km que les coureurs Elite se sont affrontés. Et cette fois, la Chartreuse a été plus profitable à Nicolas Hairon qui parti très vite dès le début de course n’a pas cédé face aux tentatives de retour de son ami Nicolas Perrier. « C’était une super course parfaitement balisée. Félicitations à l’organisation. Nous avons joué au chat et à la souris avec Nico et Steeve. Ce fut une belle course à suspens mais ce soir, Nicolas (Hairon) fut plus fort que moi » reconnait Nicolas Perrier, le traileur du Team Hoka.

 

Et dans leurs talons, le sociétaire de Chambéry Triathlon complète ce trio de choc, tous trois pourtant bien entamés  en cette fin de semaine entre leurs innombrables heures de ski de randonnée ou de ski de fond. Derrière les trois hommes de tête, le ménage fut vite fait et le triathlète du Guc Gabin Nantulet ne pouvait que se contenter de la 4ème place. Une place acquise quasi au sprint longtemps au coude à coude avec le 5ème homme Mattieu Stocker et Thomas Barbier 6ème, tous trois classés dans un mouchoir.

Chez les filles, Célia Chiron, traileuse de haut niveau, a largement dominé l’affaire s’offrant en prime la 8ème place au général. « Je connaissais un peu le parcours car j’ai vécu une année au Sappey. Cela m’aura fait une belle séance de vitesse pour le trail du Ventoux qui s’annonce dans un mois. » La traileuse du team Scott, qui sera cette saison sur le circuit Européen de Sky Running (France, Espagne, Italie) domine et de loin, devant l’ancienne coureuse Elite d’orientation Carole Klein, cette dernière de retour dans la sphère sportive et à la découverte de nouveaux plaisirs. « Je suis venue avec une copine pour le plaisir avant tout mais je dois reconnaitre qu’une fois un dossard épinglé sur la poitrine, la compétition revient au galop » s’enflamme cette professeur des Ecoles de 32 ans que nous devrions certainement revoir sur les podiums. L’iséroise Laure Rebuffet complète le podium, avant d’enchainer elle aussi dans un mois au Ventoux.

Un peu plus loin des champions de la soirée, mais au terme d’une performance très honorable, Nadir Dendoune a apprécié sa participation à son premier trail. Une belle découverte pour ce parisien qui a gravi le Mt Everest en 2008 au sein d’un groupe d’alpinistes chevronnés en forçant quelque peu son droit d’invitation. Et faisant fi des préjugés il réussit l’exploit au nez et à la barbe de ses compagnons de cordée. D’où l’idée de son film l’Ascension, dont il était venu faire la promotion cette semaine sur Grenoble auprès de l’association J’Harisiddhi Népal Asso. Ce sportif accompli termine ses 16km à la 31ème place avec l’envie de recourir au cœur des Alpes.

 

Quant aux amis du Siboteam ils se sont bien comportés avec dans l’ordre Romain Debroucke (7ème), Julien Goyer (17ème), Aurélie Caucal (4ème féminine) et Cécile Eichinger (3ème V1F).

Sur le 8km, le grenoblois Camille Girault avait pris le départ après s’être posé devant l’arche en parapente. Et ce sportif touche à tout a bouclé rapidement les 8km en tête du cortège, pressé d’aller chercher sa copine engagée elle aussi sur le parcours. Il devance Armand Troille et Cédric Langlois alors que le triathlète Thibault Morgando se contente de la 4ème place « trop souvent en mauvaise posture dans ces descentes un peu techniques pour moi alors je prenais l’avantage des les montées. »

Quant à l’athlète de l’EAG Béryl Blondeau, à la base spécialiste du 800m, elle aime cette reconversion plaisir sur des parcours divers et variés. « Cétait le 2ème trail de ma vie. Quelques passages boueux en sous-bois mais c’est une formule très ludidique qui me change de la route ».

Elle devance Typhaine Briatte, heureuse d’en découdre après un départ trop rapide, Géraldine Sert et Justine Nicolas de Chambéry Triathlon dont un sprint pourtant endiablé n’aura réussi à départager. Prochaine et dernière étape du Witt à Lans en Vercors le 4 mars prochain !

Trail-du-Sappey-WITT-result-8km

WITTTrail-du-Sappey-result-16km

 

Alexandre Garin

Arriv+®e de Laure Rebuffet 3+¿me fille du 16km C+®lia Chiron 1+¿re femme du 16km coureuse en sous bois d+®part trail sappey en chartreuse ITW de Camille Girault 1er du 8km ITW de Nicolas Hairon 1er du 106km l'arriv+®e aux flambeaux les deux Nico +á l'arriv+®e Nadir Dendoune avec les membes du SiboTeam Nadir Dendoune ou l'histoire d'une ascension peu apr+¿s le d+®part Photo du d+®part 2 podium femmes 16km Podium filles du 8km Podium hommes 16km Podiums homems du 8km Sourires en sous-bois Toujours le sourire +á l'arriv+®e un d+®part au soleil couchant zone de ravitaillement

 

 

 

Réagissez