Trail Blanc à Lans en Vercors 3ème manche du Witt

Linsell le roi de Lans en Vercors.
Après deux premières manches du Witt sous le signe de la disette côté neige, c’est à Lans en Vercors que l’hiver a enfin décidé de recouvrir la charmante station du Vercors de son doux manteau blanc. Pour le plus grand plaisir du suédois Hugo Linsell vainqueur en 1h11’34.

Photo par Alexandre Garin
Photo par Alexandre Garin

Commune de 2000 habitants, Lans en Vercors, est un séduisant village traditionnel, porte d’entrée du plateau haut lieu de la résistance, riche d’histoire et de culture, authentique, convivial, avec un environnement d’une beauté incomparable. Si l’on peut pratiquer de multiples activités sportives hiver comme été, la station de ski alpin se veut aussi un nouveau lieu incontournable des trails blancs isérois.

A 18h, Silvère Bonnet l’organisateur-animateur est heureux de lancer les hostilités sous un temps digne du grand nord canadien. Les flocons voltiges et s’abattent violemment sur les 150 coureurs répartis sur les deux courses proposées, le 8km et le 16km. Quelques randonneurs sont aussi présents, partis peu avant les coureurs.

Hugo Linsell, la surprise suédoise

Sur l’épreuve reine de 16km, on attendait Nicolas Hairon en favori, 2ème à Prapoutel (derrière Nicolas Perrier) et 1er au Sappey-en-Chartreuse. Mais pour cette ultime épreuve du Witt, la lutte s’annonçe plus serrée. Très vite, cinq hommes se détachent du peloton et c’est ensemble qu’ils abordent la sélective montée sur les contreforts des roches de St Michel. L’ambiance est bien nordique, et les coureurs sont tantôt aveuglés par les flocons poussés par un vent qui s’invite à la fête, tantôt en glissade sur cette neige tombante mais si accueillante.

Poussé par « une envie de changer mes habitudes en partant vite », Romain Debroucke du SiboTeam-La Sportiva lance les hostilités pour prendre au premier tour quelques secondes d’avance sur un quatuor très compact avec Linsell, Mantulet, Stocker et Hairon. Mais malgré de «  supers jambes » le chartrousin « victime de poings de côté » doit lâcher du lest dans le second tour. Hairon « pas au mieux ce soir avec des appuis instables et pas faciles à gérer » se contente de s’accrocher à l’échappée. Au terme de cette bataille rangée, c’est finalement le jeune suédois et spécialiste de course d’orientation qui termine en boulet de canon pour planter le groupe et s’imposer à la régulière en 1h11’34. Derrière, le triathlète du Guc Gabin Mantulet (déjà placé au Sappey 4ème sur le 16km) réalise la bonne opération pour aller chercher la seconde place en 1h12’36, alors que Stocker complète le podium. Debroucke et Hairon se contentent du pied du podium.

Caucal conserve son avance

Chez les filles, le scénario est à peu près semblable même si les cinq filles en tête étaient un peu moins à la bagarre. La chambérienne Aurélie Caucal du SiboTeam-La Sportiva prend la tête en haut de la bosse dans le premier tour. Alors détachée de ses poursuivantes, les écarts sont minces mais la sociétaire de Chambéry Triathlon parvient à conserver sa petite avance pour l’emporter en 1h31’06. « J’avais de bonnes sensations et le parcours était intéressant recouvert de cette neige tombante plutôt agréable à courir. » Si la chambérienne déroule, la coureuse de Barraux Aurélie Deriche, est un plus à la peine dans les côtes. Mais en descente elle s’envole et c’est à coup de grandes foulées qu’elle s’offre une 2ème devant Nadège Leclerc. La grenobloise s’est quant à elle davantage exprimée « sur le second tour, plus tassé et plus facile à courir. »

Sur le 8km, le départ donné à 18h15 est rapide, caressé par une tempête de neige qui s’abat sur le peloton. Mais c’est toujours la même arrivée aux flambeaux qui récompense tous les finishers. Au terme d’un tour très disputé, Mathieu Ringot l’emporte d’une poignée de secondes devant Camille Girault et Thibault Morgando. La fondeuse de Haute-Savoie aujourd’hui installée sur Grenoble Tiphaine Briatte s’empare de la victoire. Annoncée parmi les favorites, Laure Rebuffet termine au mental pour sauver la 5ème place et devra « me reposer car je ressens les effets du surentraînement, mais j’attendrais d’abord de courir au Ventoux. »

Après cette 2ème édition qui monte en puissance, Lans en Vercors devrait être de nouveau le théâtre d’un trail blanc à courir et à découvrir l’an prochain !

 

Retrouvez les résultats ci-dessous : 

WITT-Trail-blanc-de-Lans-en-Vercors_Clt-16KM

WITT-Trail-blanc-de-Lans-en-Vercors_Rst-8KM

 

Alexandre Garin 

Photos par Alexandre Garin
Photos par Alexandre Garin

 

arriv+®e sous les encouragements de Silv+¿re arriv+®e sous les flocons Aur+®lie Caucal, au passage du er tour, 1+¿re fille Aur+®lie Deriche, au passage du 1er tour, 2+¿me fille coureur en descente sur le 2+¿me tour du 16km D+®part de la randonn+®e avec Silv+¿re D+®part du 16km groupe en descente sur le 2+¿me tour du 16km la file du 8km s'+®tire Laure Rebuffet, 5+¿me fille du 16km le 8km parti sous la neige Le 16km juste avant le d+®part le trail se pratique aussi en famille Les 5 premiers hommes du 16km +á l'arriv+®e les hommes de t+¬te du 16km les premiers hommes du 8km +á l'arriv+®e Marie et Aur+®lie, m+¿re et fille +á l'arriv+®e Podium f+®minin 16km +á l'arriv+®e Remise des prix 8km femmes Remise des prix 8km hommes Remise des prix 16km femmes Remise des prix 16km hommes sur le 16km 2 sur le 16km 3 sur le 16km 4 traileur en descente et avec le souriur Trois amis +á l'arri+®ve Typhaine Briatte 1+¿re du 8km

Réagissez