Tous les résultats du TRAIL du Nivolet-Revard 2017

Découvrez l'ensemble des résultats de la 15ème édition du Trail du Nivolet-Revard 2017 sur les courses suivantes : 51 km / 27 km / 13.5km

Alexandre Péliccier et Aurélien Dunand Pallaz 2ème et 3ème
Alexandre Péliccier et Aurélien Dunand Pallaz 2ème et 3ème

Trail 15ème édition du Nivolet Revard

Sylvain Court plus déterminé que jamais

Dimanche matin, les coureurs furent plongés dans une ambiance de trail blanc sur les hauts plateaux du Revard et de la Féclaz. Sylvain Court malgré une erreur d’aiguillage qui aurait pu lui être fatale a su gérer son effort pour revenir avec force et combler son retard sur le duo de tête. Le champion du monde 2015 se dit en forme pour aborder le prochain championnat du monde qui aura lieu en Italie le 10 juin prochain. Chez les féminines, Lucile Besson s’annonce comme la bonne surprise 2017 !

Lorsqu’il passe sur les sommets de ce parcours de 51km au cœur des Bauges Sylvain Court ne baisse pas la garde, le regard déterminé à revenir sur le duo de tête qui le précède de 3min. En effet, un scénario à rebondissements aura fait vibrer les spectateurs pour ce 15ème opus du Nivolet-Revard, dont rien n’était encore joué sur les crêtes aux vues plongeantes sur la vallée et le plus grand lac de France. D’abord en tête, Sébastien Spehler et Sylvain Court forment un duo inébranlable, les deux favoris annoncés assumant leur rang. Mais le destin en décide autrement et les deux hommes s’aventurent sur un autre sentier, un bref moment d’inattention les éloignant des jalons plantés sur ce décor immaculé. Les minutes s’égrènent pour le plus grand bonheur d’un autre duo de choc, celui formé par Alexandre Pélissier et Aurélien Dunand Pallaz, les deux savoyards se retrouvant alors en tête de ce peloton fort de plus de 400 concurrents. Connaissant son retard alors donné de 3min, Court force le rythme bien décidé à effacer des tablettes son inexcusable erreur. Des Jambes de feux et un mental d’acier permettent au jeune savoyard installé à la Chavanne de combler son retard et de reprendre la tête des opérations dans la descente le menant tout droit à une victoire amplement méritée en 4h32’50. Pour son partenaire du jour, le vosgien Sébastien Spheler moins en jambes a finalement rendu les armes et prend au final la 4ème place derrière un duo certes opportuniste mais tout autant méritant. C’est en puisant dans leurs réserves et poussés dans leurs retranchements qu’Aurélien Dunand Pallaz et Alexandre Péliccier prennent les respectives 2ème et 3ème places, partageant leur bonheur effondrés au sol heureux de ravir ce podium longtemps inespéré. Nathan Jovet le jeune coureur de Peisey Nancroix peut se satisfaire de sa 5ème place alors que Dobert revient au galop dans la descente technique mais boueuse à souhait pour s’affranchir à Voglans de la 6ème place.

La foulée légère, mais plus rythmée que jamais, la haut-savoyarde Lucile Besson se détache progressivement d’un quatuor de féminines toutes affichées comme des spécialistes de haut vol. Mais seule aux avants postes, la vainqueur de la chambérienne 2016, fait une démonstration de force de moins en moins inquiétée par les autres filles. Créditée d’un excellent chrono de 5h31’13 avec en prime la 23ème place au général, Lucile « ne réalise encore pas cette victoire. Je me savais en grande forme ces temps-ci mais de là à remporter la course, certainement pas ! » Tout comme Sylvain Court elle aura droit à s’envoler pour le Kanna Trail au mois de novembre. Dans son sillage c’est un podium très disputé par trois autres grandes dames du trail. Descendeuse aguerrie la traileuse de Valloire Maud Gobert prend la 2ème place devant Géraldine Prost et Marie Dohin qui s’effondre dans les bras de Maud, son amie et désormais coach.

Le Nivolet Revard est une incontournable course de début de saison sur laquelle beaucoup viennent se jauger et profiter de ce paysage d’intersaison. Comme Peggy Munier qui a débuté le trail il y a seulement 3 ans. Aujourd’hui membre de Chambéry triathlon, elle avait déjà participé à l’épreuve l’an dernier. Mais cette année elle s’est surprise accusant plus de 50min de mieux que son précédent chrono. Mieux entraînée certes, Peggy a savouré sa course comme jamais. «J’ai pu courir presque tout le temps cette année, il faut dire que les conditions étaient bien meilleures que l’an dernier, c’était vraiment super ». Des progrès mérités qui lui permettent d’accrocher la 12ème place chez les filles après 7h16’ de course, avant de profiter de vacances bien méritées.

Les heures s’égrènent tandis que les coureurs du peloton arrivent au compte goutte, tous ravis de leur journée ensoleillée et d’être venu à bout de ce monument de début de saison. Même parfois à court d’entrainement ils savourent cette ligne d’arrivée tant convoitée. A l’image de Gilles Tournay pour qui « ce fut compliqué cette année, et j’ai du gérer pour en venir à bout. Le passage est difficile entre le col de la Doria et la croix du Nivolet et je m’étais d’ailleurs fait avoir dernier. J’ai don géré au mieux mais quelle récompense d’évoluer dans 15cm de neige fraîche sur les plateaux de la Féclaz. Et même dans le dur je me consolais de ces couleurs exceptionnelles et de ces paysages magnifiques que je connais mais dont pourtant je ne lasse pas » commente-t-il après 8h de course.

Le Nivolet Revard est aussi un défi que beaucoup souhaitent épingler à leur palmarès. En solo c’est bien mais en groupe c’est encore mieux. C’est ainsi que toute une escouade des pompiers de Paris s’est retrouvé sur l’épreuve savoyarde en hommage en leur collègue et ami originaire de Pont de Beauvoisin disparu tragiquement en se rendant à une mission. Ils sont heureux d’avoir conclue ensemble l’épreuve et feront du Nivolet Revard un rendez-vous annuel, l’occasion de belles retrouvailles.

Trail emblématique des pays de Savoie, ancienne manche du TTN, le Nivolet Revard fait toujours autant d’émules. L’organisateur en chef Marcel Blin se félicite de ce bon cru 2017 heureux de pouvoir offrir un beau chèque au Comité de Savoie Handisport. Quant aux amis Japonais venus en nombre, c’est avec le sourire qu’ils repartent au Pays du soleil levant après s’être affranchis d’un trail devenu blanc pour l’occasion, denrée rare dans leur pays où « les évènements ont tendance à être annulés en cas de neige ».

 

Trois parcours, de 13.5, 27 et 51 kilomètres étaient proposés par les organisateurs de la 15ème édition de ce Trail du Nivolet-Revard, située non loin de la ville de Chambéry, dans la région Rhône-Alpes.

 

Retrouvez tous les résultats dans les liens ci-dessous :

Classement général 13.5 km

Classement général 27 km

Classement général 51 km

 

 

 

Venez découvrir l’ensemble des photos de l’évènement Trail :

 

Réagissez