Championnats d’Europe de Berlin : Clémence Calvin, la belle surprise !

Pour son premier marathon, la Française a terminé deuxième des Championnats d’Europe de Berlin en 2h26’28, devenant la deuxième femme la plus rapide de l’hexagone sur la distance reine. Alors que dans le même temps, l’équipe masculine a pris l’eau.

Crédit photo : Romain Donneux
Crédit photo : Romain Donneux

On attendait Hassan Chahdi mais c’est finalement Clémence Calvin qui a eu le droit aux honneurs aujourd’hui dans les rues de Berlin. Malade depuis trois jours, le meilleur marathonien français a été contraint à l’abandon (peu après le semi-marathon), entrainant dans sa galère les autres Bleus (10e par équipes avec comme meilleur Français Abdellatif Meftah, 30e en 2h19’23).

 

Mais pour son premier marathon, Clémence Calvin a parfaitement pris le relais. Venue avec l’espoir caché de s’imposer, la Française prenait tout de suite sa place dans le peloton de tête laissant ses adversaires faire le travail.

 

Après un passage en 1h14 au semi-marathon, elle connaissait néanmoins un coup de moins bien – « j’ai senti mon cœur qui s’est emballé et j’ai mis trois kilomètres à me calmer » – autour du 25e km. Sans conséquences puisque quelques kilomètres plus tard c’est sous son impulsion que le groupe de quatre (les deux Biélorusses Mazuronak et Damantsevich et la Tchèque Vrabcova-Nyvltova) devenait trio avec le recul de Damantsevich. « A ce moment-là, je n’étais pourtant pas bien mais je me suis dit que toutes les filles étaient en train de souffrir. »

 

C’était le cas et elle se retrouvait même à jouer le titre dans le dernier kilomètre avec Mazuronak. Mais, malgré un tout droit dans un virage, la Biélorusse était plus forte et venait s’imposer en bout de ligne droite en 2h26’22, six petites secondes devant Clémence Calvin (2h26’28). « Sur la fin, j’ai voulu faire parler mon finish mais ça n’a pas été suffisant. Je suis tombée sur plus forte que moi. »

 

Néanmoins avec cette rentrée tonitruante dans le monde de la route, la Française a marqué les esprits et devrait très prochainement pouvoir s’attaquer au record de France de Christelle Daunay, championne d’Europe en 2014.

 

Réagissez