Tenir une fréquence proche de sa FCMax en course est-il dangereux ?

J’ai réalisé ma deuxième course ce week-end, après 2 mois de préparation ou j’ai suivi l’entrainement en 4 semaines pour un trail court du site. Résultat : 12km 200D en 1h04, à 180 FC de pulsation en moyenne versus une FC Max théorique de 184 (que j’ai dépassée 2/3 fois à 188 environ). Sur la première course, j’allais moins vite, mais je suis vite monté aussi.
Est-ce dangereux (certains de mes collègues de travail/amis coureurs m’ont alerté sur le sujet) ou bien suis-je bien résistant ?? PI, un test de vameval sur tapis (pas très probant a priori), me donne une VMA de 13,5.

Une réponse à la question

  1. Et pourquoi ce serait dangereux ?
    Je vous invite à lire tous les articles et réponses aux questions sur le sujet parus sur le site Lepape info.
    De la théorie à la pratique il y souvent un monde ! Ces valeurs théoriques sont des moyennes qui tiennent pas compte de l’individu et de ses caractéristiques personnelles. Chaque individu est différent et réagit de manière individuelle à une charge de travail , il ne faut jamais comparer ses valeurs cardiaques avec celles d’un autre.
    Votre fréquence cardiaque maximale est probablement un peu plus élevée encore que celle obtenue lors de votre course. En principe on doit y arriver lors d’un test de VO² /VMA lorsqu’on on est obligé de s’arrêter car on ne peut plus suivre le rythme.
    Avec plusieurs mois d’entraînement votre système cardio – vasculaire va devenir plus efficace avec un volume d’éjection systolique plus grand et une fréquence cardiaque inférieure pour la même intensité.
    Ne vous inquiétez pas et continuez à vous entraîner régulièrement. C’est la clef du succès.

    Répondre
  2. tout à fait d’accord avec monsieur Vollner,j’ai couru cette année un semi marathon avec 1h17′ entre 170 et 180 avec un maxi de 180 pour 1h37′ de course, et j’ai 59 ans avec cette année une fc maxi de 187 à la fin d’un 10 km,soit bien loin des 220-age

    Répondre

Réagissez