Maux de cuisses en trail à partir de 45- 50 km

Bonjour, Je pratique le trail et je remarque toujours la même chose qui se produit après 45 à 50 km. A ce moment exact, j’ai des courbatures en pleine course au niveau des cuisses. Jamais aux mollets. Quand ces maux surviennent, mais jambes deviennent lourdes et mon pace ralentit énormément, cela me fâche parce que j’ai ensuite du mal a rencontrer les temps limites pour les barrières horaires lors d’ultra trails. Les jours suivants, j’ai ces courbatures aux cuisses qui se poursuivent pendant 3 jours et le plus difficile est la descente des marches, pour la montée ça va. Après ces trois jours(de repos) tout entre dans l’ordre, ça disparait, c’est pourquoi je doute qu’il s’agisse de claquage ou autres pathologies graves. D’après vous de quoi s’agit t-il sachant que ces courbatures en pleine course arrivent TOUJOURS au même moment (45-50 km) avec 1000 à 1500 mètre de dénivelée positif et toujours soit sur la face interne des cuisses près des genoux et (ou) sur le dessus des cuisses (les deux en même temps aussi), toujours le même scénario. Comment pourrais-je y remédier? J’aimerais vraiment me rendre au bout de mes ultras, j’ai beaucoup d’endurance et aucun problème gastrique, seulement ces douleurs aux cuisses handicapantes qui rendent mes jambes très lourdes et me ralentisse considérablement. Merci beaucoup de m’aider…

Précisions: Cela fait 2 ans que je m’entraine sérieusement pour des compétition d’ultra trail ( je cours depuis 10 ans env.), j’ai 39 ans. Je fais entre 80 et 120 km par semaine quand j’approche d’une compétion, sinon entre 60 et 80 km à l’année, une journée de congé par semaine. J’ai fait (depuis 2 ans d’entrainement pour le trail) 5 très longues sorties en sentier (65 km, 1200 m de dénivelée) pour me mettre en situation de compétition. J’ai tenter un premier ultra l’an dernier et comme dans ma question le même mal est survenu au 50 eme km (même chose pour mes entrainement de 65 km)…

Une réponse à la question

  1. Bonjour,
    Les mêmes symptones pour moi.
    Comme pourrait le dire mon médecin du sport, une séance càp de moins au profit d’une séance de musculation de qualité et tout rentre dans l’ordre. Pour ma part trop tot pour le dire mais je suis en bonne voie. Mais bon je ne suis pas médecin…

    Répondre
    • Merci, Ludovic. Je ne suis donc pas seule dans cette situation! Bonne chance à toi. Pour ma part je fais déjà de la musculation et cela ne semble ne rien changer… Quelqu’un à une idée de comment je pourrais passer à travers ce problème de  »courbatures aux cuisses »en pleine course vers le 50 ème km? Et surtout de quoi pensez-vous qu’il s’agisse? Un problème au niveau des glucides (alimentation), ou autre? J’ai deux ultras qui s’en viennent cet été et j’aimerais tellement régler ce problème.

      Répondre
  2. Bonjour, je vais essayer de vous aider, je fais aussi des ultras, 2-3 par an avec l’infernal 200 en septembre en objectif de saison et aussi quelques trail (35-60 lm)

    Il faut regarder dans un premier côté hydratation avant/pendant/après, celà influence énormément la performance pendant la course mais aussi l’état de forme après. Pour cela frequence et couleur des urines, voir un article plutôt complet sur le site.

    Porté vous des chaussettes ou vêtements de compression ? Pour ma part, je portais des manchons de compression à ma taille, mais celà ne me convenait pas, sensation de jambes lourdes. Si c’est le cas, a essayer à l’entraînement sans.

    Mais je pense qu’il faut aussi voir l’entraînement en côte, 120km/semaine à l’entraînement mais pour combien de D+ ? Car les douleurs aux cuisses peuvent faire penser à un manque de « force endurante », car 1200D+ sur 50km c’est relativement peu. Voir pour mettre plus de D+ et un peu moins de km.

    Répondre
    • Merci, Greg. Je porte des manchons de compression au niveau des mollets. J’ai jamais essayé sans, je vais le faire. Je n’ai pas beaucoup de d+ à mon actif (pas beaucoup de montagnes à proximité de chez moi), vous avez raison. Je vais essayer d’intégrer plus de dénivelé à mon entrainement et boire plus. Merci de vraiment beaucoup pour vos conseils.

      Répondre

Réagissez