Quand on fait du sport, on crée des déséquilibres et plus exactement un stress oxydatif. Pour protéger notre longévité sportive de l’attaque des radicaux libres, privilégions les antioxydants dans notre assiette.

jus de fruits

Pourquoi des antioxydants ?

Courir longtemps et sur tous les terrains provoque un stress et plus exactement un vieillissement précoce de nos cellules, une oxydation de notre ADN, de nos protéines et des graisses du corps. En cause, les radicaux libres, très nocifs pour la santé. Ces derniers sont fabriqués chaque jour par une alimentation déséquilibrée, la pollution, l’oxygène respiré et le sport, surtout lorsqu’il est pratiqué à hautes doses.

Cette oxydation se traduit par une difficulté de récupération, une fatigue qui peut devenir chronique, et au final, l’apparition de blessures. A ce stade, il est déjà trop tard. La capacité d’autodéfense cellulaire n’est plus adaptée. Or, plus l’effort est long, intensif et renouvelé, plus la production de radicaux libres augmente. Perturbant ainsi après chaque entraînement ou compétition la récupération sur les plans musculaire, cardiaque et hormonal, mais aussi le retour à une température corporelle normale et la réhydratation post exercice.

Antioxydants oui, mais lesquels ?

Pour mesurer le pouvoir antioxydant des aliments, on utilise un indice : l’ORAC (capacité d’absorption des radicaux oxygénés en français). Certains aliments, en particulier les légumes et les fruits, ont cette particularité de protéger nos cellules de l’agression des radicaux libres. Plus l’ORAC est élevé, plus l’aliment présente ce pouvoir protecteur et donc antioxydant. 5000 unités ORAC par jour serait un score hautement protecteur. Pour l’atteindre, ayez le réflexe de manger équilibré et d’avoir des légumes à chaque repas (au moins 250 g) ainsi que 4 à 5 fruits répartis sur la journée.

En légumes : artichauts, brocolis, épinards, betterave, carottes, poivrons rouge, jaune, vert, avocat…

En fruits : baies d’açaï (championnes toute catégorie) ou de gogi mais aussi kiwis, oranges, grenades, prunes violettes, melons, pêches, fruits rouges (framboises, cassis, myrtilles…) accompagnés de fruits secs raisins, pruneaux, dattes, figues. Vous pouvez également rajouter des oléagineux tels que les noisettes, amandes et autres noix. Enfin, utilisez les épices et les aromates au quotidien.

En procédant ainsi, vous maximiserez votre indice ORAC et votre santé vous dira merci !

Réagissez