Le test des brassières Thuasne Eazip et Salomon Medium Impact Bra

Julie Lépicier a testé 2 brassières pour orienter les coureuses dans leur choix, pas toujours évident pour cet accessoire indispensable !

Capture plein écran 17052016 153525

La testeuse : Julie Lépicier
4 à 5 entraînements par semaine

Chronos
15h45 sur les 75 km Des Templiers (3200 m dénivelé positif)
8h00 sur les 44 km du Luchon Aneto Trail (2400 m Dénivelé positif)
1h57 sur semi Marathon
4h18 au Marathon de Sénart
53mn sur 10 km

Conditions du test

Deux semaines d’essai, avec 8 entraînements dont 4 entraînements d’essai pour chacune des brassières afin d’effectuer un comparatif des plus détaillés.
4 entraînements : Une sortie longue (20km), une sortie courte(10km), une séance de renforcement musculaire et une séance de fractionnés sur route.

Le Test

Les premiers essais, les premières impressions
La brassière Eazip : Au premier coup d’œil, son design avant est original avec cette fermeture à glissière sur le devant du soutien-gorge qui semble vraiment très pratique pour l’enfilage. Le modèle reste tout de même classique dans sa globalité (dos nageur plutôt large); mais appréciable visuellement. À l’aide de passants intégrés à l’élastique large se trouvant sous la poitrine, cette brassière facilite le port d’émetteur cardio-fréquence mètre et assure une totale discrétion.

La brassière Salomon : Au premier contact cette brassière semble des plus stretchs et légères. Il y a de nombreuses perforations la rendant plutôt originale. Je vous présente en effet le modèle « passoire » des brassières ! La matière est douce et extensible. Ce modèle a tout d’un modèle 100% sportif. La marque Salomon est une très bonne marque de sport on ne va pas se le cacher, alors évidemment cette brassière se devait d’être conçue sans couture (tout comme la Eazippour éviter les irritations); mais avec un petit plus d’un point de vue technologie avec l’Advancedskin Activedry pour le top de la respiration !

Les caractéristiques : De l’agréable à l’utile

Thuasne Eazip
Thuasne Eazip

Dans un premier temps la brassière de sport Eazip que Thuasne décrit comme un « maintien optimal pour la pratique de sports à forte intensité physique grâce à un tissu élastique haute performance et une forme anatomique enveloppant les seins des sportives ». De mon côté, le test va être plutôt positif. Tout d’abord une vraie facilité d’enfilage grâce à une fermeture à glissière sur le devant du soutien-gorge couplée avec un crochet. Plus besoin de se tordre en 2 et de se décoiffer (rires), très pratique ! Les bretelles assurent un certain confort puisqu’elles possèdent chacune un coussinet amortissant intégré. Il faut cependant choisir la bonne taille car les bretelles ne sont pas ajustables. Si la taille n’est pas la bonne, les bretelles seront alors trop grandes et le confort ne sera alors plus présent au niveau des épaules et le maintien général de la poitrine, totalement remis en question. Je pense qu’il est important également pour ce modèle de brassière d’avoir un minimum d’épaules pour un bon maintien des bretelles. En fonction de la morphologie, les sensations sont différentes. Les coussinets amortissants au niveau des épaules permettent de minimiser la pression sur celles-ci, permettant ainsi de se sentir à l’aise. Les bonnets, quant à eux sont agréables, moulés et ce, sans aucune couture afin d’éviter tout risque d’irritations. La brassière intègre un dos nageur permettant alors aux faits et gestes d’être des plus amples. Esthétiquement c’est également joli. Les passants intégrés très discrets permettent en outre le port d’un cardio-fréquence mètre durant l’activité physique.

Durant mes 4 séances de sport, aussi diverses soient-elles, le ressenti a été le même : Un bon maintien de la poitrine sans aucune pression. Le port de cette brassière est des plus discrets et aucune gène ne se fait ressentir. Il y a une très bonne respirabilité du tissu ce qui m’a donné l’impression d’être toujours au sec tant que les entraînements ne s’éloignaient pas d’1H30. Passer ce temps, pour ma sortie longue, l’humidité a plus de mal à s’évaporer, je pense par le manque d’aération. Les bonnets moulés sans couture sont vraiment agréables et je n’ai bien évidemment eu aucune irritation. Une réelle sensation de confort est à souligner. Cependant je tiens à préciser pour les coureuses « sensibles », que la couture de la fermeture centrale de cette brassière peut en fonction des mouvements effectués se faire ressentir sur le torse comme une petite gêne mais aucune irritation n’est présente !

Salomon Medium Impact Bra
Salomon Medium Impact Bra

Maintenant, place à la Brassière Medium Impact Bra de Salomon. Cette brassière a été spécialement conçue pour une pratique sportive par temps chaud et de manière à être des plus respirantes avec une matière légère et extensible permettant ainsi à toutes les morphologies de s’adapter ou plutôt à la brassière de prendre forme !
Cette brassière, tout comme la brassière Eazip, bénéficie de la technologie sans couture, permettant alors de dire au revoir aux irritations. Le plus chez Salomon est qu’elle est conçue avec
la technologie Advancedskin Activedry qui lui permet alors d’être une des brassière les plus respirantes. En effet cette technologie promet à la sportive de garder la peau au sec en permanence en transférant l’humidité de la peau vers la surface de la matière, qui l’évapore rapidement. Avec ses diverses perforations c’est indéniable, on est dans le top de l’aération et de ce fait, de confort par temps chaud. Les bonnets sont, quant à eux, légèrement rembourrés et amovibles.

Pour cette brassière, le test est bien évidemment des plus positifs ! Tout est rassemblé pour assurer un bon maintien, confort et transfert de l’humidité. Je l’ai mise pour 4 séances de sport comme pour la Thuasne et, l’ai également mise pour mon marathon car la chaleur était annoncée. Tout comme pour la Thuasne, le port de cette brassière se fait discret. Pour un comparatif je dirais cependant, que d’un point de vue esthétique, la Thuasne fait plus féminine que la Salomon qui est vraiment dans un concept sportif. Les bonnets sont appréciables pour les deux brassières. Pour la Salomon, en cas de gênes, les bonnets peuvent être retirés sans problème. Ici, aucun souci d’humidité ! Que ce soit pour une sortie d’1h00 ou pour un marathon de 4h20, le ressenti est le même : l’effet peau sèche est très appréciable ! Quel plaisir pour mon marathon de ne pas « prendre l’eau »….! La matière est parfaitement respirante et les aérations sont très efficaces. La peau respire, je ne relève aucune gêne. Pour la pratique sportive en temps chaud, je recommande cette brassière en priorité car c’est par ce temps que tout le potentiel de cette brassière se révèle ! Tout comme pour la Thuasne aucune irritation n’est à souligner.

En revanche concernant le maintien, tout va dépendre du ressenti de chaque sportive. La Thuasne est confortable et le maintien de la poitrine est un peu plus « libre » par la conception dos
nageur mais aussi par le tissu beaucoup moins extensible et prenant moins la forme du corps,que la Salomon. En effet la Salomon, qui est le modèle type d’une brassière sportive, maintient
vraiment tout le buste de l’avant à l’arrière du dos. Certaines coureuses se sentiront peut être plus oppressée dans un modèle de ce genre si elles ne sont pas habituées. La brassière Salomon peut être utilisée par tous les temps mais par temps froid (10° ) j’ai regretté d’avoir autant d’aérations !! Elles se font bien ressentir et le froid aussi ! La Thuasne est, quant à elle conçue de manière polyvalente donc aucun souci pour un entrainement à basse température.

Conclusion

Je recommanderais la brassière Thuasne pour les femmes recherchant du confort, s’entraînant 2/3 fois par semaine sans dépasser les 1h30 d’entraînement, recherchant l’optimisation (pour le port d’un cardio pour exemple) et attachant de l’importance au côté esthétique. Cette brassière peut être aussi bien utilisée par temps humide que par temps chaud.
Quant à la brassière Salomon, je la recommanderais indéniablement pour tout entrainement atteignant et dépassant les 17-18 degrés ! Utilisation polyvalente pour tous type d’entraînement aussi bien pour du renforcement musculaire en intérieur ou la température est haute, que pour des sorties aussi bien courtes que longues, pour des femmes recherchant surtout une réelle respirabilité et voulant se sentir maintenues de toute la partie haute du buste.

Achetez la brassière Thuasne Eazip sur lepape.com (45 euros)

Achetez la brassière Salomon Medium Impact Bra sur lepape.com (45 euros)

Réagissez