La chambre climatique de l’INSEP, qu’est-ce que c’est ?

Attention au coup de chaud !

La chambre climatique, ou Thermo Training Room, permet aux triathlètes (et aux autres) français de préparer les prochaines compétitions organisées sous des fortes chaleurs et des taux d’humidité allant jusqu’à 80%. Dans cette "petite boîte" qui ressemble à un sauna, nos meilleurs sportifs adaptent leurs corps à des conditions extrêmes.

Chambre climatique - INSEP - 21.05.2014

La chambre climatique, ou Thermo Training Room, permet aux triathlètes (et aux autres sportifs) français de préparer les prochaines compétitions organisées sous des fortes chaleurs et des taux d’humidité jusqu’à 80%. Dans cette petite boîte qui ressemble à un sauna, nos meilleurs sportifs adaptent leurs corps à des conditions extrêmes.

Ciel bleu, soleil et sable chaud, voilà ce qui attend nos triathlètes aux Jeux Olympiques de Rio dans deux ans. Paradoxalement, ce n’est pas là-bas qu’ils auront à affronter les pires conditions de chaleur de leur année car la température moyenne au mois d’août y est de 25 degrés. Cependant, de nombreuses épreuves de leur calendrier se déroulent dans des lieux où le climat a une influence non négligeable sur la performance : Nouvelle-Zélande, Chine, Mexique, Maroc, Espagne… voilà où devront se rendre les triathlètes de l’équipe de France pour les World Series en 2014.

« La difficulté dans ces régions est de réussir à produire un effort de qualité sous une forte chaleur, ou par un taux d’humidité impossible à expérimenter en temps normal en France. Il est aussi important de pouvoir récupérer de ces efforts intenses » nous explique Benjamin Maze, Directeur Technique National de la Fédération Française de Triathlon.

50 000 euros la chambre

Pour mettre les meilleures chances de côté pour ses athlètes, le haut-lieu de la performance française a donc investi la somme de 50 000 euros dans une chambre climatique. Elle permet de recréer des températures jusqu’à 60 degrés et des taux d’humidité jusqu’à 80% ! « Si ce n’est pas la solution pour être forcément préparé à 100% pour ce genre de conditions, en tout cas cela permet d’être déjà plus performant. » poursuit Benjamin Maze.

Chambre climatique - INSEP - 21.05.2014L’enjeu principal pour les athlètes est donc d’utiliser cette Thermo Training Room de 12 mètres carrés (il en existe moins de dix de cette taille dans le monde) pendant leur préparation afin de s’adapter au mieux à ce qui les attendra sur place. Pour résumer simplement le concept, c’est un peu comme lorsqu’un trailer va effectuer un stage en montagne pour s’acclimater à l’altitude. On a tous en tête les images de nombreux marcheurs olympiques s’écroulant sous le coup de la chaleur aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Cette nouvelle technologie pourrait aider à réduire ce genre de scènes.

Le 21 mai 2014, nous avons pu tester la chambre à l’INSEP. Après 20 minutes de course à 15 km/h, l’impression dominante est que l’on se trouve à l’extérieur, dans un pays très chaud et humide, sans que cela soit forcément étouffant. En revanche à la sortie c’est t-shirt  trempé garanti ! « La vraie plus-value, c’est de pouvoir se préparer dans ces conditions, même en hiver, et surtout d’aller chercher les petits détails qui feront la  différence, » nous explique David Hauss (4ème aux Jeux Olympiques de Londres en 2012) après la douche.

Les études de l’influence de la Thermo Training Room sont toujours en cours et il est encore trop tôt pour parler de résultats significatifs car elle n’a été installée qu’au  mois de novembre 2013. Les chercheurs à l’INSEP sont cependant relativement satisfaits des données qu’ils possèdent pour le moment et parlent d’une amélioration des performances « de l’ordre de 6% ». Nul doute que de nombreux sportifs seront amenés à venir tester le concept, comme par exemple l’équipe de France de Football qui devra (peut-être) jouer une Coupe du monde par des températures allant jusqu’à 50 degrés, au Qatar, en 2022.

Pour en savoir plus sur la chambre climatique de l’INSEP, rendez-vous sur son site officiel.

2 réaction à cet article

  1. Très très bonne initiative et très bon investissement . Bravo à l’insep de donner les moyens nécessaires au athlètes pour être parmi les meilleurs au monde dans leur discipline .

    Répondre
  2. C est un excellent concept et s y entraîner est très entraînant justement. Bravo

    Répondre

Réagissez