Marathon des sables 2015 : les résultats de la cinquième étape

Dernière étape de cette 30e édition du Sultan marathon des sables. Au final, cinquième étape consécutive pour les deux grands vainqueurs du Marocain Rachid El Morabity et de la Suédoise Elisabet Barnes.

Etape5-Campagnie-MDS2015-HD-9_moy

Sur la ligne d’arrivée, tous ont le sentiment d’avoir gagné. Tous se précipitent dans les bras de Patrick Bauer, le directeur de course, après avoir reçu cette médaille de finisher à laquelle ils ont tant rêvé sur les 238 km déjà parcourus en six jours.

Vendredi, à l’heure du départ, les visages sont fatigués, mais la délivrance est proche. Une dernière étape de 42,2km, la distance d’un marathon traditionnel, entre Jdaid et Kourci Dial Zaid. Après avoir traversé l’oued Ziz, un des plus gros oueds de la région, un petit cordon de dunettes, puis affronté l’erg Znaïgui avec près de 3km de dunes, les coureurs ont avancé vers l’arrivée avec les dunes de Merzouga à l’horizon. Et pour tous : le bonheur, le soulagement et la fierté d’avoir bouclé LEUR marathon des sables.

Le Grand chelem pour El Morabity et Barnes !

Au niveau des premiers, le Marocain Rachid El Morabity a franchi la ligne d’arrivée le poing levé vers le ciel. Fier d’avoir réussi à remporter sa troisième victoire (en cinq participations) sur le Sultan marathon des Sables. De la première à la dernière étape, il a tout gagné. « Ce n’était pas facile, car il y avait beaucoup de concurrence cette année… » Derrière lui, à quelques mètres, Abdelkader El Mouaziz. Septième en 2014 pour sa première participation, l’ex-marathonien s’offre son premier podium avec un belle deuxième place à treize minutes seulement de son élève et coéquipier, Rachid El Morabity. « Je suis très content car j’ai mieux géré ma course cette année. Je suis aussi très heureux pour Rachid que j’entraîne désormais et pour notre première place par équipe. » Aziz El Akad, 3ème , complète ce podium entièrement marocain.

Neuvième au général et 2e Français derrière son coéquipier Christophe Le Saux, Antoine Guillon réussit une très belle performance, dans la lignée de sa saison (3e la Hongkong 100 en janvier et de la Transgrancanaria en mars). « Il faut avoir les jambes mais aussi la tête, analyse-t-il. Sur la longue étape, c’était relativement plat et j’attendais de retrouver avec impatience un peu de relief pour pouvoir marcher car ce ne sont pas les mêmes muscles qui travaillent. D’une façon générale, je pensais que ça serait plus facile de courir sur le plat et que les dunes seraient la principale difficulté pour moi. Or, le sol est constamment différent. Un coup ça porte, un coup ça ne porte pas. Ce n’est pas évident à gérer. Il faut être fort mentalement. Le mieux est de se fixer des objectifs et passer les difficultés les unes après les autres. » Une découverte d’une course mais aussi du bivouac pour le Français. « D’habitude, tu finis ta course, tu fais tes bagages et tu rentres chez toi. Ici, tu prends le temps de te relaxer après les étapes, tu vas chercher le bois pour te faire à manger, tu discutes, tu partages avec les autres. Et le lendemain, tu repars. Quand tu aimes courir, c’est vraiment génial. »

Elisabeth Barnes remporte toutes les étapes

Chez les féminines, c’est la Suédoise Elisabet Barnes qui a créé la sensation cette année en réalisant, elle aussi, un très joli Grand chelem pour remporter son premier titre sur le marathon des sables. Elle devance la Britannique Anna-Marie Watson et la Russe Natalia Sedykh et se hisse au 20e rang du classement au scratch. Une superbe performance pour une deuxième participation (elle avait terminé 15e féminine en 2012). « J’avais déjà l’intention de revenir l’année prochaine pour faire un podium, finalement je l’ai fait avec un an d’avance ».

Comme chaque année une scène hors du temps se répète au soir de cette dernière étape marathon. Des musiciens de l’Opéra de Paris et une cantatrice offrant un récital complètement surréaliste. Cette 30e édition n’a pas exception avec un concert programmé au centre du bivouac, juste avant la remise des prix. Demain, samedi 11 avril 2015, les concurrents traverseront les dunes de Merzouga pour l’étape Charity Unicef. Certains avec leur famille ou leurs amis.

Le 30e marathon des sables 2015 est… presque terminé.

Les résultats – 5e étape

5ème étape, l’étape marathon : 42,2km
1240 partants. 89 abandons depuis le départ
A 12 heures (GMT). Température : 27,5°C. Hygrométrie : 12,5%.

Marathon des sables 2015
Rachid El Morabity (MAR)

Hommes

  1. Rachid EL MORABITY (MAR), 3h22mn59s
  2. Abdelkader EL MOUAZIZ (MAR), 3h23mn07s
  3. Aziz EL AKAD (MAR), 3h24mn13s
  4. Samir AKHDAR (MAR), 3h25mn01s
  5. Salameh AL AQRA (JOR), 3h32mn42s
  6. José Manuel MARTÍNEZ (ESP), 3h33mn00s
  7. Danny KENDALL (GBR), 3h41mn46s
  8. Christophe LE SAUX (FRA), 3h42mn44s
  9. Larbi ZEROUAL (FRA), 3h42mn46s
  10. Timon ABEGGLEN (SUI), 3h43mn05s

Les Français
13. Antoine GUILLON (FRA), 3h46mn29s
16. Damien VIERDET (FRA), 3h50mn18s
17. Jean-Hugo HOARAU (FRA), 3h52mn11s
19. Stéphane CARLIER (FRA), 3h56mn53s

Elisabet Barnes (SUE), première femme
Elisabet Barnes (SUE), première femme

Femmes

  1. Elisabet BARNES (SWE), 4h11mn51s
  2. Anna-Marie WATSON (GBR), 4h26mn16s
  3. Natalia SEDYKH (RUS), 4h26mn22s
  4. Rebecca FERRY (GBR), 4h38mn15s
  5. Elizabeth HOWARD (USA), 4h40mn21s
  6. Melissa VENABLES (GBR), 4h43mn31s
  7. Jolanda LINSCHOOTEN (NED), 4h47mn42s
  8. Gemma GAME (GBR), 4h50mn01s
  9. Claire MCCAHILL (SUI), 4h57mn38s
  10. Claire MORRISSEY (IRL), 4h58mn28s

Les Françaises

13. Graziella INISAN (FRA), 5h02mn55s
18. Aurélie SCHIVRE (FRA), 5h38mn50s
19. Isabelle VALERA ANDIOEN (FRA), 5h40mn42s

Le classement général

Hommes

  1. Rachid EL MORABITY (MAR), 20h21mn39s
  2. Abdelkader EL MOUAZIZ (MAR), 20h35mn23s
  3. Aziz EL AKAD (MAR), 21h06mn57s
  4. Samir AKHDAR (MAR), 21h41mn13s
  5. Salameh AL AQRA (JOR), 21h46mn26s
  6. José Manuel MARTÍNEZ (ESP), 21h54mn41s
  7. Christophe LE SAUX (FRA), 22h42mn01s
  8. Danny KENDALL (GBR), 22h53mn11s
  9. Antoine GUILLON (FRA), 22h58mn56s
  10. Marco DE MARTIN (SUI), 23h01mn23s

Les Français

13. Damien VIERDET (FRA), 25h13mn43s
15. Philippe VERDIER (FRA), 25h49mn54s
25. Stéphane CARLIER (FRA), 27h08mn12s

Femmes

  1. Elisabet BARNES (SWE), 26h42mn13s
  2. Anna-Marie WATSON (GBR), 29h40mn19s
  3. Natalia SEDYKH (RUS), 29h54mn39s
  4. Gemma GAME (GBR), 31h13mn10s
  5. Meghan HICKS (USA), 31h29mn59s
  6. Claire MORRISSEY (IRL), 31h47mn04s
  7. Melissa VENABLES (GBR), 31h56mn51s
  8. Jolanda LINSCHOOTEN (NED), 32h05mn26s
  9. Emily FOY (GBR), 33h37mn27s
  10. Laurence KLEIN (FRA), 34h17mn04s

Les Françaises

15. Isabelle VALERA ANDIOEN (FRA), 36h14mn03s
17. Graziella INISAN (FRA), 37h07mn57s
24. Marine MORAND (FRA), 39h23mn48s

Le classement général du marathon des Sables 2015

Quelques photos

 

Réagissez