Les résultats du Lyon Urban Trail by night (69), le 8 novembre 2014

4 000 coureurs avaient pris un dossard pour la première édition de Lyon Urban Trail by night 2014. Au choix deux parcours de 24 ou 13 km tracés sur le rive droite de la Saône à parcourir de nuit .

Lyon urban trail by night 2014

Initialement, ils ne devaient être que 3 000 mais au vu des demandes, Extra Sport, organisateur de l’événement, a accepté 1 000 dossards supplémentaires. Ils étaient donc 4 000 heureux chanceux à participer en ce samedi 8 novembre 2014 à la première édition du Lyon Urban Trail by night proposant au choix un 13 km avec 550 m de dénivelé positif ou 24 km avec 800 m de dénivelé positif. La version de nuit du Lyon Urban Trail qui se déroule au mois d’avril et qui remporte de plus en plus de succès.

Pour cette grande première dans la ville des Gones, le rendez-vous était situé sur les hauteurs de la ville non loin de l’arrivée des deux funiculaires du côté des minimes. Tout a commencé à 18 h 45 avec le 13 km (qui en faisait en fait 14,5 !). Musique à fond, frontales allumées et c’est parti pour un parcours sur la rive droite de la Saône. Au programme des marches, des montées, des descentes, des relances. Avec le succès, il y a quelques bouchons mais ce n’était pas si mal aux dires de beaucoup et notamment de Cyril Clouzeau. « Je n’avais jamais couru de nuit, et je suis un coureur épisodique. Ce n’est que ma deuxième course après le 10 km de Run in Lyon cette année. C’est vrai que nous étions tellement nombreux que lors de chaque passage étroit, ça bouchonnait un peu mais il faut être honnête, ce n’était pas si mal. Ça permettait de souffler,» explique celui qui a bouclé son parcours en 1h55mn57s.

Lyon urban trail by night 2014Le tracé a permis de passer par des passages privés et de découvrir des vues grandioses sur la ville illuminée. « C’était magnifique, il faut le dire. La passerelle, la basilique… et il y avait pas mal de spectateurs. Avec notre prénom sur le dossard, nous étions sans cesse encouragés. C’était beau comme à la montagne lorsqu’il y a une descente aux flambeaux, » continue Cyril qui ne tarit pas d’éloges sur l’épreuve. Même avis avec Karl Picherit qui a lui aussi fait le 13 km. Après 1h29mn20s d’effort, il ne parle que de plaisir même s’il n’a pas oublié « la difficulté des marches. Courir de nuit, ce que je n’avais jamais fait, donne une sensation de vitesse très agréable. En plus, la météo était bonne, il ne faisait pas froid. Je retiens surtout cette vue grandiose sur Lyon à un kilomètre de l’arrivée, j’ai tourné la tête et vraiment apprécié le décor. Mais il fallait rester attentif car cela glissait un peu notamment dans la Sara. J’ai fait un peu de patinage et j’ai entendu des rires autour de moi. Ça se moquait un peu de mon style mais j’en ai vu d’autres éprouver des difficultés à rester debout dans la descente ! »

Des passages techniques, des relances, un parcours bien cassant

Alors que depuis 30 minutes, les adeptes de la distance courte découvraient les surprises de l’organisation, place au 24 km. Très rapidement, les premiers fondent sur les derniers du 13 km. Il faut alors jouer des coudes pour passer. Pas simple. Trois hommes sont en tête et filent à la vitesse de l’éclair. Ils sont ainsi une petite dizaine à prendre une certaine distance sur le reste du peloton et à se faufiler à droite ou à gauche. « Ce n’était pas simple, c’est vrai, mais on n’allait pas crier ou jouer les gros bras, on n’était pas là pour ça. C’était à nous de nous débrouiller, » raconte Germain Peltier qui se classe neuvième en 1h53mn58s.

Traileur, Germain s’était spécifiquement préparé pour l’épreuve. « Mon premier Urban Trail. J’étais curieux de voir ce que cela allait donner au niveau des sensations. Ce fut top mais il fallait avoir une bonne vitesse et une bonne capacité aux relances car c’était très cassant, éprouvant, surtout jusqu’au 12e km, après c’était plus roulant. » Seule petite ombre au tableau « un poste de ravitaillement qui était bizarrement situé. Il était au milieu d’une côte et il fallait faire un détour pour y accéder. De plus, il y avait beaucoup trop de monde. Du coup celui-là je l’ai zappé et j’ai attendu le deuxième. » 

Lyon urban trail by night 2014
Le podium homme du LUT by night 2014 : Hugo Altmeyer (1h44mn51s) vainqueur au centre, Sylvere Pruvost (1h46mn22s) 2e à gauche et Yoann Stuck (1h46mn23s) 3e

Sur ce parcours non fermé à la circulation, pas de soucis de balisage avec des flèches au sol et de la rubalise réfléchissante. Un tracé qui a permis à Hugo Altmeyer d’exprimer tout son talent avec une victoire en 1h44mn51s. À 22 ans, le jeune homme qui a longtemps vécu du côté d’Annemasse mais qui termine ses études dans la finance à Paris aime décidément Lyon puisqu’il a terminé 4e du marathon en octobre dernier en 2h30mn59s. Un routier qui a aussi été en Equipe de France de course en montagne lorsqu’il était junior. Il avait donc toutes les qualités pour s’imposer. « Je suis satisfait mais il fallait vraiment rester très concentré pour se frayer un chemin dans le peloton.Il y avait aussi des passages très techniques entre les descentes, les singles et les changements de terrain. On ne savait pas trop non plus où étaient nos adversaires puisque nous avions très vite rejoint le 13 km. De fait, impossible de se relâcher. Je pense que je me suis retrouvé en tête à partir du 8e km, mais je n’ai jamais pu gérer ni vraiment apprécier le décor. »

Même discours enthousiaste du côté de Marie Dohin qui, avec un chrono de 2h10mn37s, devance sa poursuivante Margaux Cohendet de plus de six minutes. Tout sourire, elle avoue son plaisir. « Je suis super contente. Je viens de quitter la Normandie pour m’installer à Méribel et je peux enfin faire du dénivelé. Je crois que j’ai bénéficié ici de ma préparation pour le marathon des Causses (épreuve qui se déroule durant le festival des templiers en octobre — découvrir les comptes-rendus 2014, NDLR) où j’ai eu un gros jour sans. Pour moi, le fait de rencontrer le 13 km était un plus car cela m’a permis de temporiser mon allure et de ne pas m’emballer. C’était mon premier urban trail. C’est très agréable ce mélange route/trail, c’est une discipline à part, il ne faut pas ou plus se demander si c’est du trail ou de la route, c’est tout simplement un type de course. Il y avait de tout, c’est de la ville avec des escaliers, des singles, des portions techniques. Il fallait aussi du bon matériel, ce qui n’était pas mon cas car ma frontale n’éclairait rien. J’ai donc été heureuse de pouvoir bénéficier de celles des hommes qui étaient autour de moi. L’ambiance était très conviviale, voire chaleureuse avec des spectateurs. Vraiment sympa, une belle découverte, » conclut Marie toute à sa joie de monter sur la plus haute marche du podium.

Une première réussie sans aucun doute. Quatre noms ouvrent le palmarès avec Marie Dohin et Hiugo Altmeyer sur le 24 km mais aussi Marie-Aude Widmer et Bruno Pierru sur le 13 km.

De beaux parcours, des images de carte postale, des tracés variés et des coureurs heureux. Voilà une belle recette. Reste peut-être à revoir l’ordre des départs afin que chacun puisse s’exprimer à pleine mesure sans avoir la sensation de gêner les autres concurrents.

Les résultats

  • 13 km

Hommes

  1. Bruno Pierru, 1h03mn34s
  2. Pierrick Berthe, 1h03mn38s
  3. Sylvain Garde, 1h03mn40s
  4. Abdelkader Djebali, 1h04mn02s
  5. Daniel Vanel, 1h04mn05s
  6. Gwenael Morichaud, 1h05mn03s
  7. Vincent Pialoux,1h05mn10s
  8. Ludovic Roussel,1h06mn10s
  9. William Ligonnet,1h06mn11s
  10. Theo Lachat, 1h06mn42s

Femmes

  1. Marie-Aude Widmer, 1h11mn46s
  2. Maryne Grumeau, 1h16mn05s
  3. Rachel Gutknecht, 1h16mn05s
  4. Melanie Lesage, 1h16mn23s
  5. Prunelle Chassot, 1h18mn21s
  6. Alice Morel, 1h19mn45s
  7. Lea Pichoud, 1h20mn56s
  8. Véonique Alziary de Roquefort, 1h25mn12s
  9. Céline Guerois, 1h26mn15s
  10. Ep. Stallworth, 1h26mn57s

2071 coureurs classés

  • 24 km

Hommes

  1. Hugo Altmeyer, 1h44mn51s
  2. Sylvere Pruvost, 1h46mn22S
  3. Yoann Stuck, 1h46mn23s
  4. Francesco Cornelio, 1h53mn15s
  5. Mickael Millet, 1h53mn39s
  6. Yoan Dercourt, 1h53mn45s
  7. Cyril Morillo, 1h53mn57s
  8. Eric Bancel,1h53mn57s
  9. Germain Peltier, 1h53mn58s
  10. Nicolas Zalejski, 1h54mn11s

Femmes

  1. Marie Dohin, 2h10mn37s
  2. Margaux Cohendet, 2h16mn39s
  3. Anne-Sophie Cholleton, 2h22mn11s
  4. Vanessa Dubost, 2h25mn50s
  5. Sophie Henssien, 2h26mn05s
  6. Karine Zeimer, 2h26mn29s
  7. Mathilde Guillaumot, 2h28mn58s
  8. Emma Charpenel Falieu, 02h30mn56s
  9. Fanny Pasteur, 2h31mn28s
  10. Catherine Anton, 2h31mn55s

1458 coureurs classés

Les résultats complets sur la fiche du Lyon Urban Trail by night

Quelques photos

13 réaction à cet article

  1. Super course.J’en ai pris plein les yeux.SUPER!SUPER!.Aurons nous les résultats complet des 2 courses.
    Sportivement.
    Guy

    Répondre
  2. Bonjour
    Ils sont en ligne ! Pour les découvrir cliquez sur le liens retrouvez les résultats complets puis sur la fiche de votre course !
    Cordialement

    Répondre
  3. Vous pouvez aussi aller dans la page tous les résultats dans le menu course

    Répondre
  4. Merci,j’avais pas vu.J’étais encore dans l’effet LUT by Night!Trop bien!!!!!!!!!!!

    Répondre
  5. Super course , impatiente recommencer … sur le 24 !

    Répondre
  6. Une course vraiment géniale. J’ai eu la chance de pouvoir faire la reconnaissance il y a 15 jours avec l’équipe du Store Lepape, mais de la faire en grandeur nature hier soir, c’était fabuleux. Organisation remarquable pour le retrait des dossards (pas d’attente), pour les départs en vagues, la présence des bénévoles sur le parcours (on s’est senti très en sécurité), le ravito au km 8, et la super arrivée. Seul bémol, quelques mécontentements dans les deux montées de la Sarra, il y avait trop de monde avec les turbo du 24 km qui se sont trouvés un peu coincés…
    Et au fait, un 13 km qui en fait 14,10 (selon mon appli), c’est la petite surprise des organisateurs ?
    En tous cas merci beaucoup, c’était excitant, j’ai vécu de très belles sensations, je me suis fait PLAISIR !!!

    Répondre
  7. Superbe course et superbe organisation.
    Par contre j’ai pas fais 3ème, et MAryne pas 2ème….. Mille excuses aux filles qui ont fait ce classement!

    Répondre
  8. Super course! Qqun sait où sont les photos?
    Merci!

    Répondre
  9. une belle course nocture ce qui met du pétillant avec toutes ces lumières ! j ai regretté de n avoir pas fait le 24km !! dur ! mais j aime !!! merci à tous ! organisation ! bénévol ! et à l année prochaine ! sportivement ! Annick

    Répondre
  10. Et pour ceux qui veulent revivre le LUT by night en vidéo, c’est par ici : http://vimeo.com/laurentbriere/lyonurbantrailbynight
    Merci à Romaine HOUZE de m’avoir fait confiance. Rendez-vous en 2015!

    Répondre
  11. Bonsoir, les photos sont dispo sur le site suivant : http://www.maindruphoto.com/fr/event/366/lyon-urban-trail-by-night-2014-flash-sport.html

    Bonne soirée

    Répondre

Réagissez