La méditation, outil de la performance ? (3ème partie)

Aujourd’hui, nous le savons, le stress est responsable de nombreux maux. En sport il peut agir négativement le jour de la compétition ou en amont en mettant à mal, par exemple, le système immunitaire. Mais il n’est pas une fatalité. Dans un dossier de plusieurs articles, nous verrons quels outils permettent de diminuer le niveau de stress chez l’individu. Dans ce troisième et dernier billet nous nous intéresserons à la méditation, à ses vertus contre le stress, mais pas que…

Hand of woman practicing meditation yoga on the nature at sunset

La méditation, un exercice mental efficace !

La méditation nous renvoie souvent une image d’acte spirituel voire religieux, sans liens avec la réalité matérielle (dont fait partie le corps). Pourtant de récentes études ont clairement montré des effets physiologiques à l’intérieur du cerveau et sur l’ensemble de l’organisme. Cela nous pousse donc à reconsidérer cette pratique ancestrale, y compris dans le domaine de la performance sportive. Nous connaissons d’ailleurs des exemples de grands champions ayant adopté ce travail mental dans l’optique d’améliorer leurs résultats !

 

 

Concrètement, des travaux scientifiques ont montré des effets positifs significatifs de la méditation sur les fonctions et les structures du cerveau humain. Par exemple, Britta Holzel a montré que des changements structuraux (augmentation de la concentration et de l’épaisseur de la substance grise dans l’hippocampe gauche, aire liée à l’apprentissage et au contrôle émotionnel) intervenaient déjà au bout de huit semaines de pratique de la méditation seulement. Ou encore, Sarah Lazar et ses collaborateurs ont mis en évidence un volume du cortex cérébral plus important chez des méditants confirmés.

 

La méditation, une arme contre le stress ?

Vu que la pratique méditative peut modifier le cerveau, nous sommes en droit de nous demander si ces modifications peuvent aider les individus à mieux gérer leur stress ? Et la réponse est clairement oui ! Par exemple, en deux semaines seulement de pratique, on a pu constater chez des individus une diminution de l’activation de l’amygdale, aire associée en particulier à l’angoisse et à la peur (Weng et col.). D’autres recherches, résumées dans un article par Stefan Hofmann, ont confirmé que la méditation diminuait les émotions négatives et augmentait, dans le même temps, les émotions positives.

 

Mais plus encore…

 

Effets sur la concentration

Une étude réalisée par Brent Field a montré une capacité de maintien de l’attention près de 5 fois supérieure chez des méditants assidus comparé à des sujets non entraînés. Le développement de cette habileté peut être très intéressant pour la performance dans des pratiques tels le vtt, le cyclocross ou le cyclisme sur piste mais aussi bien sûr sur route.

 

Effets sur la douleur physique

Fadel Zeidan et col. ont montré qu’en 4 jours d’entraînement à la méditation, à raison de vingt minutes par jour, les sujets méditants exposés à la douleur considéraient en moyenne cette douleur 57% moins déplaisante et 40% moins intense comparés à un groupe de sujets n’ayant pas pratiqué d’entraînement mental. On peut donc imaginer qu’il soit possible de repousser ses seuils de tolérance à la douleur, et donc en même temps d’augmenter ses performances, avec ce type de pratique.

 

Effet sur le vieillissement

Enfin, la méditation aurait des effets positifs sur l’activité de la télomérase (étude réalisée sous la direction de Cliff Saron), enzyme jouant un rôle prépondérant dans le vieillissement et sur notre santé en général. Il faut d’ailleurs aussi noter que le stress, engendre, lui, des effets inverses sur l’activité de cette enzyme.

 

 

Conclusion

De nombreuses études scientifiques ont montré des effets très positifs de la méditation sur la santé, le stress et les capacités mentales. Il suffirait, selon certains chercheurs, de 20 à 30 minutes de pratique par jour pendant 3 semaines (voire moins, cf l’étude de Fadel Zeidan sur les douleurs physiques) pour ressentir des bénéfices importants. Il serait donc dommage de se priver d’un outil aussi efficace et simple d’utilisation !

 

Réagissez