Comment construire son « Carnet d’Entraînement » ?

--> Lorsque l’on s’entraîne sérieusement, il est important de consigner quelque part ce que l’on a fait et ce que l’on projette de faire. Dans cet article nous explorerons les différentes fonctions et les différents aspects que doivent revêtir ce « quelque part » communément appelé carnet d’entraînement !

cyclisme

Les fonctions du carnet d’entraînement

Celui-ci doit en premier lieu servir au recueil des données liées à l’entraînement. Il doit être pratique, lisible facilement et malgré tout suffisamment complet pour garder en mémoire les informations utiles. Ces dernières doivent être la date, le type d’entraînement (endurance, PMA, compétition etc.), le volume d’entraînement (en heures ou en minutes et on peut y ajouter les kilomètres), la difficulté ressentie (exemple : échelle CR10 de Borg), le calcul de la charge (le volume multiplié par l’intensité), le niveau de forme (ou sensations) et le poids. Ces renseignements peuvent évidemment être complétés par d’autres informations.

L’objectif d’une telle collecte est bien sûr de pouvoir observer sa propre évolution ainsi que celle de son entraînement. Mais c’est aussi un moyen efficace de comprendre les processus qui nous amènent vers la forme ou vers la méforme pour ensuite construire plus efficacement son programme.

En outre, le carnet d’entraînement doit être aussi un lieu où l’on planifie ses futures séances en fonction des objectifs choisis. Le sportif doit impérativement se projeter par écrit dans son entraînement s’il veut s’assurer de la cohérence de son projet. Par exemple, si vous êtes le 01 mai et que votre prochain objectif est le 30 juin, vous devez imaginer votre carnet d’entraînement sur cette période dès le 01 mai. Cela ne signifie pas que c’est ce qu’il va se passer exactement. Mais au moins vous aurez anticipé en tenant compte de certaines contraintes prévisibles comme celle de votre emploi du temps.

 

L’aspect de votre carnet d’entraînement

Celui-ci doit vous correspondre. Il doit être facile dans son utilisation et dans sa lecture. Ci-dessous vous pouvez voir un exemple de carnet sur lequel vous pouvez vous appuyer pour réaliser le vôtre : 

Date Description séance Volume (min) Intensité (CR10) Charge (u.a.) Forme Poids FC repos Remarques
Lu 15/05/17 68 52
Ma 1h30 sprints 10 fois [1sp 7’’ + 5’ récup] 90 4 360 5 Mauvaise nuit
Me 3h endurance 180 4 720 7
Je 2h PMA 2 séries de 10 fois [30’’ I5 + 30’’ I2] 120 8 960 7
Ve
Sa 1h30 déblocage 90 5 450 6
Di Compétition 133 9 1197 8 8ème

 

Source - Fotolia
Source – Fotolia

Pour information, la charge se calcule de la manière suivante (selon Foster) :

Charge (en unités arbitraires) = Volume (minutes) * intensité (CR10)

Vous pouvez aussi ajouter d’autres informations comme le calcul de la monotonie ou une échelle d’humeur. Mais attention à ne pas non plus vous surcharger de données. L’expérience montre qu’il est préférable de se limiter à quelques indicateurs qui seront bien analysés plutôt que d’engranger de trop nombreux éléments que l’on finira par ne plus regarder.

Enfin, pour vous faciliter la vie, vous pouvez réaliser vos carnets d’entraînement avec des tableurs informatiques qui pourront vous faire des calculs automatiques (pour ressortir des moyennes ou des totaux sur la semaine, le mois ou encore la saison entière) … ce qui est extrêmement pratique !


En conclusion

Le carnet d’entraînement est un outil important pour le sportif car il permet de stocker des informations qui elles même vont vous permettre de poser des diagnostiques, de prévenir des situations et d’élaborer, en finalité, un programme efficace vers vos objectifs futurs. Alors ne négligez pas cette partie-là de votre préparation !

 

1 réaction à cet article

  1. Le carnet d’entrainement c’est effectivement le témoin indispensable de ce que l’on a fait à l’entrainement afin de mettre en place une quantification et une analyse de la charge de travail.
    Pour information il existe des plateformes en ligne permettant de gérer au mieux ces données.
    Je me permet de signaler la plateforme made in France que je gère et développe depuis de nombreuses années Velobook

    Répondre

Réagissez