2 records du monde sur piste pour l’ultra fondeur Aleksandr Sorokin

En 2019, le Lituanien Aleksandr Sorokin remportait le titre mondial sur 24 heures à Albi (boucle de 1,5 km) avec l’excellente marque de 278,972 km. Il avait impressionné par sa régularité de métronome de jour comme de nuit, et par sa capacité à toujours avancer et à ne s’arrêter que très rarement.
Les Championnats du monde 2021 de 24 heures en Roumanie ayant été reportés en octobre, Sorokin a décidé de tenter l’aventure sur la piste, en s’attaquant à 2 records très proches (car correspondance des distances et des durées) : celui du 100 miles et celui du 12 heures.

Sorokin, un titre et des records mondiaux - Crédit photo : Centurion running
Sorokin, un titre et des records mondiaux - Crédit photo : Centurion running

Exit les 2 records de Zach Bitter

Ces deux records appartenaient depuis 2019 à l’Américain Zach Bitter. À l’occasion d’une course dans le Wisconsin (USA), Bitter avait couvert les 100 miles (~161 km) en 11 h 19’ 18’’, soit une moyenne de 3’53/km ou 14.22 km/h.

Le défi était donc de taille pour le Lituanien dont la moyenne au 24 heures n’est que de 11.6 km/h, pourrait-on dire, car cela reste une performance exceptionnelle.

Mais comme nous l’avons déjà expliqué dans Lepape-info, les performances de longue durée sur piste sont supérieures à celles sur la route car les pertes d’énergie sont moindres (un très faible nombre de concurrents et donc de dépassements, un revêtement stable, une distance plus juste, moins de virages…).

Ce sont donc 15 personnes qui se sont élancées le 24 avril sur cette course organisée par Centurion Running, sur invitation uniquement, au stade Julie-Rose à Ashford, en Angleterre.

 

Sorokin la machine !

Le passage au marathon, après plus de 105 tours de piste, est fait en 2h53’18, soit 4’06/km et une moyenne de 14.6 km/h. le 100 km est couvert en 6h54’25, soit 4’08’’6/km ou 14.5 km/h, très impressionnant. En couvrant le 100 miles en 11h14’56 avec 402 tours de piste, Sorokin bat le record de Zach Bitter de 4min22, et établi une moyenne de 14.28 km/h (4’12/km). 45 minutes plus tard, le lituanien battait un deuxième record : celui du 12h avec la distance de 170.3 km (14.19 km/h de moyenne).

CLAVERY
Erik Clavery

 

Au tour de Clavery

Longtemps au coude à coude avec Sorokin au mondial d’Albi, Erik Clavery va lui aussi tenter l’aventure sur la piste, avec le choix du 24 heures, même si l’épreuve organisée au stade de Procé à Nantes le 8 mai permettra à certains athlètes du collectif national de parcourir également un 12 heures.

Le premier objectif d’Erik sera de dépasser les 273 km pour battre le record de France actuel. Et ensuite d’aller le plus loin possible en se rapprochant du record du monde Yannis Kouros, au-delà des 303 km. Réponse dans quelques jours !

Réagissez