Sorokin, un titre et des records mondiaux - Crédit photo : Centurion running

2 records du monde sur piste pour l’ultra fondeur Aleksandr Sorokin

En 2019, le Lituanien Aleksandr Sorokin remportait le titre mondial sur 24 heures à Albi (boucle de 1,5 km) avec l’excellente marque de 278,972 km. Il avait impressionné par sa régularité de métronome de jour comme de nuit, et par sa capacité à toujours avancer et à ne s’arrêter que très rarement.
Les Championnats du monde 2021 de 24 heures en Roumanie ayant été reportés en octobre, Sorokin a décidé de tenter l’aventure sur la piste, en s’attaquant à 2 records très proches (car correspondance des distances et des durées) : celui du 100 miles et celui du 12 heures.


trail runner with backpack running up the steep hill

Ultra-endurance : l’intérêt du travail en pré-fatigue

Dès lors qu'une épreuve se court sur plusieurs heures, ce travail fait sens puisqu'il part d'un constat mesuré par les triathlètes après le vélo, en trail lors d’un changement de dénivelé, ou encore lors d'épreuves de plusieurs jours. Ce constat, c'est celui que les jambes paraissent si lourdes qu'une motricité normale demeure inenvisageable. La vitesse de course baisse donc, et avec elle la performance. Alors que cette sensation semble ici s'apparenter à une "surprise" pour l'athlète, en réalité c'est loin d'être le cas.
2 réactions