Les courbatures, comment les éviter ?

Survenant les lendemains et surlendemain de l'effort, les courbatures sont certes "gênantes" mais surtout les conséquences d'un entraînement effectif. Explications de notre médecin

coureur

Question : j’ai débuté le jogging il y a un petit peu moins de deux semaines. J’ai eu une pause de trois jours, j’ai repris aujourd’hui à une allure plus que modérée vu  que je suis novice et ce soir, j’ai d’intenses douleurs dans les muscles avant des cuisses. Ce ne sont pas des crampes, que faire ? Et comment éviter que cela ne revienne ?

La réponse de Yannick Guillodo

Votre question, pardonnez-moi, est vraiment celle d’un novice. En effet, se plaindre de douleurs musculaires au niveau des cuisses, après avoir fait un effort de type jogging, n’est vraiment pas une anomalie. La présence de ces douleurs musculaires, en montant en descendant les escaliers, est simplement le signe que vous avez fait un effort assez important compte tenu de vos possibilités.

Ces douleurs, qui apparaissent progressivement 12 à 48 heures après l’exercice sportif, se nomment des courbatures. Ce sont des douleurs musculaires d’apparition retardée ou DOMS (Delayed Onset Muscle Soreness). Elles sont la conséquence d’un travail musculaire excentrique important ou inhabituel. Elles peuvent survenir par exemple lors de la reprise d’une activité sportive, ce qui est le cas chez vous,  et peuvent évoluer sur plusieurs jours. La réalisation d’un effort inhabituel est donc un facteur déclenchant, même pour un sujet sportif et entraîné ; demandez à des amis marathoniens s’ils ne souffrent pas de douleurs musculaires, en montant et descendant les escaliers, le lendemain de leur marathon ! Ces douleurs vont s’atténuer avec l’apprentissage de l’entraînement ou de l’activité sportive.

Donc,  les douleurs que vous ressentez doivent impérativement vous pousser à améliorer votre entraînement et à continuer votre progression en tenant compte justement de ces courbatures qui  vous « disent » que vous êtes peut-être un peu trop  exigeant par rapport à vos possibilités athlétiques  actuelles.

L’explication physiologique de ces douleurs reste discutée. Mais, contrairement à ce qui est dit souvent dans le milieu sportif, il ne s’agit pas d’une accumulation d’acide lactique. En effet, l’acide lactique est totalement éliminé lorsque ces douleurs apparaissent, 12 à 48 heures après l’exercice sportif. La cause semble plutôt être des micro lésions musculaires, réversibles.

Enfin, même si de nombreux traitements sont proposés (glace, étirement, anti-inflammatoires, compression, … ),  il n’existe pas de véritable solution thérapeutique à ces courbatures musculaires.

Ceci est une réponse à une question posée à notre médecin du sport, Yannick Guillodo: vous aussi posez votre question à notre expert médical

zp8497586rq
Les commentaires sont fermés.