Qu’est-ce que le Pilates ?

Article écrit par Amélie Fosse (diététicienne-nutritionniste, professeur de Pilates et de Crossfit)

Méthode d'entraînement physique, le Pilates est composé de 4 principes : le contrôle, la force, la souplesse et la fluidité. Décryptage.

Source - Fotolia
Source - Fotolia

Histoire

La méthode porte le nom de son créateur, Joseph Pilates. Il est né en Allemagne en 1880. Enfant, sa santé est très fragile. Il souffre d’asthme, d’une déformation du thorax et il est extrêmement maigre. Pendant toute sa vie il fut obsédé par l’idée de constamment améliorer son état de santé. Il est persuadé que santé mentale et santé physique sont reliées.

Il s’ouvre à une multitude de sports (gymnastique, boxe, plongée, ski, yoga, arts martiaux). Avec le temps, il devient un sportif accompli. Il déménage en Angleterre où il boxe professionnellement, et enseigne l’auto-défense dans les écoles de police.

 

Joseph Pilates à l'âge de 57 ans et 82 ans
Joseph Pilates à l’âge de 57 ans et 82 ans

 

Pendant la première guerre mondiale il est placé dans un camp d’internement. Passionné, il installa des ressorts au dessus des lits d’hôpital pour commencer à rééduquer les patients alités. C’est ici que sa première machine Pilates verra le jour (Cadillac).

 

image8image7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1923, il immigra aux états unis. A New York, il ouvre un studio destiné à l’entraînement et à la rééducation des danseurs professionnels. Il rencontre ses premiers élèves (George Balanche, Martha Graham, Romana) qui vont essaimer sa méthode à travers le monde.

 

Les principes

Le Pilates est souvent associé à une gymnastique douce proche du yoga, mais la réalité est plus complexe.

La méthode prend en compte le corps dans sa globalité. Elle a pour objectif de renforcer en profondeur et de corriger les déséquilibres posturaux pouvant occasionner douleurs. Le Pilates a des très bons résultats sur les pathologies de la colonne vertébrale : hernie discale, pincement discale, déformation posturale (cyphose, hyper-lordose), scoliose, lombalgie ou dorsalgie chronique…

  • Contrôle : Joseph Pilates avait baptisé lui-même sa méthode « Contrology ». Elle repose sur la conscience de son corps et de sa respiration. Il faut être précis et maîtriser chaque mouvement : placement, coordination, dissociation, opposition…
  • Force : C’est la recherche d’ancrage, c’est-à-dire fixer un ou plusieurs point(s) d’appui dans le sol ou dans son corps. L’objectif est de renforcer les muscles profonds. Ils sont indispensables pour le maintien de la bonne posture au quotidien. Des muscles posturaux conscients et forts permettent ainsi d’éviter l’apparition de pathologies (tendinites, douleurs chroniques).

 

image9 image10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Souplesse : les mouvements sont réalisés avec un maximum d’amplitude (à condition que l’ancrage soit solide). L’objectif est de gagner en mobilité articulaire pour conserver un corps mobile et en santé. On cherche également à étirer les muscles en profondeur. En particulier, les muscles trop sollicités et enraidis par les postures du quotidien (assise) ou le sport pratiqué : ischios-jambiers, quadriceps, lombaires, trapèzes…

 

  • Fluidité : une fois les bases acquises, l’intérêt est de trouver de la fluidité lors de la réalisation des exercices et de leur enchainement. L’objectif est d’atteindre la virtuosité et la symbiose du corps et de l’esprit.

 

Le système Pilates

Le système Pilates repose sur des enchaînements d’exercices. Ils sont réalisés sur des machines ou au sol.

Les machines sont construites autour de ressorts. L’objectif de mettre une résistance progressive pour à la fois renforcer et étirer les muscles.

Les machines Pilates les plus connus sont :  

Le Cadillac

image2

Le reformer

image1

Les chairs : baby chairs, hight chair, wunda chair

image4

La partie au sol (le MAT) est l’une des plus difficile du système Pilates. Sur chaque machine, Il y a 3 niveaux d’enchaînement : débutant, intermédiaire et avancé.

 

Gain pour les sportifs

Le Pilates appréhende le corps comme un tout. Il corrige les asymétries et faiblesses chroniques pour restaurer un équilibre corporel et prévenir les nouvelles blessures.

Il apprend au sportif à connecter ses muscles profonds, parfois ignorés. Il aide aussi à détendre les muscles et ouvrir les articulations enraidies pour la spécialisation du sport (répétition des mêmes gestes).

image3 image5

Les studios de Pilates

Beaucoup de formations et de salles low cost se sont appropriées le nom de la méthode, très à la mode. Voici les informations à savoir si vous souhaitez découvrir le véritable Pilates :

  • Le Pilates Classique (forme originale) est le Romana’s Pilates.
  • Pour devenir professeur de Pilates, il faut minimum 1 an de formation.
  • Les cours MAT (sur tapis) collectifs se font maximum à 8 personnes pour pouvoir corriger chaque élève.
  • Les cours sur machines sont individuels

 

Amélie Fosse, diététicienne-nutritionniste, professeur de Pilates et de CrossFit.

Facebook : Monsieur & Madame Coach

https://www.facebook.com/monsieurmadamecoach/

Réagissez