Cyclistes, préparez-vous pour cet été !

L’été se profile à l’horizon et les beaux jours apportent avec eux une nouvelle motivation. Pourtant, chaque année les pelotons rétrécissent dès la fin du printemps et bon nombre de cyclistes ralentissent leur pratique en même temps qu’ils augmentent leur consommation de barbecue. Alors comment concilier la saison estivale et les performances à vélo ? Voici quelques conseils pour bien passer l’été, sans renier ni un entraînement efficace ni votre envie légitime de vous laisser aller aux douceurs des beaux jours.

Source - Fotolia
Source - Fotolia

Un break à mi-saison

 

Pour ceux qui ont passé un hiver et un printemps studieux, il est important de se reposer pour mieux repartir. Ne pas le faire c’est risquer de voir sa motivation s’effriter en deuxième partie de saison. Concrètement nous vous conseillons de prendre entre une semaine et dix jours sans vélo.

Pour les étudiants, il peut être intéressant de conserver une activité physique « récréative » pendant les examens et de couper ensuite.

 

 

De nouveaux objectifs

 

Pendant ce break, réfléchissez à vos nouveaux objectifs et cochez une à deux courses à préparer en juillet, août ou septembre. Des challenges précis vous aideront assurément à gonfler votre motivation et à conserver une certaine rigueur dans votre entraînement. De plus ils vous permettront aussi de structurer votre préparation (progressivité, variation des charges etc.).

 

 

Plus de place au plaisir

 

L’été est la saison des plaisirs et sur le vélo aussi, il faut savoir en profiter. A cette époque de l’année permettez-vous de faire plus de place au jeu et à la satisfaction immédiate. Evidemment cela ne signifie pas qu’il faille oublier un entraînement structuré mais cela sous-entend simplement qu’il est important de s’accorder aussi, à ce moment-là, des séances aux sensations sans autres buts que d’apprécier le moment présent.

 

 

Diminuez les charges d’entraînement et privilégiez les rappels

 

De grosses charges d’entraînement étant généralement réalisées en hiver et au printemps, il n’est plus obligatoire de s’imposer le même régime de préparation en été pour rester performant. On peut même diminuer les stimuli et continuer à progresser ! Et à l’inverse, il peut être contreproductif de continuer à accumuler beaucoup de fatigue à cette période. Cependant il est important de réaliser des séances de rappels régulièrement pour stimuler toujours les adaptations qui ont été développées plus tôt dans la saison. Par exemple, si vous avez réalisé en amont des cycles de développement de l’endurance et de la PMA, pensez à conserver au minium une séance longue ainsi qu’une séance à PMA toutes les trois semaines.

 

 

Le stage en montagne

 

L’été est la saison idéale pour s’évader à la montagne ! Parcourir les ascensions (sans parler d’entraînement en altitude) pendant une semaine peut être un tremplin très efficace pour faire décoller vos performances. En effet, rouler dans les cols permet de développer à la fois son endurance, sa résistance et sa force et cela sans s’astreindre à des exercices particuliers et en changeant de cadre ! Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas longtemps…

 

 

Gérer vos vacances

 

Enfin, si vous avez prévu de partir en vacances en famille ou entre amis, il sera peut-être compliqué pour vous de maintenir le rythme d’entraînement que vous souhaitez. Mais cela ne doit pas vous poser de soucis ! Pour passer un séjour serein vous avez deux solutions : soit vous programmez une coupure au moment de votre départ et vous l’anticipez dans votre planification ; soit vous optez pour un entraînement libre une fois sur place, sans contraintes et sans objectifs précis (outre celui de conserver une activité physique suffisante). Notez qu’il est souvent difficile et peu efficace de mêler départ en vacances et entraînement rigoureux !

 

 

Conclusion

 

Pour profiter au maximum de la saison estivale, retenez ces quelques conseils :

-Faites un break à la fin du printemps pour rester motivé jusqu’à octobre

-Fixez-vous des objectifs précis pour les mois d’été

-Cédez aux plaisirs dans votre entraînement

-Diminuez légèrement les charges et faites des rappels

-Pensez à un stage à la montagne

-Anticipez et organisez vos vacances

 

Et vous voilà prêt pour les beaux jours !

 

Réagissez