Monaco Run : record du monde du 5 km mixte pour Beatrice Chepkoech, Morhad Amdouni tout près du record d’Europe

Beatrice Chepkoech a parfaitement assumé son rôle de grande favorite du Monaco Run 2021. La Kenyane qui l'a emporté facilement avec plus d'une minute d'avance sur ses poursuivantes a établi un nouveau record du monde du 5 km (mixte) sur route en 14'43.
Chez les messieurs, pas de nouveau record du monde pour l'Ougandais Joshua Cheptegei vainqueur en 13'14. Morhad Amdouni 4ème en 13'20 s'est approché à 2 secondes du record d'Europe de Jimmy Gressier.

MONACO RUN 2021

De la fraîcheur, un grand ciel bleu mais du vent, les conditions météo étaient presque parfaites en ce dimanche 14 février pour tous les amoureux de course à pied et de chronos de folie.

Avant ce Monaco Run 2021 disputé en comité restreint avec seulement 30 athlètes professionnels en raison des restrictions sanitaires, la probabilité d’un ou plusieurs records du monde, d’Europe alimentaient les discussions.

 

Chez les messieurs, l’Ougandais Joshua Cheptegei au départ pour battre son propre record du monde du 5 km (12’51) établi ici-même à Monaco l’an passé prend logiquement les commandes d’entrée. Accompagné par les Kenyans Davis Kiplangat et Bethwell Bergen, le Marocain Abdelaati Iguider, le Français Morhad Amdouni et le Néerlandais Richard Douma, Cheptegei et ses rivaux passent le 1er kilomètre en 2’41 (10 secondes de retard sur le temps de passage lors du record du monde).

 

Après le 2ème kilomètre franchi en 5’22, une légère cassure se fait sous l’impulsion de Cheptegei, Birgen et Kiplangat résistent, le trio atteint le 3ème kilomètre en 8’00 suivi à 3 secondes par Amdouni, Douma et l’Allemand Samuel Fitwi.

Sur le même tempo mais légèrement au dessus des bases du record du monde du 5 km, Cheptegei, Birgen et Kiplangat passent au 4ème kilomètre en 10’38, Amdouni désormais seul intercalé suit à 4 secondes, Douma et Fitwi sont à plus de 10 secondes du trio de tête.

 

L’arrivée sur le port de Monaco donne des ailes à Cheptegei qui accélère et relègue ses compagnons d’échappée à quelques mètres derrière. Joshua Cheptegei probablement conscient rapidement dans la course qu’il ne battrait pas son record du monde se console en l’emportant en solitaire en 13’14 devant les Kenyans Bethwell Birgen (13’18) et Davis Kiplangat (13’19). Superbe 4ème place pour Morhad Amdouni en 13’20 qui bat son record personnel comme tous les concurrents du TOP 10 (excepté Cheptegei) mais qui échoue à seulement 2 secondes du record d’Europe de Jimmy Gressier.

Michael Gras (7ème en 13’43) et Emmanuel Roudolff Levisse (8ème en 13’48) ont également battu leur record personnel. À  signaler aussi les belles performances de Mehdi Frère (11ème en 13’50) Alexis Miellet (13ème en 13’54) et Raphaël Montoya (14ème en 13’54).

 

La performance du jour est à mettre à l’actif de Beatrice Chepkoech qui n’a laissé aucun espoir aux autres concurrentes. Chepkoech s’est installé rapidement seule aux commandes de la course (tellement rapidement que la réalisation vidéo qui suivait la course est restée jusqu’à l’arrivée de Chepkoech sur Meraf Bahta pensant peut-être  qu’elle était en tête alors qu’elle était 2ème)

La Kenyane Beatrice Chepkoech qui avait déjà pulvérisé en 2018 le record du monde du 3000 m steeple (8’44″32) lors du meeting Herculis de Monaco s’est offert cette fois le record du monde du 5 km sur route (dans une course mixte) en l’emportant en 14’43 améliorant de 5 secondes la précédente marque de Caroline Kipkirui (15’48) dans pareilles conditions.

La Néerlandaise Sifan Hassan qui avait réalisé 14’44 à Monaco en 2019 garde le record du monde du 5 km dans une course entièrement féminine. 

 

À l’arrivée, Chepkoech devance de plus d’une minute Meraf Bahta (15’46) et la Française Alice Finot superbe 3ème qui en 15’52 améliore son record personnel mais ne bat pas le record de France de Liv Westphal (15’31)

Nouveaux records personnels aussi pour les Françaises Alexa Lemitre (5ème en 16’07) et Aude Clavier (6ème en 16’15). Melody Julien termine 8ème en 17’04.

Réagissez