Julien Wanders à l’assaut du record d’Europe du 5 km

Le Franco-Suisse Julien Wanders (25 ans) va s'attaquer ce samedi matin à partir de 10h au record d'Europe du 5 km sur route. Une tentative soigneusement préparée avec son nouvel équipementier Asics. Déjà détenteur notamment des records d'Europe du 10 km et du semi-marathon, Julien Wanders espère pouvoir étoffer un peu plus son palmarès en faisant tomber le chrono de 13'18 établi par le Français Jimmy Gressier à Monaco le 16 février 2020.

WANDERS

Pour cette tentative qui sera le moment fort de la course « Be(at) Your Personal Best », l’équipementier Asics a choisi le Domaine du Bois aux Daims à Morton (Vienne).

Les coureurs bénéficieront d’un écrin de verdure naturel et d’un parcours roulant idéal pour la performance.

Ils s’élanceront sur un parcours plat avec une boucle de 2,5 km (asphalte), équipés de la dernière innovation d’ASICS, la METASPEED Sky.

 

Au départ du 5 km, Julien Wanders partira avec ses pacers (Boniface Kibiwott et Mathew Kibarus) sur les bases du record d’Europe (13’18). Face à lui, il retrouvera l’Allemand Ilyas Yonis Osman mais aussi le Portugais Isaac Nader, qui tentera de battre le record du Portugal espoirs. Côté Français, il faudra suivre Felix Bour, Etienne Daguinos, Flavien Szot sans oublier Valentin Bresc, qui s’attaquera au record de France espoirs (14’02 en 2020).

 

À la veille de sa course, Julien Wanders a livré ses impressions : « Je me réjouis de courir avec les nouvelles chaussures, Asics est parvenu à se hisser au niveau de ses concurrents. Ce modèle se rapproche de ce que je portais comme chaussure avec mon précédent équipementier (Nike), j’ai fait de très bonnes séances avec et je suis confiant. Je n’ai pas fait de compétition depuis décembre et le marathon de Valence (Espagne), j’ai eu le temps de bien m’entraîner, la forme est montée avant de tomber malade il y’a 2-3 semaines. J’ai eu une infection aux poumons, cela m’a dérangé et freiné, j’ai du prendre des antibiotiques. J’ai fait une petite pause mais depuis que je suis arrivé ici je me sens bien, je pense être remis à 80-90%. Avant ce problème j’étais très confiant en mes chances de battre le record d’Europe maintenant je me dis que je vais partir sur les bases du record et puis on verra mais je ne suis pas à 100% confiant. Je suis dans l’inconnue au sujet de ma forme. Jimmy Gressier est un bon pote, il m’a envoyé un message pour me souhaiter bonne chance et il m’a dit qu’il reprendrait ce record si je lui prends demain (sourire). On prend cela comme un jeu c’est cool. »

« Depuis 2-3 jours j’ai reconnu le parcours, il est quasiment plat, légèrement faux plat montant à l’aller et du coup descendant au retour, il est abrité du vent, c’est top, difficile de trouver mieux pour la performance. Ma préparation actuelle est basée sur la qualité, la vitesse, le court, mon gros objectif de l’année sera le 10 000 m aux Jeux Olympiques, j’aimerai bien faire mon premier marathon en fin d’année. »

 

Sur la même distance (5 km) chez les femmes, l’attention sera portée sur la Suédoise Sarah Lahti (15’38 en 2016). Elle retrouvera la Portugaise Lia Lemos, qui a elle aussi l’objectif de battre le record national espoirs, et l’Allemande Kristina Hendel (16’27 en 2018). Côté tricolore, l’attention sera portée sur Leïla Hadji et Aude Korotchansky.

 

Sur la distance supérieure (10 km avec un départ à 9h), il faudra garder un œil sur Sondre Moen, ancien recordman d’Europe du marathon et le Belge Koen Naert, champion d’Europe du marathon. Côté Français, Yohan Durand (28’56 en 2016) et Abderrazak Charik (29’00 en 2019) viseront aussi leurs meilleures performances.

Du côté du 10 km femmes, la Française Mekdes Woldu partira favorite. Elle tentera de faire mieux que ses 32’16 réalisés l’an dernier. Elle aura comme rivale l’Autrichienne Julia Mayer, qui a déjà couru en 33’47 cette année.

Réagissez