Eliud Kipchoge se rassure à un peu plus de 3 mois des Jeux Olympiques

Après sa déconvenue au marathon de Londres en octobre dernier où il avait terminé seulement 8ème, le Kenyan Eliud Kipchoge avait à cœur de renouer avec la victoire et aussi de se rassurer à l'occasion du marathon d'Enschede (Pays-Bas). Mission accomplie pour le recordman du monde qui l'a emporté en 2h04'30 et qui va pouvoir se préparer sereinement pour les JO où il visera un 2ème sacre olympique consécutif.

Eliud Kipchoge vainqueur du marathon d'Enschede en 2h04'30 - Crédit photo : @nnrunningteam
Eliud Kipchoge vainqueur du marathon d'Enschede en 2h04'30 - Crédit photo : @nnrunningteam

C’est à Hambourg (Allemagne) dimanche dernier qu’Eliud Kipchoge devait faire son grand retour à la compétition après sa déconvenue (1ère défaite depuis 2013) en octobre dernier à Londres.

En raison de la pandémie de coronavirus et du confinement Allemand notamment à Hambourg, le marathon avait été reporté à ce dimanche aux Pays-Bas à Enschede sur l’aéroport de Twente.

Un lieu isolé à l’écart de toute habitation dans une sorte de bulle pour respecter au mieux les actuelles contraintes sanitaires et simplifier les contraintes d’organisation de dernière minute.

 

 

 

Organisé par la NN Running Team, la structure professionnelle fondée par le Néerlandais Jos Hermens et dont Eliud Kipchoge est le leader, ce marathon délocalisé en quelques jours était aussi l’une des dernières occasions si ce n’est la dernière pour les meilleur(e)s spécialistes de la discipline (hommes et femmes) d’aller chercher leur qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo ou de simplement se tester à un peu plus de 3 mois du rendez-vous au Japon.

 

Ce sont donc 34 hommes (parmi eux l’Ougandais Stephen Kiprotich le champion olympique 2012) et 23 femmes qui ont pris le départ à 8h30 dans une ambiance très fraîche (4°C) pour 8 boucles d’un peu plus de 5 km à parcourir.

Très rapidement le peloton se scinde en plusieurs groupes de niveaux. Sans surprise on retrouve en tête de course Eliud Kipchoge accompagné de ses compatriotes Jonathan et Laban Korir, Augustine Choge et de l’Erythréen Goitom Klife ainsi que 2 meneurs d’allure. Le groupe de 7 passe au 5ème km en 14’54. Seuls Eliud Kipchoge et Jonathan Korir parviennent à tenir l’allure des 2 lièvres, le quatuor pointe au 10ème kilomètre en 29’15. Les poursuivants relégués à plus de 35 secondes ne reverront plus la tête de course.

Alors que l’écart s’agrandit régulièrement avec la concurrence, les 4 hommes aux commandes arrivent au semi-marathon en 1h01’43 sur des bases légèrement supérieures à 20 km/h. Un premier meneur d’allure s’écarte de la course et laisse filer le trio qui passe au 30ème kilomètre en 1h28’10 sur des bases de 2h04-2h05 au marathon même si le tempo a tendance à ralentir.

 

Au 33ème kilomètre, Eliud Kipchoge entreprend de prendre seul les choses en main, son accélération laisse sur place Jonathan Korir et Philemon Kacheran le dernier meneur d’allure en baisse de régime.

Eliud Kipchoge en patron à environ 20,5 km/h de moyenne gère sa fin de course et s’envole vers la victoire pour finalement l’emporter en 2h04’30, le 9ème chrono de sa carrière et meilleure performance mondiale de l’année.    

Jonathan Korir termine 2ème en 2h06’40 (nouveau record personnel), l’Erythréen Goitom Klife complète le podium en 2h08’07 (nouveau record personnel). Belle performance du meneur d’allure Philemon Kacheran qui s’octroie la 4ème place en 2h08’47.

 

Eliud Kipchoge en quête de certitudes après sa déconvenue de Londres a remis les pendules à l’heure en s’adjugeant le 12ème marathon de sa carrière. De très bon augure pour le recordman du monde et surtout un succès crucial pour sa confiance en vue d’aller chercher aux JO un 2ème titre olympique consécutif le 8 août prochain.

 

Chez les dames, l’Allemande Katharina Steinrück victorieuse en 2h25’59 et qui a pulvérisé son record de 1’27 a conforté sa place aux Jeux Olympiques alors qu’elle avait déjà réussi les minima à Francfort en 2019. La Portugaise Sara Moreira 2ème en 2h26’42 a devancé l’Allemande Rabea Schöneborn 3ème en 2h27’03.

À noter que les 10 premières de ce marathon ont réalisé les minima pour les Jeux (2h29’30). La sélection ou pas de chacune d’entre elles dépendant du niveau de leurs pays respectifs. Les 3 meilleures de chaque nation depuis 2019 seront retenues pour les JO à condition que leur chronos soit au moins de 2h29’30.

Réagissez