Championnats d’Europe – Munich : R.Lamote en argent, bronze surprise pour Y.Schrub, 9 médailles pour la France mais pas de titre

Les 25èmes Championnats d'Europe d'athlétisme se sont achevés ce dimanche à Munich (Allemagne).
L'occasion de faire un dernier point en compagnie de notre expert Jean-Claude Vollmer sur les épreuves de fond et demi-fond avec les belles médailles de Rénelle Lamote vice-championne d'Europe du 800 m pour la 3ème fois consécutive et de Yann Schrub en bronze sur 10 000 m.
Bilan global mitigé pour l'équipe de France qui repart avec 9 médailles mais aucun titre, une première depuis 40 ans.

MUNICH 2

Lepape-info : Jean-Claude, 3ème médaille d’argent européenne consécutive sur 800 m en plein air pour Rénelle Lamote  

Jean-Claude Vollmer : Elle est à son niveau, à sa place. On voit bien que son élimination en 1/2 finale aux Championnats du monde était un accident (Rénelle était positive au COVID à Eugene). Certains pensent qu’elle aurait pu faire plus, tenter de battre Keely Hodgkinson (championne d’Europe). Je pense que la Britannique était intouchable, qu’elle avait des réserves et qu’elle gérait.

Rénelle montre qu’elle est à un haut niveau depuis 6 ans et qu’elle peut faire encore mieux avec la confiance. Elle s’est très bien comportée en Ligue de Diamant cette saison, elle a déjà battu quelques-unes des meilleures internationales, cette 3ème médaille d’argent européenne consécutive va la motiver encore plus. Elle a bien couru, de l’extérieur les gens croient que c’est facile mais il faut se rendre compte du contexte des courses, il y a des adversaires qui ont leur tactique et parfois ils vous surprennent, il faut s’adapter en permanence.

 

Lepape-info : Chez les hommes, Benjamin Robert termine 5ème du 800 m  

J-C.V : Avant le sprint final il est décroché mais comme il l’a dit s’il était allé plus vite dans la ligne droite opposée (300-200 m de l’arrivée) peut-être qu’il n’aurait eu plus rien dans la dernière ligne droite. L’Espagnol Mariano Garcia champion d’Europe est très fort, il avait déjà remporté l’or mondial en salle cet hiver, le Britannique Jake Wightman vice-champion d’Europe a fait une longue saison mais avec de superbes résultats dont son titre mondial sur 1 500 m à Eugene, les 2 meilleurs sont devant avec l’Irlandais Mark English (3ème) qui est toujours redoutable car c’est un bon finissseur. Ajoutez Andreas Kramer (4ème) et Ben Pattison (6ème) qui auraient pu être sur le podium et vous voyez qu’il ne manque pas grand chose à Benjamin Robert (5ème), je pense qu’il est à sa place. La course est passée en 52″ au 400 m, la victoire se joue en 1’44″85, le second tour fut très rapide au même rythme. C’est une course quasi équilibrée, ce n’est pas un exercice facile, il faut être très costaud, ce n’est pas très surprenant que les 2 meilleurs soient devant. Benjamin Robert peut tirer comme enseignement qu’il tient 3 courses dans un championnat, c’est un élément important. Il faut qu’il élève son niveau, il n’a qu’une arme sa dernière ligne droite ce n’est pas suffisant. Il faut qu’il soit capable de courir plus au train, rapidement, il y a encore du boulot mais il est jeune il a 24 ans.

 

Lepape-info :  Sur le 10 000 m masculin quelle belle médaille de bronze pour Yann Schrub ! 

J-C.V : C’est une médaille de bronze inespérée, même dans ses rêves il ne voyait pas cela. Il a saisit l’opportunité, il bat son record (27’47″13) dans un championnat preuve qu’il était bien préparé mais il déçoit rarement. Il a couru placé, s’il y’avait cru un peu plus tôt il aurait même pu gagner. Il analysera cela peut-être un peu plus tard mais il fut brillant. En 8ème année de médecine, il prouve que c’est possible, c’est un message pour tout ces jeunes qui font des études avec ce double projet d’être athlète en même temps. Beaucoup pensent qu’il faut être pro à 100% pour réussir, la réussite de Yann montre qu’en entraînement qualitatif peut apporter autant que de faire 200 km par semaine, cela peut en faire réfléchir certains.

 

Lepape-info : Déception pour Jimmy Gressier 4ème qui visait l’or  

J-C.V : Jimmy Gressier était moins en forme qu’en avril lorsqu’il était devenu champion de France du 10 km ou en mai avec sa victoire en Coupe d’Europe du 10 000 m. Pour moi il était un peu essoré, il avait perdu du poids, il manquait de puissance. Son idée était d’aller beaucoup plus loin que les 3 premiers kilomètres mais il a bien vu qu’il n’avait pas les jambes pour mener en 13’40 au 5 000 m et continuer. Son premier kilomètre en 2’40 était trop rapide mais après il a ralenti en repassant en 2’45 au kilomètre et finalement en 8’09 au 3 000 m mais il était sur les bases de ce qu’il voulait faire. Il s’est rendu compte que personne n’allait l’aider mais ce n’est pas étonnant, les autres sont aussi là pour gagner. Ce premier échec chez les seniors sera peut-être salutaire. Il va débriefer avec son coach, il va devoir peut-être mieux cibler ses objectifs, il ne peut pas faire route, cross, salle, plein air sur piste, 1 500, 5 000, 10 000…

 

Lepape-info : L’équipe de France d’athlétisme repart avec 9 médailles (4 en argent, 5 en bronze) mais aucun titre européen, une première depuis 40 ans  

J-C.V : 9 médailles cela place la France au 6ème rang au niveau du nombre total de médailles mais 22ème au rang Européen avec aucun titre. Il y a eu beaucoup trop d’éliminé(e)s, d’athlètes pas en forme. La préparation fut différente selon les cas, certains et certaines n’avaient pas pu courir depuis longtemps quasiment depuis les championnats de France car absent(e)s à Eugene et sans meeting. Un championnat d’Europe ce n’est pas un championnat de France, beaucoup doivent élever leur niveau. L’an prochain ce sera terrible avec uniquement les Mondiaux. Ceux et celles qui ne seront pas à Budapest en 2023 ne seront pas aux Jeux olympiques de Paris 2024 il ne faut pas se faire d’illusion. En 2024 avec des championnats d’Europe début juin à Rome ce sera encore une saison très compliquée à gérer. La Fédération Française va devoir tenir compte des rankings sinon nous allons avoir des athlètes qui vont devoir courir derrière les minima et arriver épuisés en championnat comme ce fut le cas par exemple pour Aurore Fleury sur 1 500 m ou d’autres.        

 

Lepape-info : Ce bilan est inquiétant ?  

J-C.V : Cela montre une incapacité des athlètes Français à gagner (un seul titre aux Mondiaux pour Kevin Mayer au décathlon, aucun aux Championnats d’Europe), à Munich la France a eu plus de médailles de bronze que d’argent. Certains pays comme l’Allemagne, la Grèce ont obtenu plus de médailles d’or que de bronze. Cette capacité à gagner est un mal Français, oui il faut s’inquiéter car il n’y aura pas de miracle en deux ans d’ici les Jeux de Paris. Les satisfactions sont les relais masculins 4×100 (argent), 4×400 (bronze) qui montrent qu’ils ont un potentiel mais il faut qu’ils progressent encore.

Réagissez