10 conseils pour choisir sa chaussure de running (sur route)

Pour le budget, on vous laisse seul(e) maître à bord dans la gestion de votre compte en banque. Mais pour le reste, la rédaction de lepape-info vous donne dix conseils pour bien choisir vos futures chaussures de course sur route.

Chaussures running
  1. N’achetez jamais sans essayer

Choisir une paire sans prendre le temps de l’essayer ? Jamais ! C’est la règle de base. A moins, bien sûr, de racheter exactement le même modèle (dans la même pointure), que celui que vous venez d’user. Sinon, vous devez prendre le temps de chausser vos futures runnings afin de savoir si, oui ou non, vous êtes à l’aise avec et donc prêt(e) à les utiliser pour vos prochaines séances.

  1. Déterminez votre profil

Ce n’est pas l’étape la plus agréable, c’est sûr, mais elle est incontournable. Trouver la chaussure qui est faite pour vous, nécessite de bien vous connaître. Le fait que vous soyez un homme ou une femme, votre poids, votre expérience de la course à pied et votre fréquence de pratique sont des critères essentiels pour choisir une paire de running. Par exemple, si vous êtes un coureur (ou une coureuse) plutôt lourd(e), vous devrez éviter les modèles trop légers, au risque de vous exposer à des blessures.

  1. Posez-vous les bonnes questions

Combien de fois par semaine vais-je courir avec cette paire ? Sur quelles distances ? Quel est mon objectif (une pratique de loisirs ou de la compétition ?). Sur quel terrain (bitume ou chemins). Ai-je déjà été blessé ? Vous devez avoir les réponses à ces questions avant de choisir votre modèle de chaussures.

  1. Augmenter votre pointure

Attention, vous ne choisissez pas des chaussures « de ville » ! Il s’agit là de chaussures qui vont vous accompagner dans votre pratique sportive. Autrement dit, votre pied va bouger et gonfler durant l’effort. Par rapport à votre pointure classique (pour vos chaussures de ville, donc), il est donc d’usage de rajouter une demi voire une taille pour votre pointure de running. Mais attention, c’est une moyenne ! Tout dépend des marques, et de votre morphologie. Conclusion : on teste !

  1. Enlevez la semelle de protection

Pour être sûr(e) de votre pointure, il faut essayer la chaussure (voir les points 1 et 4). Mais pour mettre toutes les chances de votre côté d’obtenir un confort optimal, essayez cette technique toute simple : enlevez la semelle de protection du modèle que vous envisagez d’acheter, posez votre pied dessus. Vous devez conserver un index de marge entre votre orteil le plus long et le bout de la semelle.

  1. Ne vous dites pas : « elles vont se détendre »

Au fond de vous, vous ne vous sentez pas complètement à l’aise avec cette paire de running aux pieds. Pourtant, vous les trouvez superbes, et vous avez tellement envie qu’elles épousent vos pieds à merveille… Alors vous vous dites : « et si je les prenais quand même ? Elles vont bien se détendre à l’usage ». Halte là ! Vous faites fausse route. A l’effort, vos pieds vont bouger et auront tendance à gonfler. Vous serez forcément plus serré. Alors si déjà au repos vous n’avez pas une complète sensation de confort, oubliez ce modèle ! Tant pis pour le look, votre bien-être passe avant tout !

  1. Pliez la chaussure en deux dans vos mains

C’est une technique pour tester la résistance de la chaussure : vous la prenez entre vos mains et vous la pliez en deux, à l’endroit même où elle se pliera pendant l’effort (autrement dit au niveau du tiers antérieur). Plus elle est rigide, plus elle vous demandera d’effort… et vous renverra de la puissance. De quoi convenir aux coureurs rapides (avec des allures supérieures à 12 km/h), mais pas aux autres qui privilégieront des modèles plus souples.

  1. Consultez un podologue du sport

Pas toujours facile d’analyser sa foulée, et de savoir réellement ce qui convient à ses pieds. Alors, entourez-vous des bonnes personnes, et en l’occurrence d’un podologue du sport qui saura parfaitement vous dire vers quel modèle vous devez vous orienter.

  1. Ecoutez vos amis… mais pas trop !

Untel ne jure que par Nike, un autre n’échangerait ses Asics pour rien au monde, un autre encore vous conseille adidas les yeux fermés… Bref, vous avez un entourage convaincu, et convaincant. Mais n’oubliez pas que c’est vous qui allez courir avec votre nouvelle paire de runnings. Vos pieds sont différents de ceux de votre meilleur(e) ami(e). Votre façon de courir aussi. Alors prenez des conseils. Mais au moment de vous décider, concentrez-vous sur vos propres sensations.

  1. N’attendez pas trop

Vous envisagez de changer vos chaussures de running mais vous n’arrivez pas à vous décider ? Si vous tergiversez, en vous demandant si c’est réellement le bon moment, souvenez-vous d’une chose : vos chaussures n’ont pas une durée de vie illimitée. En moyenne, on estime qu’au bout de 1 000 kilomètres de bons et loyaux services, il est temps de les mettre à la retraite. Tout dépend de la fréquence de votre pratique, mais le compteur peut vite augmenter. Et au-delà d’une certaine limite, c’est votre physique qui risque d’en faire les frais…

Réagissez