Intérieur Cycle – Épisode 7

Tout au long de cette saison 2017-2018, nous suivons la préparation d’un coureur Elite que nous appelons ici Stéphane. Avec lui, nous vivons ses réussites, ses doutes, les imprévus et les réflexions qui accompagnent toujours la recherche constante de progression et de performance. L’objectif de ce compte rendu mensuel est de s’appuyer sur la réalité du terrain pour mieux comprendre et expliquer les différents enjeux de l’entraînement en cyclisme.

Source - Fotolia
Source - Fotolia

Dans le dernier épisode….

 

Après un premier bloc de compétitions, Stéphane a réalisé une microcoupure de 4 jours puis a repris progressivement l’entraînement. Lors de son retour en course, il a senti les effets positifs de ce break qui lui a certainement permis de surcompenser de tout le travail déjà effectué depuis la reprise hivernale.

Maintenant son prochain objectif est une course montagneuse du 17 au 20 juin.

 

Préparer une course à étapes de montagne

 

Au 23 avril (date à laquelle nous l’avons laissé dans le dernier article) il reste 3 semaines et 3 jours à Stéphane pour préparer cette échéance. Cela est peu et il faut en plus composer avec les autres courses (obligatoires) de l’équipe qui continuent de rythmer la saison de notre coursier. Au final il n’est pas possible de réaliser un cycle long de développement des qualités avant l’objectif. Stéphane a donc choisi de sacrifier une épreuve du calendrier pour pouvoir effectuer un bloc de 3 jours afin de travailler l’effort de la montagne.

 

Notes : Quand le calendrier de courses est dense comme c’est souvent le cas chez les compétiteurs FFC, il est souvent difficile de programmer des cycles de développement longs pendant la saison. Une solution peut être de réaliser régulièrement des blocs très ciblés de 2 à 5 jours pouvant inclure une compétition.

 

Voici le programme d’entraînement de Stéphane pour préparer son objectif du mois de mai :

 

Semaine 1

Lundi : repos

Mardi : repos

Mercredi : 2h endurance I1

Jeudi : 4h seuil 3 fois 10min (2min I5 + 8min I3)

Vendredi : 1h30 régénération

Samedi : 2h déblocage 1 bosse > 5min en accélération progressive

Dimanche : compétition

Semaine 2

Lundi : 1h30 régénération

Mardi : repos

Mercredi : 5h seuil 4 fois 10min à I3-I4

Jeudi : repos

Vendredi : 1h30 PMA 1 série de 10 fois [30sec I5 + 30sec I2]

Samedi : 1h30 régénération

 

Dimanche : compétition (fort dénivelé)

Semaine 3

Lundi : repos

Mardi : repos

Mercredi : 2h endurance I1

Jeudi : 4h seuil 3 fois 10min (2min I5 + 8min I3)

Vendredi : 5h endurance (fort dénivelé)

Samedi : 4h seuil 4 fois 10min à I3-I4

 

Dimanche : 1h30 régénération

Semaine 4

Lundi : repos
Mardi : 1h30 PMA 1 série de 10 fois [30sec I5 + 30sec I2]
Mercredi : voyage + 1h30 régénération
Jeudi : objectif
Vendredi : objectif
Samedi : objectif
Dimanche : objectif

 

 

Explications

 

-En semaine 1, les 3 premiers jours légers doivent permettre à Stéphane d’assimiler sa dernière course à étapes de 2 jours et de s’assurer de sa disponibilité pour les prochaines charges de travail.

-La semaine 2 voit une augmentation des charges qui se veut progressive avec une attention particulière donnée au travail spécifique dans les bosses.

-En semaine 3, Stéphane effectue un bloc de 3 jours pour essayer de passer encore un cap dans les ascensions.

-Enfin, la semaine 4 est celle de l’objectif avec un focus porté sur la récupération dans les derniers jours précédents l’échéance.

 

 

Bilan et coupure

 

3 TOP 30 et une échappée sur cette course, Stéphane a largement rempli ses objectifs. Au niveau physique, il a même amélioré plusieurs de ses records de puissance, notamment sur des durées allant de 20min à 1h. Cela est le signe qu’il était à son meilleur niveau et même qu’il a progressé au cours des dernières semaines. Maintenant place à une nouvelle coupure, de 10 jours cette fois ci pour refaire le plein d’énergie et repartir frais sur la 2ème partie de saison !

 

Notes : Couper longuement en milieu de saison est une solution très efficace pour réussir sa fin de printemps et son été. Se priver d’un tel break peut être problématique et peut conduire à une lassitude avant le terme des compétitions.  

 

Au prochain épisode

 

Il sera temps de faire le bilan de cette première partie de saison et de se projeter sur la suite avec de nouveaux objectifs mais aussi de nouvelles pistes pour améliorer l’entraînement.

 

 

Réagissez