Warren Barguil : « Tout le monde est impatient de remettre un dossard. »

Après plus de 4 mois d'interruption en raison de la pandémie de coronavirus, la saison cycliste internationale a enfin redémarré ce mardi à l'occasion du Tour de Burgos (Espagne). En France, la reprise des courses approche, l'occasion pour Warren Barguil (Arkéa-Samsic) de se confier. Le champion de France de cyclisme sur route 2019 est prêt à en découdre. Entretien.

Warren Barguil (au centre) bien entouré par ses coéquipiers Nairo Quintana (à gauche) et Nacer Bouhanni (à droite)
Warren Barguil (au centre) bien entouré par ses coéquipiers Nairo Quintana (à gauche) et Nacer Bouhanni (à droite)

Lepape-info : Warren, la saison va enfin bientôt repartir pour vous, où en êtes-vous de votre préparation ?

Warren Barguil : Après un premier stage de reconnaissance dans les Alpes en juin, je suis à nouveau en regroupement avec l’équipe Arkéa-Samsic  à Isola 2000 (Alpes-Maritimes), mes premières courses pourraient être une reprise de repères en raison du travail en altitude mais je croise les doigts pour que cela se passe au mieux. Tout le monde est impatient de remettre un dossard que ce soit dans mon équipe Arkéa-Samsic ou les autres formations, nous avons hâte de retrouver une vie à peu plus à la normale. Là c’est comme si nous étions à la fin du mois de mai, au début du déconfinement j’ai pu aussi profiter de la belle météo en Bretagne chez moi à Kervignac à coté de Lorient (Morbihan). Actuellement les sensations sont bonnes, je sais que pour être à 100% il me faudra encore un peu d’entraînement et des courses.        

 

Lepape-info : Lors de votre préparation vous avez utilisé le GPS Wahoo

W.B : Oui lors de mes sorties d’entraînement,  je pense que le GPS compteur Wahoo est un très bon concurrent face à Garmin qui était plutôt tranquille sur le marché jusqu’à présent. En plus la gamme de Wahoo est très complète avec des home trainers, des ceintures cardiaques, cela va tirer vers le haut tous les GPS compteurs vélo. L’un de ses gros avantages est la facilité de la connexion à l’application qui est très intuitive.

 

Warren Barguil : « Sur le Tour, le but sera de positionner Nairo Quitana le plus haut possible au classement général et pour moi d’aller chercher des victoires d’étapes. »

 

Lepape-info : Le programme de reprise des compétitions s’annonce très intense d’entrée  

W.B : Je vais commencer par la Route d’Occitanie (1er - 4 août) avant d’enchaîner pour la première fois avec Milan-San Remo (8 août), le Critérium du Dauphiné (12 – 16 août), le Championnat de France à Grand-Champ (Morbihan) et le Tour de France (29 août – 20 septembre). Sur le Tour nous avons des ambitions communes avec Nairo Quitana qui nous a rejoint en début de saison 2020. Le but sera de positionner Nairo le plus haut possible au classement général et pour moi d’aller chercher des victoires d’étapes.

 

Lepape-info : Comment allez-vous gérer cette deuxième partie de saison si particulière ?

W.B : Sur les premières courses il s’agira de prendre de la confiance et de terminer le travail fait pendant le confinement et le déconfinement, de bien gérer la récupération entre les courses pour arriver sur le Tour en pleine possession de ses moyens d’autant que cela sera difficile dès la première semaine. L’objectif est d’être en forme sur la Grande Boucle et lors des classiques qui s’enchaînent ensuite. Il ne faut pas être trop performant dès la reprise même si le manque de course nous donne envie, je pense que ceux qui seront plus sages au début et pile en forme pour le Tour pourront faire une belle fin de saison.

 

Lepape-info : Vous avez hâte d’être sur le Tour 

W.B : Cette année c’est encore un super parcours qui ne sera pas facile d’entrée, le départ se fait de Nice où j’habitais avant. Malgré les conditions sanitaires, j’espère que cela sera une belle fête que l’on pourra voir à la télé. Du sport en direct cela va faire du bien car les rediffusions d’anciennes étapes c’est bien mais bon à un moment il faut passer à autre chose. Ce ne sera pas évident pour les spectateurs qui vont devoir respecter la distanciation, les gestes barrières, je sais que cela sera frustrant de ne pas pouvoir faire des selfies avec les coureurs mais c’est important de respecter les consignes pour que les courses puissent avoir lieu et que l’on voit du cyclisme à la télé.         

 

Lepape-info : Après le Tour, d’autres rendez-vous comme le Mondial arriveront vite   

W.B : Ma participation au Championnat du Monde (27 septembre) entre Aigle et Martigny (Suisse) dépendra de ma forme sur le Tour, le parcours me convient bien, j’espère y être. J’ai eu au téléphone le manager de l’équipe de France masculine de cyclisme sur route Thomas Voeckler, il sait comment cela fonctionne, ceux qui seront en forme sur la fin du Tour auront leur place, il attendra le dernier moment pour faire sa sélection, il a un œil averti, il était encore coureur il y’a peu de temps. Si je ne suis pas sélectionné pour le Mondial, il y’aura quand même un bel enchaînement avec la Flèche Wallonne (30 septembre), Liège-Bastoge-Liège (4 octobre), l’Amstel Gold Race (10 octobre). Suivront deux semaines plus calmes avant Paris-Roubaix (25 octobre). Cette année il n’y aura pas vraiment de récupération, pour tout le monde cela passe ou cela casse. Nous nous disons on va y aller et nous verrons où cela nous mène.

 

Réagissez