Marseille-Cassis 2021 : Félix Bour s’impose devant Morhad Amdouni, 16 000 concurrents à la fête

Le Français Félix Bour a remporté le 42ème Marseille-Cassis juste devant Mourad Amdouni au terme d'un superbe duel sur les pentes du col de la Gineste. Nicolas Navarro complète le podium.
Chez les dames, victoire de la Française Mekdes Woldu, belle 2ème place pour Liv Westphal, la Kazakh Zhana Mamazhanova a terminé 3ème.
Quelques 16 000 participants au départ ont retrouvé la magie de cette grande classique de la course à pied après l'annulation de l'édition 2020.

Félix Bour vainqueur du 42ème Marseille-Cassis
Félix Bour vainqueur du 42ème Marseille-Cassis

Morhad Amdouni était annoncé comme le favori de cette 42ème édition de Marseille-Cassis. Certains lui promettait même un chrono sous l’heure à l’arrivée. C’est finalement Félix Bour qui a déjoué les pronostics.

Dès le début de la course, Morhad Amdouni vainqueur récemment des 20 km de Paris prend les choses en main en imprimant son tempo. Après l’avoir laissé partir devant, quelques-uns des prétendants au podium finissent par le rejoindre.

À l’entame de la montée du col de la Gineste, ils sont 6 en tête. Morhad Amdouni qui fait la meilleure impression est accompagné par Félix Bour (vice-champion de France du 10 km), Nicolas Navarro (12ème du marathon des Jeux olympiques de Tokyo), Abderrazak Charik, Abdelhamid Zerrifi et Maxime Bragetto.

Rapidement le groupe se scinde en deux, Morhad Amdouni, Nicolas Navarro et Félix Bour constituent le trio aux commandes. Nicolas Navarro cède à son tour subitement pour laisser finalement Morhad Amdouni et Félix Bour s’expliquer sur les pentes de la Gineste.

Le duo au coude à coude s’entend à merveille, une explication finale au sprint semble se profiler entre les deux hommes forts. À 300 derniers mètres de l’arrivée, Felix Bour tente sa chance, son attaque laisse sur place Morhad Amdouni un peu à la surprise générale.

Félix Bour s’impose en 1h01’55 devant Morhad Amdouni en 1h02’03. Pas de nouveau record Français cette année sur Marseille-Cassis et encore moins de chrono sous l’heure pour le vainqueur, la faute notamment au vent qui a soufflé en rafales à près de 60 km/h tout du long du parcours.

Trois minutes plus tard, Nicolas Navarro apparaissait au bout de la ligne droite d’arrivée. Après avoir accusé le coup physiquement sur le début de la montée de la Gineste, le nouveau sociétaire de la SCO Ste Marguerite (club qui organise la course) avait retrouvé des ressources dans les 5 derniers kilomètres et a ainsi pu préserver sa 3ème place (en 1h05’03) pour 33 secondes devant le prometteur Abderrazak Charik (24 ans) auteur d’un superbe 2h13 à Paris il y a deux semaines pour son premier marathon.

 

Chez les dames, sans surprise Mekdes Woldu déjà championne de France du 10 000 m, 10 km et du semi-marathon cette année s’est adjugée la victoire en solitaire en 1h13’24 devant Liv Westphal (1h14’56) émue aux larmes à l’arrivée car enfin de retour sur le devant de la scène après une longue période de blessure. La Kazakh Zhanna Mamazhanova (1h16’28) termine 3ème.

 

MARSEILLE CASSIS

 

Derrière, un peu plus loin, les quelques 16 000 concurrents au départ ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour relever le défi de ce 42ème Marseille-Cassis. À l’arrivée, des sourires, des larmes, de l’émotion, de belles scènes de liesse, des embrassades, des poings levés, des regards dirigés vers le ciel en hommage à un proche disparu, des paris réussis, de la fatigue, des crampes, du soulagement, de la fierté d’en avoir terminé et d’autres beaux moments en instantané.

Oui ce dimanche matin, Marseille-Cassis fut la preuve d’un vrai bonheur retrouvé par tous les adeptes de la course à pied d’avoir pu enfin recourir ensemble dans le superbe écrin du Parc National des Calanques. Beaucoup en ont témoigné à l’arrivée avec déjà pour la plupart cette envie de revenir l’an prochain pour la 43ème édition. Comme au bon vieux temps, la magie de Marseille-Cassis a une nouvelle fois opéré.

Les commentaires sont fermés.