gonalgies – le bout du tunnel ?

Bonjour,
Je fais suite aux précédents messages : depuis un trail, je souffre de gonalgies …Même si ce terme est vague, je ne vois pas quel autre terme employer les exams (radio, IRM, écho) n’ont rien révélé donc de ce coté là c’est ok.
C’est vrai que le tfl a été évoqué mais je n’en ai pas les symptômes même si à la palpation un docteur et le kiné ont retrouvé ces douleurs donc je porte des semelles depuis 3 mois et sur l’avis du kiné.
J’ai refait des tests de 25 min …
Les sensations : dans l’ensemble ça a été … des gènes certes mais pas de tiraillement qui m’empêcherait d’en faire plus. Donc je pense continuer un peu sur ce principe …mais est-ce une bonne idée ? Ne vaut-il pas mieux reprendre avec absence de douleurs ? Je vais faire davantage de vélo car je trouve que c’est une activité qui sollicite beaucoup moins les genoux.

Une réponse à la question

  1. Bonjour,
    C’est toujours mieux de courir sans douleurs.
    Il serait intéressant dans votre cas de voir si vous n’avez pas de déficit musculaire (test isocinétique), un déficit musculaire peut parfois donner ce genre de douleur dans le genou.
    Bonne lecture et à votre disposition

    Répondre
  2. Bonjour,

    Le terme gonalgie n’est pas vague mais veut dire que vous souffrez de l’articulation genou. C’est le bon terme.

    Mais s’agit –il d’une pathologie intra ou péri articulaire ?

    Vos examens complémentaires (radio, IRM, …) sont normaux donc on peut affirmer, sans trop de problème, que vous ne souffrez pas d’une lésion intra articulaire. Je m’explique : un genou est comme « un pain au chocolat » : le chocolat est la partie intra articulaire (c’est généralement sérieux : le cartilage, les ménisques, …) et le pain est la partie péri articulaire (c’est généralement moins ennuyeux : les tendons, …).

    Vous souffrez donc d’une pathologie extra articulaire et, peut-être, du tendon du fascia lata.

    Votre quête d’attendre l’absence totale de douleur, pour reprendre à courir, n’est pas la bonne stratégie, face à une lésion extra articulaire (le pain !). Bien sûr que vous pouvez faire du sport malgré votre tiraillement. Je ne vous dirais pas cela si l’origine de vos douleurs était intra articulaire (le chocolat !). Donc continuez, c’est une bonne idée.

    Par ailleurs, vous avez raison, la pratique du vélo sollicite moins le genou (6 fois le poids du corps sur le genou, à chaque foulée ; le quart du poids du corps sur le genou à chaque coup de pédale ! Tout est dit).

    De toute façon, varier ses activités sportives est toujours intéressant. C’est un dogme en « sport-santé ».

    En résumé : continuez votre pratique de course à pied, augmentez progressivement en quantité et en qualité, en fonction de la douleur, et variez vos activités (course à pied, vélo, un peu de musculation, …).

    Répondre

Réagissez