Douleur genou droit suite à une chute il y a 2 ans

Bonjour,

Voila il y a 2 ans, j’ai été serveuse. Je suis tombée d’une marche de 30 cm environ en servant alors que  j’avais déjà le genou fragile. Depuis, j’ai vu mon généraliste qui m’a tout de suite arrêté et qui m’a dit de mettre une attelle immobilisante et m’a donné des anti inflamatoires. Il m’a aussi fait passer une radio. Rien sur la radio, je suis donc retournée voir mon médecin qui m’a dit de garder l’attelle. Je l’ai garder 4 mois puisqu’il m’a dit de l’enlever uniquement quand je dormais et de la garder quand j’avais mal….

J’ai ensuite fait un scanner toujours rien; une IRM toujours rien mais la douleur est la et je ne fais plus de sport depuis 2 ans alors que j’étais une grande sportive.
L’année dernière, en janvier 2012, j’ai vu un chirurgien qui m’a dit que j’avais un soucis au niveau du ménisque (ménisque discoïde). Il m’a fait une arthroscopie et m’a gratter un peu du ménisque (d’après ce que j’ai compris) mais j’ai toujours mal même encore plus mal. J’ai vu un autre chirurgien au medipole de Toulouse (Dr Combes) qui m’a dit qu’il ne pouvait rien faire et qu’il fallait que j’aille voir un rhumatologue. J’y suis allée. Il m’a fait une injection d’anti inflammatoire et je n’ai plus eu mal pendant 2 mois. Mais voilà rebelote, je souffre tous les jours, je n’ai que 21 ans et je ne peux plus rien faire sans avoir mal. J’ai essayé de faire du vélo mais j’ai mal;  si je marche trop longtemps j’ai mal …

Enfin voila j’ai vraiment très mal et cela m’handicape beaucoup dans ma vie quotidienne. Je ne sais plus quoi faire, j’en ai marre surtout quand le chirurgien qui m’a opérée me dit que c’ests dans ma tête et que je lui fais de la mauvaise pub!! Ce week end, je suis allée au ski pour la première fois et je ne suis pas restée plus d’une heure sur la piste car le genou me faisait tellement mal que j’avais peur que cela empire. Je ne peux vraiment rien faire en plus de cela à chaque fois que je bouge un peu il gonfle et j’en ai vraiment marre. Je suis devenue toute molle alors que j’étais une fille avec un corps très très ferme. Je ne suis vraiment pas bien moralement parce que j’ai l’impression que ma vie c’est arrêtée. Je suis une passionnée de danse et depuis je n’ai pas dansée une seule fois car je ne peux pas …
Qu’est ce que je dois faire? Quel genre de médecin dois-je aller voir je ne sais plus quoi faire…
Merci de m’avoir accorder un peu de votre temps
Cordialement

La réponse de notre médecin, Yannick Guillodo

Votre histoire est longue et bien compliquée. Essayons d’y voir clair. Je vais tenter de vous aider … mais j’ai  peur que vous me fassiez « une mauvaise pub », comme vous le dites, si mon aide n’est pas efficace. Rassurez-vous, je brocarde.

Vous souffrez donc de ce genou depuis une chute. A mon avis, tous vos problèmes tournent autour de la rotule.

En effet, il existe deux articulations dans le genou :

-          L’articulation porteuse, le fémur sur le tibia, avec les ménisques, les fameux ligaments croisés, …

-          L’articulation de glissement, entre le fémur et la rotule, à l’avant du genou. La rotule se comporte comme une corde sur la poulie ( = la trochlée du fémur).

Dans votre cas, à mon avis, on peut éliminer une cause au niveau de la première articulation (fémur /tibia) car l’ensemble des examens sont normaux et surtout … on aurait trouvé une preuve, après tant de mois d’évolution. C’est d’ailleurs pour cette raison que la tentative de chirurgie méniscale s’est soldée par un échec.

Il reste donc cette fameuse rotule qui monte et qui descend, à l’avant du genou. Très souvent, on décompense un syndrome douloureux antérieur du genou (c’est votre problème), après une chute, comme vous. La chute n’est pas la cause réelle mais un révélateur d’un problème, auparavant silencieux.

Tout, chez vous, me fait penser à un syndrome douloureux antérieur du genou ou syndrome fémoro patellaire à savoir un conflit entre la rotule et le fémur («  la corde coulisse moins bien sur la poulie »).

Alors que pouvons-nous faire ?

Je n’ai pas de baguette magique mais sachez ceci : moins votre cuisse sera musclée, plus vous aurez, sur le long terme, des soucis de genou. Or pour se muscler, il faut faire du sport. Lequel ? Celui que vous voulez ou que vous pouvez faire, sans trop de douleur. En fait, avec une genouillère rotulienne indispensable, il faut reprendre les activités sportives en variant au maximum (marche, elliptique, course, badminton, gym en salle, …) et en séquençant (plutôt deux fois 30 minutes qu’une fois une heure, par exemple). Les contres indications sont principalement le vélo, la course ou la marche en descente.

Vous avez la preuve, tous les jours, que l’arrêt de sport ne vous guérit pas, ne sert à rien. Donc faites l’inverse. Malgré quelques douleurs, il faut reprendre les activités sportives, en les variant et en les séquençant,  pour trouver un bon modus vivendi entre cette douleur et l’action de faire retravailler votre genou et remuscler votre cuisse.

Je le répète : le port de la genouillère rotulienne est obligatoire pour toutes les activités sportives (il faut guider cette rotule !).

Enfin, on pourrait discuter d’une visco induction (visco supplémentation) ;  à savoir injecter dans votre genou de l’acide hyaluronique qui a pour but de re-hydrater le cartilage (rotulien dans votre cas).

Tenez moi au courant et persévérez, vous ne prenez aucun risque « en surfant sur la douleur ».

Une réponse à la question

  1. Je suis comme vous mal au genou gauche et j’ai mal en rando pédestre et je dois faire à petite dose obligée. Pas facile à vivre. J ai lu conseil du Dr, je suis désespérée de ne plus savoir faire rando de 15 km.

    Répondre

Réagissez