Déchirure soléaire

Bonjour. J’ai aujourd’hui été diagnostiqué après échographie d’une plage hyperéchogène de 15 par 28mm avec perte de définition des fibres musculaires à ce niveau traduisant une petite déchirure profonde limitée. Pas de nappe hématique myoaponévrotique visible.

Néanmoins, au delà du diagnostique, je me pose une question. Comment se fait-il que je n’ai ressenti aucune douleur lors de l’effort physique. J’ai ressenti les douleurs dans le mollet au réveil. Est-ce normal ? Sachant que j’avais eu très forte crampe au même endroit environ 2 à 3 semaines plus tôt alors que je me trouvais devant l’ordinateur. Cela m’avait indisposé quelques jours seulement et j’avais même oublié cet épisode en reprenant l’entrainement. Une crampe peut-elle entrainer ou favoriser l’apparition de lésions ? Lorsque la douleur est apparu au réveil, je me suis bcp étiré le mollet également. Et la douleur a même empiré la journée suivante. Est-ce possible que ces étirements soient la cause de la déchirure ? Merci d’avance.

Benjamin

Une réponse à la question

  1. Bonjour,
    la première question, sommes nous dans le muscle soléaire ou le mollet?
    Vous décrivez une crampe comme 1er symptôme mais était ce vraiment une crampe ou déjà une alerte?
    Il est possible de faire un effort physique et se léser un muscle sans ressentir de douleur (surtout si dans votre cas c’est le soléaire) et au réveil ressentir une douleur. Pour moi l’échographie est un examen secondaire, le plus important étant l’examen clinique effectué par le médecin.
    Et pour finir les étirements ne peuvent pas provoquer de lésion musculaire sauf si vous avez exagérer dans les postures ou positions.
    Restant à votre disposition.

    Répondre
  2. Bonjour Benjamin,

    Les atteintes musculaires au niveau des muscles du mollet sont toujours très particulières. Contrairement aux autres atteintes musculaires, comme celles des quadriceps ou bien ischio-jambiers, les sportifs décrivent très souvent au départ des douleurs a priori peu importantes et qu’ils comparent à de simples crampes. Et ils ont tendance à faire des étirements actifs ou prolongés pour faire passer la douleur, ce qui peut parfaitement aggraver la lésion musculaire. Chez vous, cette lésion était sans doute présente et les étirements n’ont fait que l’entretenir ou l’aggraver.

    Vous décrivez une échographie plutôt rassurante puisqu’elle ne montre pas la présence d’un hématome et de ce fait élimine une véritable déchirure musculaire. Dans ce cas, le repos sportif au niveau des membres inférieurs est obligatoire pendant trois semaines. C’est le kinésithérapeute qui va vous soigner en mettant en place un traitement de physiothérapie associé à un travail de renforcement musculaire statique puis concentrique, puis excentrique, en respectant toujours le non déclenchement de phénomènes douloureux.

    Ne reprenez la course à pied que lorsque vous serez réellement guéri ! En effet ces lésions musculaires des mollets ont une méchante habitude, celle de récidiver si la cicatrisation n’est pas parfaite…

    Répondre

Réagissez