Comment préparer la course Eiffage de Millau, le 18 mai 2014

Bonjour,
Pouvez-vous me conseiller un plan type pour la course Eiffage de Millau longue de 23.7 km avec 390 m de D+
Merci d’avance.

Une réponse à la question

  1. Bonjour
    Afin de vous répondre nous avons besoin de
    Plan type pour Millau
    – Votre âge
    – Vos performances réalisées antérieurement sur différentes distances de compétition
    – Le nombre d’entraînements que vous pouvez ou souhaitez faire hebdomadairement
    – Votre niveau de VMA éventuellement .

    D’avance merci

    Répondre
  2. J’ai 60 ans, je cours pour le plaisir depuis mars 2012.
    Ma dernière expérience est un 10 kms en 56′ 55″.
    Je partirais pour 3 entrainements par semaine. (possibilité de 4 si indispensable)
    Je ne connais pas ma VMA, mais ma FCmax est de 171 et ma FCrepos est de 48.

    Répondre
  3. Vous souhaitez des conseils pour préparer la course Eiffage de Millau se déroulant le 18 Mai 2014, il vous reste beaucoup de temps pour bien préparer cette échéance .

    Si on part du principe que vous allez commencer votre plan entraînement le 18 Novembre, vous disposez de 25 semaines. C’est long, il est donc indispensable de se fixer des objectifs intermédiaires d’abord pour sortir de la monotonie de l’entraînement mais aussi pour valider régulièrement l’entraînement réalisé.

    Mais en disposant de 25 semaines, vous allez pouvoir travailler sur le long terme et développer progressivement , patiemment, l’ensemble des facteurs nécessaires pour progresser et être performant le jour J.

    Je vous propose donc de travailler selon la méthode suivante : un premier plan d’entraînement de 12 semaines puis tirer le bilan au bout de ces 12 semaines avant de passer à l’étape suivante qui débouchera sur votre objectif principal. Cette première partie ira jusqu’au 9 février. L’idéal serait de terminer cette étape par un 20 kilomètres ou un semi si vous trouvez une compétition au calendrier ou de faire un test grandeur nature.

    Si je pars de votre résultat sur 10 kilomètres 56’55, on peut supposer une VMA de l’ordre de 13 kilomètres /heure (sur l’hypothèse que vous avez couru votre 10 kilomètres à 80 % de votre VMA ). Voir nos plans d’entraînement pour le semi-marathon

    Mon conseil serait quand même, pour bien préparer la seconde partie de votre entraînement de disposer d’une VMA calibrée car cela permettra d’être plus précis dans les allures d’entraînement.

    Mais ceci ne sera pas nécessaire dans un premier temps.

    Il ne faudra pas oublier que la course du pont de Millau présente un dénivelé conséquent et qu’il faudra s’y préparer par un travail de côtes. Ces côtes ne devront pas présenter un dénivelé supérieur de 5 à 6 % afin de permettre une bonne exécution sur le plan mécanique de votre foulée et pouvoir courir de manière dynamique dans les montées. (Lire notre article Les bienfaits du travail en côtes pour les coureurs)

    Une chose importante : vous courez pour votre plaisir et bien ce plaisir,il faut le garder tout au long de votre entraînement. Si vous vous sentez à un moment , fatigué ou si vous ne ressentez pas l’envie d’aller courir ou que vous vous sentiez légèrement blessé ou souffrant, il ne faut pas hésiter à couper , supprimer un ou même des entraînements .

    Un plan d’entraînement n’est qu’un cadre général , un guide mais surtout pas une « charge » qu’il faut absolument suivre au pied et à lettre.

    Ecoutez votre corps, apprenez à le connaître, pour mieux le maîtriser.

    Répondre
    • Bonjour,
      Merci pour cette approche constructive.
      C’est vrai que je dispose de temps, mais faut dire que je pars de tellement loin….
      Pour la première partie de cet entrainement, vous me conseillez un plan semi.
      Je pensais, après l’avoir consulté, m’orienter vers le plan semi Marseille-Cassis à 3 séances par semaine, avec préparation aux côtes.
      Qu’en pensez vous, et si non quel plan me conseillez vous?
      Cordialement,
      Joël

      Répondre

Réagissez