Intérieur Cycle – Épisode 2

Tout au long de cette nouvelle saison 2017-2018, nous suivrons la préparation d’un coureur Elite que nous appellerons ici Stéphane. Nous vivrons ensemble ses réussites, ses doutes, les imprévus et les réflexions qui accompagnent toujours la recherche constante de progression et de performance. L’objectif de ce compte rendu, qui sera mensuel, est de s’appuyer sur la réalité du terrain pour mieux comprendre et expliquer les différents enjeux de l’entraînement en cyclisme.


Source - Fotolia
Source - Fotolia

Dans le dernier épisode….

 

Dans le premier article de cette série, nous avons présenté Stéphane, jeune coureur Elite amateur. Son profil de puissance record (PPR) a été analysé et un bilan de sa saison a été tiré. Enfin, notre cycliste commençait, à cette période, une coupure de 4 semaines sans activités sportives. Sa reprise était prévue le 09 novembre.

 

 

 

 

Ses objectifs en 2018

 

Pendant cette pause, nous avons eu un entretien, avec Stéphane, pour définir ses futurs objectifs. Pour cela nous nous sommes appuyés sur son calendrier de courses prévisionnel (des dates sont encore susceptibles de bouger). Au final, il en est ressorti que Stéphane ne voulait pas viser de compétitions en particulier mais préférait cibler des périodes de bonne forme plus ou moins longues. En effet, l’enchaînement très régulier des courses (c’est le modèle de compétition d’un coureur Elite amateur) n’est pas propice à une préparation très restrictive avec seulement 2 ou 3 objectifs dans l’année. De plus, le fait de ne pas se focaliser sur une seule épreuve diminue la pression et invite davantage à l’opportunisme, ce qui convient bien à notre coureur. Notons ici que ce choix ne va pas dans le sens des conseils habituellement prodigués en matière d’entraînement, mais les demandes émanant du terrain contredisent parfois la théorie des livres.  

 

Concrètement, nous souhaitons que Stéphane soit en pleine possession de ses moyens sur plusieurs compétitions s’étendant de fin mars à mi-mai. Bien sûr des phases de récupération seront aménagées durant cette période et certaines épreuves seront priorisées durant ce printemps qui s’annonce chargée. C’est en tout cas ce vers quoi nous voulons tendre même si nous avons conscience que ces projections peuvent être revues à tout moment si la préparation ne se déroule pas comme prévue, ou que de nouvelles opportunités apparaissent. Concernant la suite de la saison, nous choisissons de ne pas l’anticiper dès aujourd’hui car nous savons que beaucoup de choses se seront passées d’ici là et qu’il est donc difficile de se projeter aussi loin.

 

La planification

 

Une fois que nous avons dégrossi les objectifs, nous avons réfléchi à la planification de l’entraînement. Voici les grands axes par lesquelles Stéphane veut se préparer :

 

image2

 

image6

image4

image7

image3

image1

 

 La reprise

 

Stéphane est donc en ce moment même en plein travail d’endurance de base (I1-I2 selon l’échelle d’ESIE de Frédéric Grappe). Il pratique aussi la musculation en salle (1 fois par semaine) et chez lui avec du matériel type « élastiques » (2 fois par semaine). Durant ce premier cycle il va également introduire quelques rares intensités avec quelques séances dédiées aux sprints alactiques et à la PMA courte Notons enfin que Stéphane ne pratique pas de sports annexes tels que la course à pied ou la natation comme c’est souvent le cas en hiver chez les cyclistes.

 

Exemple de semaine d’entraînement à cette période

 

Ci-dessous la semaine 3ème semaine de Stéphane après la reprise :

image5

Réagissez