L’eau du robinet est elle dangereuse pour la santé ?

Dans une vie nous buvons 60 000 L d’eau, l’équivalent d’un camion citerne. Pas étonnant que nous soyons préoccupés par la qualité de l’eau que nous buvons !

irmaoscoelho_homecenter (Instagram)
irmaoscoelho_homecenter (Instagram)

Le produit alimentaire le plus contrôlée de France.

L’eau du robinet est soumise à des normes de potabilité. Elle doit être consommable par tous, du nourrisson à la personne âgée, du bien portant au malade.

Quels sont les risques possibles ?

– Les contaminations microbiologiques (bactéries pathogènes) soit la propagation de maladies.

Rarissime en France, soulignons que c’est loin d’être le cas dans tous les pays!
– Les micropolluants organiques (insecticides, herbicides, fongicides, solvants, médicaments,engrais) provenant de l’agriculture de masse, des rejets industriels et domestiques. Ils contaminent les rivières et les nappes phréatiques où l’eau du robinet est puisée.
 Les nitrates, limite fixée à 50mg/L.
 Les pesticides, limite fixée à 0,1 microg/L.
– Les micropolluants minéraux (plomb, cadmium, zinc), rarement détectés, proviennent principalement de canalisations en mauvais état qui acheminent l’eau jusqu’à nos robinets.Renseignez vous sur le remplacement et la restauration des canalisations dans votre commune !

Les normes, pas les mêmes pour tous.

– Lorsque les communes sont incapables de respecter les limites de qualité, à cause d’une pollution trop importante, des dépassements sont autorisés (jusqu’à 75 mg/L pour les nitrates).Une dérogation est d’une durée de trois ans, et est renouvelable deux fois. En clair, on peut boire pendant 9 ans une eau avec des nitrates 50% supérieur au seuil autorisé. Les mairies ont l’obligation d’afficher la qualité de l’eau distribuée, renseignez vous !
– Les eaux en bouteille sont soumises à des normes beaucoup plus strictes (nitrates, limite à 15mg/L). Elles ne doivent subir aucun traitement. Les sites sont extrêmement protégés.

water 2

Pesticides, une norme dépassée.

Une limite fixée à 0,1 microgramme par litre, ça n’a l’air de rien ! Mais avaler tous les jours 0,1microgramme de pesticides pendant plusieurs décennies quels sont les effets sur la santé ? Rappelons que les pesticides sont des produits créés pour tuer les insectes, champignons, vers parasites, mauvaises herbes… La norme actuelle est controversée parce qu’elle ne tient pas compte de la dangerosité propre à chaque pesticide, et de l’effet cocktail c’est à dire des mélanges dans l’eau des différents pesticides ou autres micropolluants.
Les pesticides présents dans l’eau du robinet ne représentent qu’une infime partie de ceux que l’on ingère au quotidien ! Les résidus de pesticides sont partout : l’air, le brouillard, l’eau de pluie, les aliments. A savoir, les fruits et légumes représentent près de 80% de notre exposition aux pesticides.

Comparée au reste du monde l’eau du robinet en France est de bonne qualité, mais avec l’invasion des pesticides il est préférable de varier votre consommation d’eau. Alternez eau du robinet et eau en bouteille. Et surtout, allez chercher l’information ! L’eau qui coule dans votre robinet n’est pas la même que chez le voisin ! Si vous vivez dans des communes sous dérogation et/ou à proximité des industries d’agriculture ou d’élevage intensif, privilégiez l’eau en bouteille! Et enfin, quelques soit votre lieux d’habitation, pour les femmes enceintes et les enfants en bas âges privilégiez aussi l’eau en bouteille.

Amélie FOSSE

Réagissez