Hambourg, Quiberon … le triathlon Français sur tous les fronts

Superbe week-end en perspective. En raison de la pandémie de coronavirus, les calendriers ont été bouleversés, amputés. Hambourg seul rendez-vous maintenu de l'initial World Triathlon Series (WTS) sera finalement le théâtre des Championnats du monde en individuel ce samedi et du relais mixte dimanche avec plusieurs têtes d'affiche Françaises face à une grande partie du gratin mondial. Les autres se retrouveront à Quiberon (Morbihan) pour la 2ème étape du Grand Prix de Triathlon.

Vincent Luis champion du monde 2019 de triathlon (crédit: Fédération Française de triathlon)
Vincent Luis champion du monde 2019 de triathlon (crédit: Fédération Française de triathlon)

2020 restera définitivement une année pas comme les autres. Ce week-end à Hambourg (Allemagne) bon nombre des  meilleurs triathlètes du monde vont disputer leur première épreuve de l’année qui sera tout simplement un championnat du monde.

 

Des titres mondiaux décernés sur une seule course et non pas au terme d’une saison aux multiples étapes, c’est une première depuis 2008.

 

 

Côté Français Vincent Luis et Cassandre Beaugrand feront leur grand retour. Un vrai défi pour Vincent Luis tenant du titre et qui va devoir batailler pour espérer rêver d’un 2ème sacre mondial consécutif. La concurrence sera bien présente avec notamment les Espagnols Mario Mola et Fernando Alarza, les Norvégiens Gustav Iden et Kristian Blummenfelt, le Britanniques Alex Yee avec les frères Alistair et Jonathan Brownlee, l’Allemand Jonas Schomburg, le Belge Jelle Geens, le Hongrois Bence Bicsák sans oublier les autres Français Léo Bergère, Dorian Coninx, Pierre Le Corre et Simon Viain.

 

Chez les dames, le duel USA – Grande Bretagne s’annonce de toute beauté avec d’un côté les Américaines Katie Zaferes (tenante du titre), Taylor Spivey, Summer Rappaport et de l’autre les Britanniques Jessica Learmonth, Georgia Taylor-Brown et Vicky Holland. Cette course pourrait bien ne pas simplement se résumer à ce duel de feu avec des concurrentes comme Cassandre Beaugrand mais aussi Léonie Periault et Emilie Morier victorieuse à Châteauroux qui défendra son titre de championne du monde espoirs, la Néerlandaise Rachel Klamer, l’Allemande Laura Lindemann, la Belge Claire Michel ou encore l’Australienne Natalie Van Coevorden.

 

Le relais mixte prévu dimanche avec 20 nations au départ sera un moment très attendu. La France double championne du monde en titre visera la passe de 3. Sans Vincent Luis qui s’est mis d’accord avec l’encadrement de l’équipe de France pour ne pas participer à la course, le choix des 4 pour le relais (2 hommes – 2 femmes) avec à disposition Léo Bergère, Dorian Coninx, Pierre Le Corre, Cassandre Beaugrand, Léonie Periault, Emilie Morier laisse présager la constitution d’un relais qui sera de très haut niveau face à la Grande-Bretagne, les Etats-Unis ou l’Allemagne à domicile.

 

 

À près de 1 500 km de Hambourg se déroulera ce samedi à Quiberon un tout autre triathlon, 2ème manche du Grand Prix de Triathlon.

Chez les dames, Poissy Triathlon privé de trois de ses meilleurs athlètes (C. Beaugrand, L. Périault, N.Van Coevorden engagées sur le Championnat du Monde à Hambourg) misera sur Kristelle Congi, Sandra Dodet, Marie Wattiez, Marine Vetillard et Elena Polaert. Face aux Championnes de France en titre, plusieurs clubs vont tenter leur chance dont notamment, Issy Triathlon 4ème lors de la 1ère étape à Châteauroux, qui pourrait profiter de cette étape pour aller chercher le podium. En l’absence de sa Championne du Monde Espoirs, Emilie Morier mobilisée à Hambourg, le club francilien s’appuiera sur les deux soeurs Merle, la britannique Olivia Mattews, Lou Berland et Evie Samson. Metz Triathlon et Tri Val de Gray devraient également être à la bagarre pour le podium.

 

Du côté des hommes avec une équipe quasiment similaire à celle de Châteauroux (Pujades remplaçant Coninx), Poissy Triathlon visera un nouveau succès par équipe. Liévin Triathlon Club sera au départ avec un précieux atout en la personne du quintuple champion du monde, Javier Gomez Noya.

Saint-Jean-de-Monts Vendée Triathlon (privé de belge Jelle Geens, engagé sur Hambourg) et des Sables Vendée Triathlon, respectivement 3ème et 5ème à Châteauroux viseront eux aussi le podium.

 

Réagissez