Source : athleticsweekly.com

Performances de très haut niveau et précocité sur 1500 mètres : le cas Jakob Ingebrigtsen !

L’admiration des journalistes et des fans d’athlétisme qui s’extasient devant les performances du grand talent Jakob Ingebrigtsen (19 ans) est parfaitement justifiée au regard de sa jeune mais déjà brillante carrière.
Ce qui fonde cette admiration et interpelle particulièrement c’est qu’il soit d’origine européenne et non pas originaire d’Afrique, les observateurs du monde de la course ayant pris l’habitude de voir des coureurs originaires du Kenya et d’Ethiopie réaliser des performances de très haut niveau à un âge précoce.

Source : Olympic Channel

Les Ingebrigtsen : une histoire de frères

Depuis 2012, les 3 frères Norvégiens font main basse sur le 1500m européen en dehors de la victoire de Mahiedine Mekhissi-Benabbad en 2014. L’an passé, l’écrasante domination européenne (doublé 1500-5000m du cadet Jakob (dans sa 18 -ème année alors) lors des championnats d’Europe à Berlin mettait en lumière cette famille atypique. En 2019 la saga continue : Jakob, champion d’Europe du 3000m en salle, a battu le record d’Europe espoirs du 1500m en 3 :30.16, réalisé 3 :51.30 au mile et 13 :02.03 au 5000m et terminé 2ème à Monaco, Lausanne, Paris et en finale de la Diamond League battu à chaque fois par T. Cheruyot. Les 2 frères ne sont pas en reste Filip, 3ème en finale de Diamond League et à Paris-Charléty, 3 :49.60 au mile et Henrik avec 7 :36.85 sur 3000m.

Un travail de recherche d’un collègue norvégien amène quelques nouveaux éléments sur leur évolution de carrière et sur leur entraînement.