aerobie

La fin du mythe de la VO2max ? (première partie)

La mesure de la VO2max - la consommation maximale d’oxygène - a souvent été définie comme le principal facteur de performance dans les sports d’endurance.
Cependant, la VO2max n'est pas le seul facteur à considérer et n'a pas l'importance que l'on a souvent essayé de lui donner. Explications en 2 parties d'après une étude sur 16 des meilleurs coureurs au monde lors du projet Breaking2.

effort - fotolia

Malgré l’âge, les gains de VO2max sont similaires

Avec l’avancée en âge, on sait que les qualités et capacités physiques et cognitives se dégradent. Par exemple, par tranche de 10 ans, la fréquence cardiaque maximale (FCmax) baisse de 5-6% et la consommation maximale d’oxygène (VO2max) de 10-12% (le double !). Or, des moyens existent pour prévenir le déclin de la santé cardiovasculaire mais aussi pour augmenter la VO2max quelque soit votre âge. 4 réactions

sprint1

Le travail de sprints : progression assurée sur longue distance !

La base de tout programme d’entraînement pour un sportif d’endurance, quel que soit sa distance ou sa discipline sera de réaliser majoritairement des séances dites énergétiques. Sorties aérobie, longues, au seuil, fractionnés courts ou longs, il y aura de quoi faire son marché. Peu, finalement, y intégreront des sprints, logique à la vue de la durée des disciplines. Et pourtant, ces derniers pourront être un formidable levier de progression. Explications !