Source : Le Courrier Picard

Devenir sprinter, mode d’emploi !

Sprinter sur route, en peloton, à 60km/h et au bout de 150km de course, ce n’est pas quelque chose d’anodin. Le routier sprinter, comme on l’appelle parfois, n’est pas un cycliste comme les autres. Il appartient à une caste à part qui ne peut appréhender sa pratique, à l’entraînement et en compétition, comme le grimpeur ou le rouleur. Alors décryptons ici les particularités de ces finisseurs pour entrevoir les secrets de leur réussite.