Enthésophatie

Bonjour,
cela fait maintenant à peu près trois années que je traîne une tendinopathie des ischio-jambiers.
J’en suis à ma 5eme infiltrations (altim) radio guidée et la dernière sous écho.
Les deux premières infiltrations ont été très efficaces, j’ai pu reprendre la compétition pendant à peu près un an à chaque fois.
Malheureusement , les trois suivantes n’ont rien données.
Je me retrouve avec une douleur sous la fesse qui m’empêche de faire la moindre activité sportive.
Ma dernière infiltration date de 5 jours ,j’ai maintenant des douleurs à la marche toute simple.
Je ne sais plus quoi faire surtout que mon médecin du sport, m’a déconseillé fortement la chirurgie.
Si vous avez des réponses à mon problème, merci de me répondre.

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    Quand une douleur, telle la vôtre, devient chronique il faut savoir réévaluer, revoir, le diagnostic.

    S’agit-il vraiment d’une tendinopathie des ischio-jambiers ?

    Première hypothèse : il ne s’agit pas (ou plus ?) d’une tendinopathie des ischios. En effet, la douleur à la marche est étonnante pour ce diagnostic. Il est rare qu’une tendinopathie, même chronique, des ischios entraine une douleur, à la simple marche. Il faut donc rechercher les autres causes de « fessalgies ». La sciatalgie peut donner ce tableau. Dans ce cas, l’origine serait au niveau du nerf sciatique. D’autres étiologies neurologiques (atteintes nerveuses) sont aussi possibles.

    Deuxième hypothèse : il s’agit vraiment d’une douleur chronique des tendons des ischio jambiers. Les infiltrations ne marchent plus. Avez-vous essayé les ondes de choc ? Je suis en accord avec votre médecin, la chirurgie n’est jamais conseillée. Les indications sont rares et les résultats médiocres. Mais ces douleurs ne sont pas graves dans le contexte sportif. Je m’explique la lésion (rupture) de ce tendon ne se voit pas dans le cadre de telle douleur chronique (la rupture de ce tendon se voit sur un tendon sain lors d’un mouvement violent alliant extension et contraction de la masse musculaire). De ce fait, vous ne prenez aucun risque de rupture en faisant du sport, même si vous avez mal. De plus, le repos strict ne s’impose pas. Faites un peu de sport, étirez-vous en fin de séance, appliquez de la glace (c’est essentiel) et buvez beaucoup. Je le répète le repos n’est pas un médicament.

    Donc pratique du sport (avec les conseils donnés) et ondes de choc sont le bon alliage, chez vous, dans le cadre de l’aspect chronique de vos douleurs.

    Répondre
    • Merci pour cette réponse.

      Dans votre réponse je me situerai plus dans la deuxieme hypothèse.En effet ,à la base mes douleurs sont intervenues suite à une fissure dans le tendon.
      J’ai déjà une une douzaine de séances d’ondes de choc au tout début (avant les infiltrations) sans résultat.
      Concernant la reprise du sport ,je suis d’accord avec vous qu’il ne faut pas arréter ,mais la douleur m’enpêche d’allonger mes foulées.

      J’en suis à presque 2 semaines aprés ma dernière infiltration ,et toujours rien ….

      Merci encore pour votre retour

      Répondre

Réagissez