Source - Fotolia

Les 3 meilleurs facteurs de performance en Trail Courte Distance

En trail, on est assez loin de la course à pied usuelle dans la mesure où les parcours sont non seulement vallonnés mais, de surcroît, constitués à plus de 80% de surface non-goudronnée / non-pavée. Ceci n’est pas anodin pour le coureur : dénivelé et terrain agissent de concert pour dénaturer sa foulée. Et il le sent bien / sait bien puisque l’activité musculaire en trail est tournée vers davantage de contractions excentriques (en descente) et d’activité métabolique (en montée), et possède donc une réputation légitime dans les courbatures développées et l’énergie dépensée. Autant de facteurs a priori à considérer dans la performance, et donc la préparation.

Source - Fotolia

Reposé mais incapable ? L’incongruence des ressentis repos-exercice !

N’avez-vous pas remarqué qu’à s’intéresser aux aspects de la performance sportive, on en vient toujours à la problématique de la gestion de l’état de forme ? Au point que cette question est devenue commune mesure dans les études scientifiques. Normal, direz-vous, puisqu’on s’est rendu compte des nombreux liens que cette question tisse à la fois avec le phénomène de blessure ou, à l’opposé, l’occurrence du pic de forme. Une problématique qui se situe donc entre les deux extrêmes du continuum d’entraînement…

Source - Fotolia

Le cycle de la charge d’entraînement

Si la première des préoccupations pour l’athlète en phase d’entraînement est d’éviter la blessure, celle de son état de forme arrive en second. Les deux sont liées, évidemment, et leur relation de cause à effet n’est plus à démontrer. Mais là n’est pas le sujet. Aujourd’hui, l’objectif est de donner du sens et de la cohérence à des concepts/variables que l’on peut entendre dans le contexte de l’entraînement, mais que l’on appréhende rarement ensemble.

Source - Fotolia

Protéines et Entraînement : les dernières recommandations (Partie 2)

La Société Internationale en Nutrition Sportive a récemment délivré son avis critique – revue de littérature, positionnement et recommandations – quant à l'ingestion de protéines chez des personnes sportives saines. Dans une première partie, nous vous présentions les grandes lignes de cet avis critique. Celles-ci apportaient une base nécessaire à qui souhaite optimiser les effets de son entraînement via des apports protéiques spécifiques. Dans le présent article, nous descendons d’un niveau d’analyse, puisque sont appréhendées plus en détails ces « règles d’or » de la protéine, profitables au sportif d’endurance comme de musculation.



Source - Fotolia

Protéines et Entraînement : les dernières recommandations (Partie 1)

La Société Internationale en Nutrition Sportive a récemment délivré son avis critique – revue de littérature, positionnement et recommandations – quant à l'ingestion de protéines chez des personnes sportives saines. Nombreuses sont ces recommandations. De façon concise, neuf d’entre elles résument cet avis. Pour les lecteurs les plus intéressés, toutefois, nous avons aussi préparé une version plus détaillée (partie 2) :

image1

Augmenter la perte de poids à l’exercice par les ultrasons en résonance ?

C’est indéniablement l’une des motivations fortes à la pratique de l’activité physique : la perte de masse grasse. Les méthodes isolées ou combinées sont multiples, leurs effets variables dans le temps, et leurs mécanismes de fonctionnement (en revanche) de mieux en mieux expliqués. Dans cette perspective, l’utilisation des ultrasons est encore peu appréhendée, notamment car les recherches associées sont faibles. Récemment toutefois, une étude a redynamisé l’usage de cette technologie dans le monde du sport au regard de son impact sans précédent. Avant de s’y intéresser, rappelons que l’objet de cette lecture n’est autre qu’informationnel.


Source - Fotolia

Performant mais imparfait : comment réapprendre le bon geste ?

Une volée de questions se lève spontanément chez le coach qui porte un œil intéressé au langage corporel de son athlète. Parmi elles, la problématique d’ « Analysis paralysis » est peut-être la plus subtile. Subtile, car elle fait référence à la fameuse conscientisation handicapante de la technique que le sportif peut manifester dans les moments importants – qui peuvent autant être ceux d’un shoot à ne pas manquer que d’une course à maîtriser.

Source - Fotolia

Explosivité vs. Endurance : le contraste de la chaleur

Un commentaire d'athlète en débriefing de course de demi-fond a fait réagir lors des derniers championnats du monde d'athlétisme à Londres : "Je ne suis pas venu pour faire un record du monde mais une place sur le podium, vu les conditions météo". Ce jour-là, les athlètes s'étaient effectivement plaints de la fraîcheur marquée, notamment en chambre d'appel… Pourquoi donc ne pas tenter un record du monde ce jour là en demi-fond ? Explications.

trail runner with backpack running up the steep hill

Ultra-endurance : l’intérêt du travail en pré-fatigue

Dès lors qu'une épreuve se court sur plusieurs heures, ce travail fait sens puisqu'il part d'un constat mesuré par les triathlètes après le vélo, en trail lors d’un changement de dénivelé, ou encore lors d'épreuves de plusieurs jours. Ce constat, c'est celui que les jambes paraissent si lourdes qu'une motricité normale demeure inenvisageable. La vitesse de course baisse donc, et avec elle la performance. Alors que cette sensation semble ici s'apparenter à une "surprise" pour l'athlète, en réalité c'est loin d'être le cas.

You can do it! I believe in you!

Coaching à distance : quelles questions à poser avant de s’engager ?

Avec l'engouement croissant autour des sports d'endurance, s'octroyer un coach "physique" n'est plus aussi facile. Les disponibilités ne matchent pas toujours entre athlète et coach, idem pour leurs attentes ou simplement le relationnel. L'athlète se destine alors souvent aux plans d'entraînement recommandés par ses amis, les articles qu'ils trouvent, les on-dit… Ce contexte est devenu propice au coaching à distance.

Sporty tattoo woman with fitness tracker sports watch

Tatoués : Attention à la surchauffe

Le culte du corps tel qu'il s'est développé depuis 30 ans a sacralisé les courbes de l'athlète, magnifié son accoutrement, son style et son attitude. Aujourd'hui, là où l'attirail matériel ne suffit plus à le distinguer, ses tatouages participent directement de son identité. Il n'est plus rare de voir ces emblèmes agrémenter l’image des athlètes, tout type de sport confondu. Mais alors que leur corps devient source d’affichage, qu'en est-il des effets de ces tatouages sur le fonctionnement "normal" de l'organisme.



Ironman

Ironman-Partie 5 : Paroles d’Expert, l’Affûtage

Ironman, « Homme de fer » en français, est une course multi-disciplinaire consistant à enchaîner Natation,
Cyclisme puis un marathon (course à pied de 42,195 km). La pratique de cette discipline est en pleine évolution.
Comment bien se préparer, s'alimenter, que manger pendant la période d'affûtage, voici les questions auxquelles répond notre expert à travers ce dossier déclinée en 5 parties.

Ironman

Ironman-Partie 4 : Paroles d’Expert, Entraînement, Crampes, Courbatures, soucis gastriques

Ironman, « Homme de fer » en français, est une course multi-disciplinaire consistant à enchaîner Natation,
Cyclisme puis un marathon (course à pied de 42,195 km). La pratique de cette discipline est en pleine évolution.
Comment bien se préparer, s'alimenter, que manger pendant la période d'affûtage, voici les questions auxquelles répond notre expert à travers ce dossier déclinée en 5 parties.

Ironman

Ironman-Partie 3 : Paroles d’Expert, Comprendre les variations de poids de corps

Ironman, « Homme de fer » en français, est une course multi-disciplinaire consistant à enchaîner Natation,
Cyclisme puis un marathon (course à pied de 42,195 km). La pratique de cette discipline est en pleine évolution.
Comment bien se préparer, s'alimenter, que manger pendant la période d'affûtage, voici les questions auxquelles répond notre expert à travers ce dossier déclinée en 5 parties.

Ironman

Ironman-Partie 2 : Paroles d’Expert, Qu’est ce que la Demande Thermorégulatoire ?

Ironman, « Homme de fer » en français, est une course multi-disciplinaire consistant à enchaîner Natation, Cyclisme puis un Marathon (course à pied de 42,195 km). La pratique de cette discipline est en pleine évolution.
Comment bien se préparer, s'alimenter, que manger pendant la période d'affûtage, voici les questions auxquelles répond notre expert à travers ce dossier déclinée en 5 parties.

triathlon ironman athlete swimmers running

Ironman-Partie 1 : Paroles d’Expert, Comment s’entraîner, s’alimenter, Gérer l’Affûtage pour bien terminer son épreuve ?

Ironman, « Homme de fer » en français, est une course multi-disciplinaire consistant à enchaîner Natation, Cyclisme puis un Marathon (course à pied de 42,195 km).
La pratique de cette discipline est en pleine évolution.
Comment bien se préparer, s'alimenter, que manger pendant la période d'affûtage, voici les questions auxquelles répond notre expert à travers ce dossier déclinée en 5 parties.
1 réaction

Sport Homme Femme

Les femmes sont-elles vraiment moins endurantes que les hommes ?

Les écarts de considération homme/femme sont partie-prenants de notre quotidien, et transparaissent d’un point de vue sportif (eg. le nombre de sets à Rolland Garros : 3 pour eux, 2 pour elles). La question de leur légitimité peut se poser, et questionne donc les standards de réglementation. Lorsque cette question se pose dans les sports d’endurance, rien de tel alors que de forger son avis à partir d’indicateurs plus fiables que l’opinion collective : les soubassements physiologiques des deux sexes.