Entraînement en famille

Bonjour,

Je me suis remis à la course à pied depuis 6 mois et ma femme vient de reprendre tranquillement suite à une blessure.
Nous courrons à sa vitesse d’endurance fondamentale (70/75%), mais nous avons environ 10% de delta, et je suis donc à 60/65% (différence qui s’accentue dans les montées).
Comment faire pour continuer à courir ensemble sans que je sois obligé de faire une seconde sortie pour courir à mon rythme ?
Merci

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    Vous évoquez une vitesse de 75 % mais vous ne précisez pas à quoi correspondent ces 65 % ! VMA ? FCMax ? Vitesse au seuil ?

    Mais ce n’est pas véritablement le problème, qui surgit dès que plusieurs personnes de niveau différent s’entraînent ensemble. Il est en effet difficile de coordonner l’entraînement de plusieurs coureurs ayant des niveaux de performance différents, c’est une véritable problématique que rencontrent beaucoup d’entraîneurs de clubs ou de groupes de coureurs. En effet, immanquablement lors de séances dans le domaine aérobie courues à une allure x, cette allure sera trop rapide pour certains, trop lente pour d’autres et conviendra pour certains. Si l’objectif est d’être ensemble, ceci n’est pas grave. Mais si l’objectif et la motivation sont axés sur le progrès et la performance, alors il faut parfois s’affranchir de l’entraînement de groupe pour courir à ses propres allures.

    Dans votre cas, il s’agit en l’occurrence de courir « ensemble», de partager un moment mais également de progresser.
    Bien évidemment qu’un deuxième entraînement résoudrait facilement le problème.

    Alors comment trouver une solution ? Voici quelques pistes d’organisation de séances permettant de répondre partiellement à votre question :

    • Lors d’un footing continu à allure régulière, le coureur fait des zig zag pendant que le coureur plus faible court en ligne droite. Le coureur plus fort peut aussi faire des allers retours en prenant un peu d’avance puis en passant quelques mètres derrière.

    • Vous faites une séance de fartlek pendant que le partenaire court toujours à allure régulière, c’est-à-dire que vous accélérez sur des fractions de temps ou de distance plus ou moins longues et lors de la phase de récupération à allure très lente vous revenez vers votre partenaire (vous faites des allers/retours).

    • Le travail de type intermittent semble le plus approprié pour répondre à votre demande. Pendant que votre partenaire continue à courir de façon régulière vous faites un travail intermittent (exemple 8 x 1mn à 90% avec une récupération à trot léger à 50 % ) . Votre partenaire ne sera jamais loin.

    Avec le temps vous arriverez à bien gérer ce type de situation. Vous pourrez ainsi quasiment partager vos entraînements tout en continuant à progresser.
    Les progrès de votre partenaire suite à sa blessure devraient réduire le delta et faciliter votre entraînement commun.

    Répondre
    • Bonjour,
      Je parlais de % de FCMax, désolé de cette imprécision. Merci de votre réponse.

      Répondre

Réagissez