Au coeur du Trail du Mascaret 2013

Trail runner nous raconte sont Trail du Mascaret le 7 juillet à Caudebec en Caux (76)

2013-07-08 07.19.49_cr

Le Mascaret est bien souvent l’épreuve qui clôture la 1ere partie de saison des trails normands, en ce 1er week end de Juillet. Couru dans des conditions météorologiques pitoyables en 2012, c’est tout le contraire cette année, il fait beau, il fait chaud et le terrain devrait être très sec.

Départ un peu après 9H00 pour32 Kmde trail, et de vrai trail, quasiment 95% de chemins en foret, avec beaucoup de single, des relances, des la caillasses, certainement un des trails les plus technique de la région.

Petite nouveauté cette année le parcours se sépare très rapidement du15 kmet nous attaquons un escalier pour se mettre en jambe. Je savais que ça bouchonnait au départ et je ne voulais pas me mettre en queue de peloton, et bah perdu !!! J’étais bien placé quelques mètre derrière la ligne sauf que le gros du peloton n’a jamais reculé jusqu’à la vrai ligne et que du coup je me suis retrouvé quasi en fin de course dés le début, et donc coincé dans les petites rues de Caudebec en Caux et surtout dans les escaliers du départ…

Nous voila dans la forêt et le 1er gros pétard, au bout de 1.2km nous avons déjà pris 130m de D+, ça part fort ! La particularité de ce trail est bien le profil de course, il n’y a aucun moment de repos ou de plat, ce n’est qu’une succession de descentes et de montées qui tapent dans les cuisses. Je teste pour la 1ère fois mes CompresSport « For Quad » et j’en suis très content, les cuisses tiennent très le choc, et aujourd’hui (lendemain de course), je n’ai quasiment aucune douleur dans les cuisses, contrairement aux lendemains de trails habituels.

La chaleur commence sérieusement à monter dans la forêt domaniale du Trait-Maulévrier, quand nous arrivons au ravitaillement n°1, un peu de salé, un coca et hop c’est repartit, nous rattrapons les marcheurs sur le 15 km, ils se poussent tous pour nous laisser passer sur les petites singles, un p’tit merci en passant pour une bonne co-habitation. Au km 22 nous arrivons au 2eme ravito, il est 11H30 et il fait très chaud (enfin pour moi) et j’ai toujours préféré les trails sous les conditions hivernales qu’en plein soleil, je m’asperge d’eau pour refroidir la machine avant d’attaquer les 10 derniers kilomètre avec encore de gros passages.
Jean Philippe, un GoodPeoleRunner que j’avais déjà rencontré sur le Trail de Gonneville, me rattrape, un peu de discussion sur nos états respectifs, et nous faisons chemins communs. ENFIN nous arrivons sur Ste Gertrude et sa rivière l’Austreberthe, que le bonheur de traversée la rivière fraiche alors qu’il fait 25°, les jambes ne veulent pas sortir de là. Rika Zaraï m’aurait certainement conseillé d’y poser mon séant, mais je ne suis pas là pour une cure thermale !

Nous attaquons le dernier morceau de montée, 2 km en faux plat montant qui achève les cuisses, dernière grosse descente et nous voilà dans la « Zone des Marais », nous apercevons le clocher de l’église, je suis toujours en compagnie de Jean Philippe, nous franchissons la ligne d’arrivée ensemble en 3h51mn soit 20mn de moins qu’en 2012.

Ce trail pour moi était dans le plan d’entrainement du Grand Raid des Pyrénées, j’avais d’ailleurs couru 2h le samedi matin en forêt avec quelques aller/retour en côtes, pour fatiguer la machine et faire du volume. Avec presque 6H de trails sur 2 jours cet objectif est atteint.

Maintenant plus de course au programme, uniquement de l’entrainement jusqu’à fin Aout.