Crédit photo : Dirima

L’entraînement, c’est du sérieux !

Nous avons évoqué dans une série d’articles les sacro-saints principes d’entraînement qui mènent à la performance et qui permettent à chaque individu de progresser sans se blesser. Mais nous ne sommes pas toujours rentrés au cœur de l’entraînement des athlètes pour évoquer l’importance de la programmation et du suivi « strict » des séances programmées par l’entraîneur. Strict est écrit entre guillemets car l’athlète doit être en mesure d’adapter sa séance en fonction des conditions extérieures (température, vent, pluie, altitude …) et individuelles (niveau de fatigue centrale et périphérique). En effet, l’autonomisation de l’athlète doit être recherchée par les entraîneurs, à l’entraînement comme en compétition.
2 réactions



La sortie à jeun estivale, que du bonheur ! Marie Perrier

Les vacances justifient-elles une débauche d’entraînement ?

Youpi c’est les vacances ! On va pouvoir charger en toute liberté et se préparer aux courses estivales, et notamment aux ultras de la fin de l’été, que ce soit pour le Tour du Mont Blanc, l’UT4M ou encore le Grand Raid de la Réunion au début de l’automne. Pour autant, peut-on passer d’une activité modérée et rythmée par la vie professionnelle à une activité immodérée et apparemment sans contrainte, dans le but d’engranger les précieux kilomètres qui permettront d’aborder sereinement les futurs rendez-vous ? Cela demande de la réflexion et surtout le respect des sacro-saints principes d’entraînement dont la valeur ne fond pas au soleil estival.




Entraînement d'un professionnel : du sérieux !

Entraînement d’un professionnel : du sérieux !

LEPAPE-INFO vous livre ici la planification d’entraînement sur 7 semaines d’un coureur professionnel visant les Championnat de France 2018 à Mantes-la-Jolie. L’occasion de se rendre compte des charges de travail à ce niveau-là.

Léonie Periault, triathlète 8ème mondial en préparation à un test d’effort avec notre expert. Crédit photo : Christophe Guiard – Triathlète Magazine

Comment m’assurer de mes progrès ?

Quel que soit notre objectif (haut niveau Vs loisir, compétition Vs bien-être), nous aurons dans la majorité des cas celui de progresser. Mais comment m’assurer de celle-ci ? Nous allons vous proposer une méthode simple qui devrait vous permettre de suivre les bienfaits de votre entraînement !

Mieux dormir pour mieux performer

Mieux dormir pour performer !

On ne sait pas encore clairement pourquoi en dort, mais on sait que le sommeil est le facteur n°1 de notre récupération. Faisons un point sur cette activité qui nous occupe 1/3 de notre vie.




Source - Fotolia

Comment mieux récupérer grâce à son assiette !

On se concentre souvent sur « LA » séance d’entraînement. Mais on en oublie trop que le but de celle-ci est de s’y adapter. Or, pour remplir cet objectif au mieux il sera important d’en récupérer pour pouvoir enchaîner avec les séances suivantes et donc maximiser les phases de préparation. L’un des moyens les plus efficaces pour récupérer sera la combinaison nutrition/hydratation/sommeil. Pour les deux premières solutions, certains auront leur shaker tout prêt à consommer à l’issue de chaque série. Pourtant, très souvent de bons choix nutritionnels pourront contribuer à une stratégie de récupération optimale.

1 réaction

Crédit : Rémi Morel

Comment construire sa séance de pacing ?

Nous avons consacré plusieurs articles au pacing (i.e gestion de l’intensité de l’effort) sur route et en trail (voir références en fin d’article). Nous avons démontré l’importance de ce facteur quant à l’épargne des réserves en glycogène, au retardement de l’apparition de la fatigue musculaire, à l’amélioration du confort intestinal… Comme tout facteur de performance, son amélioration passe par des séances spécifiques qu’il faut programmer assez régulièrement, lors des sorties longues pour les coureurs de trail long et ultra, et lors de séances tempo pour les coureurs de trail court.



Source - Fotolia

Devenez maître de votre performance !

Pour son 50ème article pour Lepape-info, notre expert Anaël AUBRY se fixe un challenge : vous faire progresser. Mais pour cela il va vous demander de vous écouter…Pas simple !
Faire progresser en ne faisant que s’écouter : un sacré défi ! Pas une mince affaire surtout quand on sait que vous ne serez pas les derniers pour vous envoyer des séances épuisantes à la sortie du travail ou des week-ends à empiler les heures d’entraînement.
1 réaction

Source - Fotolia

Toi et moi à l’entraînement : pour le meilleur…

En général, on entend que la performance repose sur la physiologie de l'athlète ou sur ses attributs psychologiques. C'est vrai lors d'épreuves en solitaire quand le contexte est stable. Mais lors d'affrontements directs, qu'en est-il ? Ces facteurs restent soumis à d'autres enjeux : des enjeux tactiques. Et oui, on se surprend parfois grâce à l'adversaire de devant ! Pourtant, à l'entraînement, on ne sait que trop peu tirer profit d'autrui, qu'il soit adversaire ou partenaire…